Marcel Reich-Ranicki nous raconte sa vie à travers son autobiographie.

Reich-Ranicki est né en 1920 en Pologne. A neuf ans Marcel part pour Berlin. C’est là qu’il découvre la littérature allemande.

En 1938, il subit le sort de nombreux juifs et est donc enfermé dans le ghetto de Varsovie où il connait les pires humiliations.

Avec sa femme, Tosia, il réussit à s’échapper du ghetto in extremis.

En 1958 il devient critique pour l’hebdomadaire Die Zeit.

« Ma vie » est sa première oeuvre traduite en France.

Oria Kneuss 3èB

 

 


Laisser une réponse :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire...