LE DEPARTEMENT DU DIABLE de Michel HONAKER 

Dave Ofrion passionné par la technologie et la surveillance se fait embaucher dans la société de Surveyor System.

Son metier consiste à planquer des cameras dans differents angle de vues. Quand il découvre un terrible secret, la société ne veut pas le croire. Recherché par la société il n’a plus qu’une chance :  fuir.

Ce livre m’a plus car il ne manquait pas de suspence. Beaucoup de personnages cachent quelque chose, cela me plaisait beaucoup car jusqu’à la fin on est encore dans le doute. Ce qui m’a déçu c’étaient les lieux où se passait l’action. Seulement New-York et un village de montagne.

 Je metterai à ce livre une note de 15/20.

Gaspard ALIMOV 5èC

 

 

 

 

 

Mots-clefs :


(partenariat professeur de français/professeur documentaliste)

Le but de ce projet est d’inciter les élèves à la lecture en leur proposant une sélection de romans contemporains issus du fonds du CDI.




Le déroulement :

20 Octobre : Lors de la 1ère séance, chaque élève choisit un livre parmi une cinquantaine d’ouvrages présentés sous forme de mots-clés (genre et thème) par les professeurs.

10 et 17 Novembre : Trois semaines plus tard, chaque élève présente à l’oral l’ouvrage qu’il a lu.


Il est évalué           sur le fond : présentation de l’oeuvre, résumé, critique

sur la forme : présentation sans notes, le ton , le respect du temps……


7 Décembre : L’élève rédige ensuite une critique littéraire du livre lu (présentation du livre, résumé, appréciation argumentée). Celle-ci sera également évaluée et figurera sur le blog du CDI en janvier.

Mots-clefs :,


5146FH1QE8L._SL500_AA240_

J’ai lu un livre qui s’intitule « Mon Papa en guerre «  c’est un receuil de plusieurs lettres de poilus ainsi que de fils, de femmes, de mères, de sœurs d’hommes partis a la guerre. Cet ouvrage nous en apprend beaucoup sur les conditions vie durant la 1ere guerre mondiale (1914-1918). Il est très bien organisé avec des parties tels que lettres, propagandes, dialogues C’est un livre agréable à lire. Ce recueil a été réalisé par Jean-Paul Guénot et publié par Librio. Le vocabulaire utilisé est trés simple à comprendre, il nous aide pour mieux comprendre la guerre, il fait penser à des documentaires ou des temoignages télévisés . C’est un  livre que j’ai aimé lire et je le recommande vivement

Camille

516DMQSV11L._SL500_AA240_

Le livre que j’ai lu est La chambre des officiers, un roman réaliste, ce livre est paru en 1998, il recevra l’année suivante le prix des Libraires et le prix des Deux MagotCe livre a été écrit par Marc Dugain. Cet auteur est né au Sénégal en 1957, il est arrivé en France à  l’âge de sept ans. Il trouve l’inspiration de ce livre en puisant dans son enfance, durant laquelle il accompagnait son grand père à la maison des Gueules cassées. Marc Dugain obtient ensuite son diplôme de l’Institut d’études politiques de Grenoble et travaille dans la finance avant de devenir entrepreneur dans l’aéronautique. A trente-cinq ans, il commence une carrière  littéraire en racontant le destin de son grand-père maternel.

La chambre des officiers retrace l’aventure, pendant la première guerre mondiale, d’un jeune lieutenant et ingénieur nommé Adrien Fournier. Il sera blessé par un éclat d’obus à peine envoyé en mission. Pour se faire soigner,  il est contraint de rester longtemps  à  l’hôpital au Val-De-Grâce à Paris. Le personnage s’est lié d’amitié avec plusieurs malades.  Adrien va subir de nombreuses opérations douloureuses et délicates. Mais le jeune lieutenant et deux de ses amis, Weil et Penanster, auront vite comme préoccupation une jeune femme, elle aussi défigurée à la guerre. Notre héros se demande aussi ce qu’est devenue  Clémence, une charmante dame qu’il avait rencontrée la veille de la guerre.

