RECHERCHE AVEC GOOGLE ACTUALITES

LA PRESSE : Travailler avec GOOGLE ACTUALITES AU CDI !



ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE 2de au CDI-ESIDOC

 Recherche sur le surréalisme et évaluation d’un site web en accompagnement personnalisé 2de.



DANS LE SILLAGE D’ULYSSE

Voici un travail en ligne proposé aux élèves de 6ème concernant L’Odyssée et en lien avec l’exposition virtuelle de la BNF.



   Histoire : Les thermes ont été construits au début du IVème siècle, lorsque l’empereur Constantin résidait à Arelate.  Connus au Moyen Age sous le nom de « Palais de la trouille », ils sont traditionellement considérés à tort comme les ruines d’un palais que l’empereur Constantin aurait érigé.

 

Source: http://www.galaad.net/users-fra.html

Maquette des thermes d’Arles

    Les thermes d’ Arles étaient un des lieux publics le plus fréquentés.
Il y avait des bains chauds et des bains froids, on pouvait aussi y faire du sport dans la palestre. Les thermes ont améliorés le confort de la vie des habitants: la sudation à sec, le bain aspergé d’eau brûlante, la peau qui était raclée au strigile dans la salle tiède et le bain dans la piscine froide. Cette séance se terminait par un vigoureux massage. Chaque jour les femmes  pouvaient y accéder et ensuite les hommes.

Fig. 10 : Les thermes de la rue Saint-Laurent (J. Boudeau, d’après Lambert 1844 : non paginé).

Source: http://racf.revues.org/1673

Schéma des thermes d’Arles

 Dans la ville d’Arles nous savons l’existence de trois établissements thermaux. Les premiers ont été découverts en 1675.

THERMES de Constantin

 Source de la photo :

 http://www.patrimoine.ville-arles.fr/arles/ville.cfm?action=edifice&id=7

Abside des thermes vue de l’intérieur :

 

 

Source : http://www.patrimoine.ville-arles.fr/arles/ville.cfm?action=fiche_document_edifice&id_document=339&id=7

Ilyas, Julien et Nicolas G. 6éC

 

 



Avec près de 150 000 habitants et un territoire de 16 150 ha, Nîmes est la vingtième plus grande ville de France.

Dotée d’un riche patrimoine, la ville est labellisée d’Art et d’Histoire.

 « Oxygénée » par 409 ha d’espaces verts publics et 1200 hectares de massifs forestiers, entretenus avec soin, la Ville affiche « 3 fleurs » au label des Villes et villages fleuris. Nîmes est aussi Ville santé OMS et Ville amie des enfants.  

 



SES ORIGINES

Le pont du Gard est principalement connu pour son aqueduc Romain

mais son site possède en réalité une histoire bien plus ancienne :

Le Pont du Gard est un pont qui a été construit par les Romains au 1er siècle après JC .

Ses dimensions le rendent exceptionnel avec ses 49 mètres de hauteur, C’est le plus haut pont aqueduc romain du monde. Il possède 3 rangées d’arches superposées ( 6 arches au premier niveau, 11 arches au second niveau et 47 arceaux à l’origine). Son état de conservation est remarquable, et c’est grâce à cet état de conservation remarquable que beaucoup de personnes le contemplent aujourd’hui comme un chef d’œuvre du génie créateur humain.

C’est le seul exemple de pont antique à 3 étages encore debout aujourd’hui.

Il y a près d’un milliers d’hommes qui ont travaillé sur ce chantier colossal achevé en seulement 5 ans.

CARACTERISTIQUES DU PONT DU GARD

Poids total : 50.000 tonnes.

Volume total : 20.000 m3 équivalent au volume solide de la Tour Eiffel.

Technique de construction : rouleaux d’arches juxtaposées qui est une forme de standardisation de la construction

Ouverture arche majeure : 25 m (une des plus grandes du monde romain). Elle s’explique par l’enjambement de la rivière.

Lola et Frida 6éC



LES GLADIATEURS

Les gladiateurs sont apparus pour la distraction du public. Ils se battaient avec une armure pour se protéger de l’adversaire. Il y avait plusieurs types de gladiateurs:

  1. Comme les SECUTORS, qui avaient une jambière de petite taille. Son bras droit était protégé par une manica. Il avait un glaive court et un scutum qui était un bouclier.                                

_ Les RETIAIRES doivent leur nom à leur filet épais ; ils avaient le manche du trident, et une dague très fine accrochée à leur poignet. Une longue manica et le galérus .

 

_ PROVOCATOR, qui avait le protège thorax, un casque, un glaive et une jambière sur la jambe avant.

  

_ MIRMILLON, qui avait un casque, une manica et un grand bouclier.

