Dahoé et Namkha sont trés attachantes. J’ai adoré leur « façon de penser » par rapport au lieu de départ de leur vie (le village) et les façons d’exprimer leur relation. L’action (en elle même) ne se déroule pas de façon précise, c’est comme un long début remplis d’histoires avec des débuts et des fins.Les descriptions des personnages sont trés claires mais, pour les lieux, on nous laisse imaginer. Malheureusement, au départ on a du mal à suivre le déroulement des évènements.

ANAïS 5èB

Mots-clefs :