Dans ce roman, j’ai apprécié le fait de lire un récit qui parle de la première guerre mondiale car c’est un thème que nous avons travaillé en Histoire. Cela me rappelle le roman Mon ami Frédéric. D’autre part, je trouve que l’auteur va au bout de ses descriptions, il retrace des événements qui plongent le récit dans la réalité de l’époque. Le vocabulaire utilisé permet une lecture fluide. En revanche, je n’ai pas trop aimé que la grande partie du roman se déroule à l’hôpital militaire, je m’attendais à ce qu’il y ait plus d’actions.

Medhi

51TC22RGHNL._SL500_AA240_

Stupeur et tremblements

Amélie Nothomb, nous montre dans son livre comment une grande entreprise japonaise la compagnie Yumimoto fonctionne.Elle espère bien pouvoir faire ses preuves dans ce pays où elle vécu dans son enfance. La jeune Européenne, embauchée comme interprète, peu au fait de l’hyper susceptibilité nippone, commet erreur sur erreur, ce qui va l’amener dans une grande chute sociale qui pourtant ne lui fera pas « perdre la face ». La jeune femme prendra un plaisir à tenter de surmonter l’ennui des tâches de plus en plus futiles que sa supérieure hiérarchique,lui confie avec condescendance. Après avoir échoué à la comptabilité, où elle devait vérifier les notes de frais des voyages d’affaires, on l’oblige à s’occuper de changer les rouleaux aux toilettes. « Dame Pipi » pendant sept mois, la brillante diplômée songe à se suicider et s’étonne que le suicide,qui atteint dans ce pays un taux record, ne soit pas plus fréquent.

Alexandre

41FW7RH47KL._SL500_AA240_

Quand j’avais 5 ans je m’ai tué, Howard Buten

Gil est un petit garçon de huit ans renfermé sur lui-même et lorsque qu’il avait cinq ans il s’est « tué ». Il est envoyé à la résidence « Les Pâquerettes », car il a envoyé une jeune fille nommée Jessica à l’hopital, et est suivi par un docteur : le docteur Nevele. Incapable de s’exprimer par lui-même après chaque rendez-vous avec le docteur Nevele il est envoyé dans la salle de repos et écrit sur les murs. Durant son séjour il se fait de nouveaux amis comme Carl un petit garçon et Rudyard un homme.

Maëlys

514MN73M0CL._SL160_AA115_

RUNNING MAN de Stephen King.

Running Man est un Roman d’anticipation, qui à été écrit en 1982 par Stephen
King.
L’histoire se passe à New York dans les années 2025 sous une Dictature. Ce roman raconte L’histoire d’un homme nommé Ben Richards qui, pour sauver
sa petite fille malade de 18 mois, va participer à un jeu télévisé appelé « La Grande Traque ».
Ce Jeu est un jeu dangereux dans lequel un homme (Ben Richards) doit échapper à de nombreux tueurs qui le poursuivent dans tout New York, ces
tueurs sont aidés par le public qui est encouragé à donner sa localisation. Depuis le lancement de ce jeu aucun participant n’a survécu.
Ben Richards fera t-il exception ou mourra t-il comme les participants qui l’ont précédé ?

J’ai apprécié ce roman car j’ai trouvé qu’on se mettait facilement à la
place du personnage, que l’histoire était intéressante et que le roman était
facile à lire. J’ai vraiment pris plaisir à lire ce livre.


Timothé

2070387364

Un Long Dimanche de Fiançailles

Le titre du livre est donc « Un Long Dimanche de fiançailles ». Ce livre a été écrit par Sébastien Japrisot qui est un auteur contemporain né en Septembre 1931 et décédé en 2004. L’oeuvre a été publiée en 1991 .Le livre est paru aux éditions « Folio ». Le genre de ce roman est Romantique et Tragique à la fois.

