Incontournable « Hergé,Tintin et la BD »

Découvrez les coups de coeur Tintin du club Lecture:

 

Tintin et les cigares du pharaon de Hergé

« J’ai bien aimé lorsque Tintin et le professeur Philémon Siclone se rendent aux environs du Caire pour trouver le tombeau du pharaon Kih-Oskh en plein milieu du désert. Lorsque la porte du tombeau se referme sur Tintin et qu’il découvre les corps de tous les savants qui ont trouvé le tombeau avant lui. On pense que Tintin et le professeur sont perdus et vont mourir. Il y a beaucoup de suspens dans cette partie-là du livre. » ( Camille Demouy, 5ème)

 

 Vol 714 pour Sydney de Hergé

 « J’ai bien aimé ce livre pour différentes raisons. J’adore le fait que l’un des personnages, Lazlo Carreidas dont la réplique habituelle est « Mon chapeau! »,, ne soit au courant de rien dans l’histoire: tout se fait derrière son dos. Quant au professeur Tournesol, il est toujours hors-sujet. J’ai beaucoup rit quand l’un des personnage, dans la jungle, se retrouve en face d’un animal laid, qui lui ressemble beaucoup. » (Alice Bell, 4ème)

 

Tintin et le secret de la Licorne de Hergé

« J’ai bien aimé ce livre pour différentes raisons:

– l’action menée pour trouver les trois licornes,

– le retour en arrière pour conter l’histoire du chevalier Français de Haddoque, ancêtre du capitaine Haddock, qui devait mener la licorne à bon port,

– la fin de l’histoire où Tintin trouve les trois parchemins et découvre où se cache le trésor de Rackam Le Rouge.

Les personnages sont très expressifs quand ils sont énervés, comme l’est souvent le capitaine Haddock: il leur fait peur avec un sabre, et lance beaucoup d’injures. » (Elise Baron, 4ème).

 Tintin au pays de l’or noir de Hergé

 « J’ai bien aimé cette BD car j’aime le personnage de Tintin: sa curiosité l’amène à vivre un tas d’aventures. Dans cet album, Tintin va chercher à comprendre pourquoi, juste à cause de l’essence que les gens mettent dans leurs voitures, les moteurs explosent.  Il va trouver Abdallah, l’enfant d’un de ses amis.et devoir le sauver. A la fin du livre, Tintin a sauvé Abdallah, résolu le problème de l’essence et guéri les Dupondt qui ont mangé du savon.

Hergé, pour son personnage du prince Abdallah, s’est inspiré de Fayçal II d’Irak enfant, sauf qu’à la différence de son modèle déjà devenu roi à osn âge, il ne pense qu’à jouerr et martyriser son entourage. . La réplique favorite du prince Abdallah est « Wouin!Wouin! ». Son père le voit comme un ange, les autres comme un démon. » (Hélène Pontet, 6ème)

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire