Rencontre avec Yves Grevet à Noisy Le Grand

22 04 2013

Samedi 30 Mars, j’ai rencontré Yves Grevet, auteur de livres comme MétoL’école est finie, Seuls dans la ville, NoxC’était mon oncle… à la Médiathèque Michel Simon de Noisy Le Grand. L’auteur a répondu à quelques questions concernant ses livres. Voici ses réponses…

Les descriptions, dans vos romans, sont très précises, et l’on visualise facilement les lieux, les personnages, à tel point que cela évoque le cinéma ! Aimez vous le cinéma (et si oui, quels sont vos films préférés) ?

J’aime beaucoup le cinéma, j’y vais très souvent, une à deux fois par semaine ! J’aime les films de Science-Fiction (Bienvenue à Gattaca...) et les thrillers. J’apprécie aussi la BD (La bouche du diable…). Concernant la description des lieux, il s’agit de quelque chose que j’apprécie beaucoup dans mon travail ! Je fais souvent des carte, des plans de lieux. Par exemple, pour la Maison de Méto, j’ai dessiné un plan très détaillé, qui ne sera sûrement jamais publié…

Vos romans sont toujours très bien ficelés. Est ce que, dès que vous commencez un roman, vous connaissez la fin ?

Cela peut paraître un peu surprenant, mais… Non ! Généralement, j’imagine des situations (par exemple, dans le cas de Méto, un garçon, seul, dans un dortoir, avec sa peur de grandir) et me pose la question : comment en arriver là ? Puis, j’imagine peu à peu la suite de mon histoire, et finis forcément par prendre de l' »avance » par rapport à mon personnage. D’abord un chapitre, puis deux, puis trois… Lors de l’écriture du deuxième tome de Méto, j’avais quasiment un tome d’avance ! Mais je n’ai jamais commencé un roman en connaissant déjà la fin.

Les couvertures de vos livres sont souvent très belles… Est ce que vous avez des avis à donner ?

Oui, j’ai cette chance, par rapport à beaucoup d’auteurs, qui découvrent la couverture lorsqu’il est trop tard pour la modifier… L’illustrateur m’envoie ses projets par mail, et je lui donne mon avis. Parfois, il finalise un projet que j’avais en tête (une carte de l’Île de Méto, par exemple).

La trilogie Méto a eu beaucoup de succès… Est ce qu’une adaptation en film est prévue ?
Un producteur a été intéressé pour faire de mes livres une série, mais le projet a été abandonné. J’ai trouvé les personnes travaillant dans le cinéma très dures, je n’ai pas beaucoup aimé l’ambiance… De plus, j’avais peur que l’adaptation soit  infidèle au livre, que je ne reconnaisse pas le monde que j’avais inventé dans cette série.

 

lulune