L’histoire du texte commence en 1917 pendant la 1ere  guerre mondiale a Cap-Breton pres de Bordeaux. Mathilde et Manech sont les 2 personnages principaux. Mathilde et Manech sont tous deux âgés d’environ 18 ans. Ils se rencontrent dans leur ville alors que Manech est toujours mineur. Au bout de quelques mois les deux amis deviennent vite amoureux. Mathilde  rêve de se marier avec le jeune homme. Cependant Manech va avoir 18 ans et comme les autres jeunes il part dans les tranchées dans l’Est de la France. Refusant d’y aller il se tirera une balle dans la main dès les premiers jours. Il sera puni pour ce geste interdit. Mais que lui arrivera-t-il?? Mathilde le retrouva-t-elle?

Le livre contient 370 pages .Ce livre est assez difficile à lire, le vocabulaire étant souvent inspiré de cette époque de la 1ere guerre les expressions sont parfois différentes de celles actuelles.Le personnage centrale est celui de Mathilde : tout au long de l’histoire on la suivra dans son opération pour retrouver son fiancé. De ce livre sorti en 1991 sera créé un film sorti au cinéma en 2004.

Louis



513hLbGarJL._SL500_AA240_

Paroles de Poilus. Lettres et carnets du front : 1914-1918. Guéno, Jean-Pierre, dir., Laplume, Yves, dir. Paris : éd. Librio, 1998. 186 p. (Document).

Ce livre est un recueil de lettres de soldats français et allemands qui racontent leur vie dans les tranchées entre 1914 et 1918. Ces correspondances, pour la plupart, relatent des événements qui ont eu lieu en France. Elles décrivent les atrocités de la guerre, comme les conditions de vie pitoyables dans le froid, la boue et le gel ; elles racontent la faim, la peur de la guerre, des blessures et de la mort, les plaintes des soldats envers les gradés qui restent en arrière et envoient les hommes au front ; elles exposent enfin les combats sur le front. Ces lettres sont variées, lettres écrites sur tous les champs de bataille, allemands ou français, lettres de pères à leurs enfants, de maris à leurs femmes, de fils à leurs mères, lettres provenant de personnes de tous les milieux sociaux, riches ou pauvres, des paysans, des chefs d’entreprise, des boulangers, des soldats lettrés ou presque illettrés…

Dans ce livre, ce qui m’a plu, c’est  la description très réaliste des batailles, le courage des soldats, l’envie de vaincre… J’en recommande la lecture car il est court et instructif, mais je trouve qu’au fil des pages il devient monotone, les lettres reprenant souvent les mêmes thèmes. Cependant, ces écrits m’ont fait réfléchir sur les abominations de la guerre et, je l’espère, permettront aux générations futures d’éviter de nouveaux conflits.

Sofian-Alexandre

 

 

9782070536832Quand on est mort c’est pour toute la vie

 

C’est un texte d’Azouz Bégag né le 5 Février  1957 à Lyon. Il a écrit plusieurs romans scientifiques ou jeunesses publiés entre 1990 et 2009. En 1995 il publie « Quand on est mort c’est pour toute la vie »

Ce titre est une question qui a été posée par le petit frère d’Amar (narrateur). Ne sachant pas quoi lui répondre celui-ci lui dit simplement oui. Puis lorsque sont frère est mort, il a repensé a cette phrase en se disant qu’il était mort pour toute sa vie, pour toute la vie de ses parents.

Puis il va partir en voyage pour essayer de retrouver ses origines et au cours de son voyage il va rencontrer des personnes qui lui seront agréables et d’autres beaucoup moins.

C’est un roman qui s’approche du réel, il fait environ cent quatre-vingts pages, il est facile et agréable à lire et je le recommande à tous.

Babacar

 

9782266162692

    Yasmina Khadra : L’attentat

 

 Dans ce livre de Yasmina Khadra, Mohammed Moulessehoul de son vrai nom, nous parle des kamikazes israéliens

 se tuant dans des attentats suicides particulièrement meurtriers. Il nous fait réfléchir sur les raisons

 les poussant à commettre de tels actes, Yasmina Kadra nous fait littéralement passer de l’autre côté du décor

du terrorisme israélien.

L’attentat, ce titre nous décrit l’élément déclencheur de cette histoire.

