Le dispositif  Tick’art permet de faire 6 sorties : concert, exposition, cinéma…pour 15euros

Renseignez-vous auprés des documentalistes et allez sur le site :

http://www.tickart.fr/



La culture dans le 18ème !
Allez sur le site de la mairie pour tout savoior sur les lieux d’exposition, de concert proche de chez vous et de votre établissement :

http://www.mairie18.paris.fr/mairie18/jsp/site/Portal.jsp?page_id=94



JE DRESSE UNE CARTE MENTALE *
À PARTIR DE LA QUESTION DE RECHERCHE (optionnel)

Une carte mentale peut être plus ou moins élaborée si elle est :

-réalisée au début du projet, par exemple, pour cerner le sujet pendant une session de « remue-méninges »
-modifiée en cours de projet, par exemple pour visualiser et organiser les idées.
-exécutée lors de la production finale, par exemple pour décrire le champ des concepts couverts.

Je place ma question de recherche au centre d’une feuille placée à l’horizontale
(il existe aussi des logiciels dédiés à la création de ce type de schéma).
J’inscris les mots dans un diagramme.

J’établis des liens entre les termes.

J’utilise de la couleur, des flèches, des images, des codes pour m’aider à repérer les relations.

Si les idées prennent du temps à venir, je me pose les questions suivantes en rapport avec ma question de recherche : Quoi ? Qui ? Où ? Quand ? Pourquoi ? Comment ?

Je sais que je modifierai mon carte mentale au fur et à mesure de mes découvertes.

 

 POUR EN SAVOIR PLUS cliquez sur le lien :

http://svtcol.free.fr/IMG/jpg/mindmap.jpg

 

J’ORGANISE MES NOTES

  • je place ensemble les notes ayant des mots-clés identiques ou semblables;
  • j’élimine les idées identiques qui n’apportent rien de différent;
  • je détruis ou mets de côté tout ce qui est « hors sujet »;
  • je répartis mes notes du général au spécifique ou en idées principales et secondaires;
  • je mets de l’ordre en associant certaines questions à celles qui me fournissent des éléments de réponse;
  • je rassemble les notes ayant un caractère contradictoire et j’inscris « contradiction avec tel auteur »;
  • j’identifie de nouvelles pistes et j’en prends note.

Je revois et mets à jour mon plan provisoire ou ma carte mentale suite à l’organisation de mes notes de lecture.

 le point sur ma progression et je reprends une étape au besoin
Je mesure l’état de ma connaissance du sujet. Si certaines parties ne sont pas suffisamment étoffées, je repère les informations manquantes afin de les rechercher.

Je reprends une étape au besoin.



TPE AU CDI

Prise de notes de lecture à l’ordinateur

J’ouvre un ou plusieurs fichiers dans un traitement de texte ou un autre logiciel. Je nomme ces fichiers en fonction de mon plan provisoire ou de ma carte mentale* (exemple : titre du chapitre ou mot-clé principal).

J’inscris une seule idée par paragraphe.

Je saisis les titres et les mots-clés en gros caractères, en gras ou en couleurs.

Je transfère (copier-coller) de l’information numérique dans mes fiches de lecture en mettant entre guillemets l’information copiée intégralement.

Lors de la prise de notes, je relève les éléments importants de la référence : auteur, titre, date, page ou adresse Web. Je vérifie que la référence complète figure dans ma liste bibliographique ou dans ma base de données.

Je respecte les droits d’auteur en ne m’attribuant pas ce qui appartient à d’autres.

  • Lorsque j’utilise le copier-coller de phrases ou de textes en provenance de sources numériques, je place ces citations intégrales entre guillemets.
  • Je note la référence d’une idée originale que j’ai reformulée avec l’intention d’en citer l’origine.
  • Je respecte aussi DROITS D’AUTEURS SUR LE NET.

Tu trouveras sur le Web beaucoup de banques d’images, de pièces audio et vidéo. Conforme-toi aux Conditions d’utilisation indiquées sur la page d’accueil des sites :

  • permission accordée d’utiliser les pièces, sans restriction;
  • permission accordée pour un nombre limité de pièces;
  • mention du nom et de l’adresse du site souhaitée ou exigée;
  • reproduction interdite.

Il n’est pas facile de trouver sur le Web des oeuvres artistiques (illustrations, chansons, films, etc.) pour un usage non commercial, qui soient à la fois :

  • intéressantes et d’une bonne qualité technique;
  • libres de droits;
  • disponibles gratuitement;
  • pour un usage illimité dans le temps : ce qui est permis un jour peut être interdit plus tard, lorsque le site devient très fréquenté, est commandité, etc.

Même si un internaute paie pour utiliser une image ou un objet numérique, il n’en devient pas pour autant le propriétaire. Seuls les éditeurs et les artistes restent propriétaires des droits qui leur sont donnés par la loi de leur pays et les contrats qui les lient.

Sois prudent lorsque tu crées un site ou une page Web, car des emprunts massifs pourraient te forcer à retirer textes, images, sons, séquences vidéos, etc. Demande une autorisation par courriel.

Exemple de demande de reproduction et de retourche d’image
… Pour améliorer la qualité visuelle de cette page, je vous demande
l’autorisation d’utiliser le logo de votre site Internet.
Tout en conservant ses caractéristiques et ses proportions,
le logo sera réduit à une largeur de 130 pixels,
afin de s’intégrer harmonieusement dans la page.

Si tu utilises des objets créés par d’autres personnes sur ton site web, et que tu désires te « protéger » en montrant ta bonne volonté de respecter les droits d’auteur, écris une note du genre :

Veuillez me signaler tout problème de droits d’auteur sur mon site.
Je vous en donnerai aussitôt le crédit
ou retirerai le texte ou l’objet si vous le désirez.

 

IMAGES ET DROIT :

Images libres de droit. L’expression « libre de droits » ne signifie pas que les images soient gratuites. Elles sont vendues à un prix fixe, basé sur la taille de l’image. Elles peuvent être utilisées plusieurs fois sans devoir payer de droits supplémentaires.

Les images à droits protégés sont louées pour un usage précis, à un prix qui varie selon les conditions d’utilisation. Il existe des produits exclusifs et non-exclusifs (la même image est vendue à plusieurs utilisateurs). Pour usage professionnel.

Images « gratuites » par abonnement. Il n’y a pas de coût par image avec ce type de banque. Il faut s’abonner pour une durée de temps limitée, pour un nombre illimité d’images.

Images gratuites pour usage éducatif non commercial. Toutes les images du site ou de la banque peuvent être utilisées gratuitement et modifiées, y compris pour la réalisation d’un site Web.

N’emprunte pas les icônes créées spécifiquement pour le site d’un gouvernement ou d’un organisme. Dirige-toi plutôt vers les banques d’images gratuites :

l’[email protected] ; [email protected] ; TV5 médiathèque ; Gograph ; Flikr ; Yahoo ! News…

Je respecte la vie privée dans ma prise de notes en n’emmagasinant pas de renseignements personnels (activités personnelles ou publiques, photos, conversations, etc.).

En cas de doute sur la divulgation d’un renseignement personnel, je demande à chaque personne leur consentement écrit en prenant soin qu’elle se sente libre de toute contrainte, particulièrement si ma production doit être versée sur Internet.