_ THRACE, qui avait un casque fermé par un grillage, le glaive courbe et un bouclier plus petit que le scutum.

L’ORIGINE DES GLADIATEURS

Les gladiateurs sont sans doute exclusivement des prisonniers de guerre réduits en esclavage. Il est très probable que les gladiateurs combattaient au 3ème siècle av. JC, avec leurs armes et leurs méthodes propres. Ainsi, ces esclaves au physique adapté mais n’ayant jamais porté des armes auparavant, ont pu devenir gladiateurs après un entraînement approprié.

Les gladiateurs étaient formés dans une école spéciale. Leurs entraîneurs ne laissaient jamais de vraie armes entre les mains de ces hommes redoutables, les gladiateurs s’exerçaient avec des armes de bois beaucoup plus lourdes que des armes réelles.

Anys et Théo 6ème C



       L’amphithéâtre de Nîmes est construit au  1er siècle après J-C pour divertir la population de Nîmes et ses alentours.

Il sert de village fortifié « le castrum arenea » .

Après les Grandes Invasions au Moyen-Âge, il est transformé en forteresse et constitue un refuge pour la population en cas de péril.

Jusqu’au XIX ème siècle il est un quartier avec ses rues et ses boutiques.

Il redevient un lieu de loisirs au 19 ème siècle puisqu’on y organise des courses de taureaux.

Il compte 23 000 places.

L’amphithéâtre est un lieu historique.

C’est le mieux conservé du monde romain.                                    Mélissande,Nicolas et Solon

 



Les Saintes Marie de la Mer?

C’est le nom donné en 1838 à un village à l’embouchure du petit Rhône . Il est nommé ainsi à cause de la légende qui dit qu’ après avoir évangélisé Marseille, Sainte Marie-Jacobé, Saintes Marie -Madeleine, Sainte Marthe, Sainte Sara y seraient venues.

 

File:Vue aériene des Saintes Maries de la Mer.jpg

http://p4.storage.canalblog.com/41/99/191594/53675217.jpg     wikipédia

Priscille 6éC




Mme Guérineau et moi-même avons convié les élèves au CDI pour un thé littéraire agrémenté de petits gâteaux afin de leur présenter, dans une ambiance agréable et conviviale le dernier Goncourt des lycéens : « La vérité sur l’affaire Harry Québert » de Joël Dicker mais aussi « La liste de mes envies » de Grégoire Delacourt et « La mort du roi Tsongor » de Laurent Gaudé (autre Goncourt des lycéens).

Et, à eux de nous présenter un livre de leur choix. Ils nous ont proposés des ouvrages aussi différents qu’inattendus dont voici quelques exemples :
-« Indignez-vous » de Stéphane Hessel est un essai publié en 2010.

Ce petit ouvrage d’une trentaine de pages, défend l’idée selon laquelle l’indignation est le ferment d’un esprit de résistance. Il a connu un succès éditorial phénoménal.

-« Geisha » d’Arthur Golden.

  Publié en 1997 et adapté au cinéma en 2005 par Rob Marshall et intitulé « Mémoires d’une geisha ». Ce livre raconte les mémoires d’une Geisha célèbre au Japon dans une fiction très bien renseignée par Arthur Golden.
Une petite fille de neuf ans, aux superbes yeux gris-bleu, est vendue par son père, alors que sa mère meurt un modeste pêcheur, à une maison de geishas : ainsi commence l’histoire de Sayuri dans le Japon des années trente. A travers son regard d’enfant malheureuse on découvre Gion, le quartier du plaisir à Kyoto, avec ses temples resplendissants, ses théâtres raffinés et ses ruelles sombres. On y découvre l’art d’être geisha, les rites de la danse et de la musique, les cérémonies de l’habillage, de la coiffure et du thé, comment servir le saké en dévoilant à peine son poignet… Sayuri est prise dans le tourbillon de la vie, futile et tragique alors que la Seconde Guerre mondiale détruit Gion. Femme amoureuse toutefois, éprise d’un homme de qualité, elle raconte aussi, toujours de sa voix limpide et inoubliable, la quête sans cesse recommencée de la liberté.

-« Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson.

Roman policier burlesque.
Qui aurait envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l’adjoint au maire et de la presse locale ? Allan Karlsson, chaussé de ses charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre centenaire se retrouve avec une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – par inadvertance – à un membre de gang. S’engage une improbable cavale qui le conduira à un vieux cleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja… Cavale à travers la Suède et au cœur de l’histoire du XXe siècle. Ce frêle vieillard en pantoufles n’est autre qu’un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle de guerres.

Forts de cette expérience, nous espérons la renouveler prochainement !
Nicole RÊVE MOREAU