C’est l’histoire d’un chirurgien d’origine arabe, Amine, chargé de secourir les survivants de l’attentat. Après cela on lui demanda d’examiner le corps du kamikaze responsable de l’attentat. Mais au cours de cet examen il se rend compte que le kamikaze n’est autre que sa femme. Alors s’entame toute une réflexion de la part du chirurgien. Se demandant comment sa femme a pu commettre un tel acte, pourquoi elle et pour quelle raison.

Enfin, j’ai aimé ce livre car il traite d’un sujet d’actualité, et particulièrement monstrueux qui nous pousse à nous demander ce qui peut se passer dans la tête de ces personnes pour pouvoir faire cela

Louis

 

9782702424698

  Le livre que j’ai lu est Dix Petits Nègres d’Agatha Christie qui est un roman policier paru en 1940 aux éditions Collins.

   Dix personnes, totalement inconnues et différentes les unes des autres sont invitées par un certain Mr Owen à passer des vacances sur l’Ile du Nègre. A leur arrivée, les invités apprennent que leur hôte sera absente durant leur séjour. Chacun gagne alors sa chambre pour s’installer, et en même temps, ils découvrent une comptine de nourrice racontant l’histoire de dix petits nègres:

« Dix petits Nègres s’en furent dîner,
L’un d’eux but à s’en étrangler, n’en resta plus que neuf.

  
Tous pensaient qu’elle faisait référence à l’Ile et s’en allèrent dîner. Ils remarquèrent sur la table dix petites statuettes de nègres. Après le repas, ils allèrent dans le salon boire un verre quand soudain une voix sortie de nulle part les accusa tour à tour d’avoir commis un meurtre. Peu après, ils entendirent un cri venant de la pièce d’à côté et découvrirent un des invités, Anthony Marston, mort, un verre de whisky à la main et une statuette brisée à ses côtés. C’est alors que commence une série de meurtre plus étranges les uns que les autres…

Neuf petits nègre se couchèrent à minuit,
L’un d’eux à jamais s’endormit, n’en resta plus que huit.

Huit petits nègres dans le Devon était allés,
L’un d’eux voulu y demeurer, n’en resta plus que sept… »

   J’ai beaucoup aimé ce livre car le suspense est intact et l’histoire nous tient en haleine du début à la fin. Le livre comporte une vraie énigme : »Qui est le meurtrier? » que l’on essaye de résoudre en même temps que les personnages. Ce que j’ai particulièrement apprécié est que la fin est surprenante et qu’on ne découvre le coupable qu’en dernier lieu. J’ai trouvé le livre très facile à lire avec un vocabulaire très simple.
                                                                                                                         
                                                                                                                             Shareen

 

9782354880538

    Berlin 73 de Marie – Florence EHRET

 

Le livre Berlin 73 nous fait revivre une époque qui a aujourd’hui disparue et qui correspond au 20eme anniversaire de la chute du Mur de Berlin. Cette histoire écrite par Marie – Florence EHRET, une spécialiste du roman historique, a tourné autour de trois personnages principaux : Berlin ville coupée en deux, Sylvie cette jeune lycéenne parisienne venue à Berlin pour soigner sa crise d’adolescence et Thomas un jeune Berlinois fils d’un ami de son père. Ce retour dans le passé du Berlin des années 70, l’auteur le décrit avec réalisme  qui donne envie d’en savoir plus sur cette période. La description du Berlin coupé en deux, les conséquences de la Seconde Guerre Mondiale, la liberté de ces deux adolescents, ainsi que les thèmes abordés (politique, sociologique…) demeurent pour moi d’actualité. Enfin pour terminer, au-delà de la description de ce Berlin coupé en deux ; de l’histoire de ces deux adolescents confrontés à cette ville coupée en deux : c’est à nous qu’elle s’adresse, en nous amenant à réfléchir sur notre volonté à vouloir faire tomber «  les murs des différences » dans le monde. C’est ce qui m’a plu dans ce livre : en savoir plus sur l’après-guerre, et en même temps sur mes parents. Ce livre peut être le point de départ d’un échange entre les générations. C’est donc pour moi un livre à lire.   

Alexandre

 

9782702423592

    Le Crime de l’Orient Express par Agatha Christie

 

Ce livre a été publié en 1934, c’est un roman policier qui raconte l’une des innombrables enquêtes d’Hercule Poirot .Celui-ci est un détective privée belge qui est très renommé !Dans « Le Crime de l’Orient express »,notre héros se trouve dans un train qui relie Istanbul à Calais .Il doit retourner à Londres pour une enquête. Alors son ami Mr. Bouc qui est directeur des wagons-lits lui trouve une place dans ce train .Arrivé dans ce train Hercule Poirot rencontre un homme étrange qui lui demande de le protéger car il est en danger de mort !Hercule Poirot, qui n’aime pas beaucoup ce monsieur, refuse .Quand il se réveille le lendemain matin, le train est bloqué par la neige et l’homme qui lui a demandé son aide est mort ! Mr. Bouc, le directeur des wagons-lits demande à son ami ,Hercule Poirot, de mener l’enquête et de trouver le coupable pour éviter que la police s’en mêle. Alors Hercule Poirot accepte  et avec l’aide du docteur du train commence par examiner le corps. Il découvre que une douzaine de coups de couteau recouvrent le corps mais certains coups sont porté avec force et d’autres sans. Alors Mr. Bouc, le Docteur du train et Hercule Poirot commence à interroger les passagers du train. Mais certains alibis sont étranges, les indices ne vont pas ensemble(nettoie pipe, mouchoir de femme…). Alors Hercule Poirot recommence certains interrogatoires, fait fouiller les valises, retourne voir le corps, découvre de fausse identité, des histoires du passé ressurgissent et tous sa dans une atmosphère de crainte et de suspense !

 Celia

9782266022507

  

 

Le livre Si c’est un homme de Primo Levi écrit entre décembre 1945 et janvier 1947, est une autobiographie d’un homme d’une vingtaine d’années qui témoigne de l’enfer d’Auschwitz Birkenau à la demande des alliés.

                   J’ai trouvé ce récit très poignant, c’est un témoignage d’une réalité encore difficile à imaginer aujourd’hui, même avec toutes les connaissances que nous avons sur cette période de notre Histoire. Par son récit l’auteur réussit à nous transmettre toutes ses émotions. J’ai même réussi à m’imaginer à sa place. Ce récit m’a beaucoup marquée, car au contraire des « simples » cours d’histoire, il s’agit bien là d’un témoignage à partir d’éléments vécus, ce qui ajoute du réalisme à l’œuvre. L’auteur nous fait part ainsi de la déshumanisation progressive qui règne au sein des camps de la mort, des maltraitances et des humiliations publiques pratiquées par les Kapos et des conditions de vie inhumaines qui y règnent (maladies, faim, froid, hygiène déplorable …).

                    Grâce à sa formation de chimiste et essentiellement à sa chance (selon lui), Primo Levi va réussir à se trouver une place plus protégée et ainsi survivre à l’un des camps nazi ayant fait le plus de victimes. Malade de la scarlatine il vit ses derniers jours de prisonnier à l’infirmerie du camp où il met en place un plan de survie avec quelques uns de ses camarades et échappe ainsi aux terribles marches de la mort. A l’arrivée des Soviétiques venus libérer le camp, Primo Levi retrouve sa liberté et sa famille. Après cela il éprouve un besoin de transmettre son histoire par l’écriture d’abord puis par le biais de conférences.

                    Selon moi, cette œuvre est destinée à un public averti, néanmoins il m’a beaucoup plu et m’a permis d’en apprendre d’avantage sur cette partie de l’Histoire. 

 

Miriam



9782070734597

Le 31 du mois d’août de Laurence Cossé 

 Le livre est paru aux éditions Gallimard

 Cette histoire est un roman

 

Résumé :

 

Partant de l’accident du 31 août 1997 du pont de l’Alma où la princesse Diana trouva la mort, l’auteur invente la suite, celle de Louise dite Lou qui se trouvait, elle aussi, sous le pont de l’Alma le 31 août 1997, à bord d’une Fiat Uno blanche,  en même temps que la Mercedes noire de la princesse, c’est d’ailleurs elle qui a causé l’accident, elle était la voiture frein. Mais elle se sauve au lieu de venir en aide à la princesse.

Lou va devenir complètement paranoïaque elle va rencontrer de nombreuses personnes qui vont l’aider, sans connaître son secret, elle va commencer une nouvelle vie et va finir par quitter son copain et partir dans le sud, où elle va décider que fuir c’est avouer son crime, alors elle retourne sur Paris pour vivre « normalement ».

 

Le livre est très facile à lire, le vocabulaire est simple, et l’histoire est tirée d’une histoire vraie qui fait partie de l’actualité.

 

Laura

 

9782081209626

 Fabrice Colin a usé de tout son talent pour nous écrire un merveilleux livre de Sciences Fictions PROJET OXATAN. Entre la Science Fiction et le fantastique,ce roman est  construit sous la forme d’un journal intime ou Arthur nous relate toutes ses aventures avec ses amis Phyllis, Jester et Diana. Les quatre adolescents sont en quête de leur identité et les personnages nous sont très vite attachants et familiers. Le roman est écrit avec un subtil mélange de suspens et d’angoisse. C’est un livre assez rapide à lire pour les amateurs de lecture. Comme vous l’avez sûrement deviné dans ma critique, je conseille sans hésiter à tous les fans de Sciences Fictions de le lire pour passer un agréable moment.

Alexandre

 

9782266093088

J’ai lu La chambre des officiers de Marc Dugain, paru en décembre 1999 aux éditions Pocket. Ce livre est du genre historique. L’histoire se passe au Val de Grâce pendant la première guerre mondiale. Adrien, un jeune officier est le personnage principal. Il est envoyé sur le champ de bataille pour faire un repérage, afin d’édifier un pont. Il reçoit un éclat d’obus allemand qui le blesse au visage : il est devenu « gueule cassée ». Adrien est le seul survivant, on le renvoie à Paris pour le soigner. On l’emmène dans une chambre d’hôpital réservée aux officiers où il rencontre Weil, Penanster, Marguerite, … . Il ne se reconnaît plus avec son nouveau visage, mais il fait des sorties avec ses amis. Cependant le regard des autres le met mal à l’aise. J’ai trouvé ce livre intéressant car ce récit est basé sur des faits réels. J’ai découvert que lorsqu’on est différent physiquement, on est rejeté par les gens. J’ai lu facilement ce livre, le vocabulaire est simple. L’auteur a choisi de parler d’Adrien comme personnage principal, parce qu’il s’agit d’un officier qui est un homme important en période de guerre ; il est instruit et ses compétences lui permettent de participer à la construction de ponts. L’intérêt de l’auteur pour cette période est de représenter un moment important de l’histoire de France, et de montrer les malheurs qu’une guerre provoque. En 2001 François Dupeyron a réalisé un film La chambre des officiers, d’après ce roman.  Horreur dans les tranchées, 1914 -1918 de Terry Deary a aussi pour thème la première guerre mondiale, mais toute l’histoire se passe dans les tranchées alors que dans La chambre des officiers de Marc Dugain, presque toute l’histoire se passe dans l’hôpital. Dans ces deux livres, les récits sont inspirés d’histoires vraies.

 

Camille

 

9782747016353

Pépites


Pépites est un livre très intéressant, c’est un livre historique et réaliste. L’auteur est Anne-Laure Bondoux qui a écrit aussi la Princetta et le Capitaine. Je vais vous faire un petit résumé avant de vous parler du livre.


Bella Rossa est une jeune femme aux cheveux flamboyants et à la vitalité hors du commun. Pourtant, depuis sa naissance son existence n’est qu’une suite de calamités. Lorsque la guerre arrive jusqu’à Maussad-Vallée, elle décide que le moment est enfin venu de partir à la recherche de la fortune : elle a son idée! Et tant mieux si, en chemin, elle trouve le bonheur… Embarquant son père paralysé et sa collection de casseroles, Bella Rossa se met en route vers l’Ouest. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle manquera de mourir par la faute d’une pépite et que l’Ouest lui réserve des rencontres aussi dangereuses que formidables. Ce qu’elle ne sait pas non plus, c’est qu’il existe des pépites plus précieuses que celles des chercheurs d’or…


Ce livre se passe en Amérique dans les années 1900. Les quatre personnages principaux sont Bella Rossa, Jaroslaw, Lom Pa et Abby. Les personnages secondaires sont le révérant Ole Garson Nita, Hippolyte, Eugene, Nataniel Adams, Ornella Bonini


Les 5 villes que Bella Rossa va traverser sont Maussad-Vallée, Coyote Range ,Medicine Field, Justice Fork et Rich City.


Le livre est très facile a lire et il utilise un vocabulaire familier .Le personnage que je préfère est Abby car elle vient d’une famille bourgeoise mais elle a été bannie de chez elle car elle porte l’enfant de Jaroslow ; elle a réussi à le retrouver et fait une partie du voyage avec la troupe jusqu’à son accouchement. C’est un personnage très drôle qui n’a pas l’habitude de cette vie, son rêve est de devenir actrice.

 Juliette

 

9782253044901

LE PARFUM  de Patrick  Süskind

 

Paru en 1985

Genre : roman

 

 

Au XVIII ème siècle, Jean Baptiste Grenouille, nous entraîne dans son univers de serial  killer entre Paris et Grasse.

Son monde est particulier car l’homme va collectionner les odeurs corporelles qu’il aura « capturées » sur des sujets vivants.

Sa quête est de fabriquer un parfum « humain », composé de senteurs prélevées sur ses victimes et de tromper les gens sur sa vraie personnalité.

Dans un décor fait de senteurs et de paysages sordides ou splendides, on assiste à plusieurs meurtres tout en découvrant le domaine du parfum.

 

Le vocabulaire utilisé est très riche, parfois difficile et les descriptions ralentissent le cours de l’histoire. Cependant le héros nous surprend au fil des pages.

 

Pour bien comprendre ce livre, il faut avoir un minimum de connaissances sur le siècle des Lumières et la ville de Paris à cette époque. Je le conseille à de bons lecteurs, car malgré une véritable intrigue, Le Parfum est un livre dense.

 

Roxane

 

9782070417940

 La jeune fille à la perle, De Tracy Chevalier  ( Traduction de Marie-Odile Fortier-Masek )

Editeur Gallimard

Collection Folio

313 pages

 

       La jeune Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Elle s’occupe du ménage et des six enfants en s’efforçant de ne pas agacer l’épouse, la belle-mère et la gouvernante. Au fil du temps le peintre s’attache à la jeune fille et la prend comme modèle. Le scandale se propage dans la ville. L’histoire se déroule en Hollande au XVII ème siècle. 

       L’histoire nous apprend beaucoup sur la vie des Hollandais au XVII ème siècle. Il y a souvent des références aux tableaux du peintre; et des descriptions de la ville, des intérieurs, des couleurs, de la lumière. J’ai aussi apprécié l’évolution du rapport entre Griet et Vermeer  à travers leur travail, on s’attache facilement au personnage du peintre.

Je vous le recommande car même si le livre est long j’ai bien aimé le lire.

 

Lara

  9782226137937 

Titres :Nos amis les humains

Auteur :Bernard Werber

Collection :Albin Michel

Date d’éditions :2003

 

Bernard Werber est né le 18 septembre 1961 à Toulouse, il est connu pour la trilogie des fourmis.

 

Il n’est pas long, il comporte 124 pages.

Les caractères sont grands. Il n’y a pas d’illustrations, il est facile à lire, la présentation est bien car il y a beaucoup de dialogue, d’espace entre les lignes.

La couverture est originale, le genre du livre est fantastique.

Il est assez drôle, les thèmes abordés sont l’amour, les animaux, la vie humaine, l’amitié et la religion. Il me fait penser au livre « le projet Oxatan », car ils se retrouvent prisonniers sur une île et eux dans une cage.

 

Résumé du livre 

Un scientifique Raoul et une dompteuse de tigres  Samantha se retrouvent coincés dans une cage en verre. Ils ne savent pas où ils sont, ni comment ils y sont, ni pourquoi ? A eux deux, ils tentent de trouver une explication à leur présence dans cette cage. Ils émettent plein d’hypothèse un jeu télévisé ou un stage de survie mais leur débat se termine toujours en bagarre ou en dispute. Il se demandent par qui ils ont été kidnappés et comment ils vont faire pour s’entendre car ils sont si différents. Juste deux personnes qui discutent de tout et de rien comme un réalité show !

 

 

 

L’histoire se déroule dans une cage en verre le 24 décembre.

Les personnages sont Raoul Méliès et Samantha Baldini.

Ce qui m’a plus dans le livre sont les extraterrestres qui les prennent pour des hamsters. Ils leur mettent une roue, de la nourriture…

C’est un sujet intéressant et peu commun. C’est de la science fiction. On voit la vie humaine sous un autre angle.

Les personnages qui m’ont plu sont les extraterrestres.

Ce livre m’a fait réfléchir sur la façon dont on traite les animaux.

 

Je le recommande car ce livre est drôle, l’histoire avance rapidement mais il y a beaucoup de suspense et la façon de parler des personnages m’a fait rire. On est véritablement plongé dans notre rôle de spectateur curieux des réactions dont cet homme et cette femme, inconnus l’un et l’autre, vont faire preuve.

 

                                                        Thomas

 

9782266134750

Le livre que j’ai choisi est « Les Hirondelles de Kaboul » écrit par Yasmina Khadra, édition Pocket. Le genre de ce livre est plutôt roman historique (description de Kaboul et de ses habitants en pleine guerre civile, sous le contrôle des Talibans).  Ce livre est paru en 2002.

 

L’histoire se passe à Kaboul, la capitale d’Afghanistan. A mon avis, c’était avant les attentats du 11 septembre 2001. Kaboul est contrôlée par les talibans. Les femmes n’ont aucun droit. Pour sortir dehors, elles doivent porter le tchadri. On peut juste apercevoir leurs yeux par un grillage. Les hommes sont obligés de suivre les lois du Coran.  L’auteur nous raconte l’histoire de deux couples en parallèle, leur destin va se croiser à la fin du livre.

-Il s’agit tout d’abord d’un geôlier, Atiq, gardien de prison de femmes. C’est un ancien moudjahid. Il était courageux autrefois mais ne supporte plus sa triste vie. Peu à peu, il devient fou, peut-être à cause des horreurs de la guerre ou peut-être à cause de sa femme qui est gravement malade. Il ne veut pas l’abandonner, mais n’arrive plus à vivre avec elle.

-Ensuite, il s’agit d’un couple très amoureux.  Mhosen Ramat et Zunaira (une femme qui brille par sa beauté et son intelligence). Ils n’acceptent pas cette guerre et ne la comprennent pas. Un jour, Mhosen assiste à l’exécution en public d’une prostituée et il fait comme les autres, il lui lance des pierres. L’une d’elle va atteindre la femme qui va s’écrouler. Il le raconte à sa femme qui ne le comprend pas. A partir de là, un fossé s’est creusé dans le couple. Pour se faire pardonner, Mhosen l’emmène se promener dans Kaboul. Mais là, c’est encore pire. Zunaira ne supporte pas le tchadri. Dehors, ils sont arrêtés. Les Talibans obligent Mhosen à aller à la mosquée. La femme attend dehors. Elle se fait insulter. Mohsen ne peut rien dire, ce sont des Talibans. Quand ils rentrent, c’est le silence entre le couple. Après plusieurs jours de non-dits, une dispute éclate et sans faire exprès, Zunaira bouscule son mari, il tombe et meurt sur le coup. Elle est emprisonnée et va être exécutée.

Atiq, qui est gardien de prison, va rencontrer Zunaira, et, pour la première fois, il tombe follement amoureux. Mais il ne le sait pas, il ne connait pas ce sentiment. Sa femme s’en aperçoit. Quand elle sait que la pauvre jeune femme va être exécutée en public, elle propose à son mari l’impensable. De toute façon, elle est malade et n’a aucune chance de guérir …

 

Ce livre m’a un peu choquée. C’est incroyable comment on peut traiter un peuple avec, comme excuse, un idéal religieux.

 

Cette  lecture est assez difficile, l’auteur entremêle les deux histoires. Il faut suivre.

 

Sarah