Le syndrome métabolique équin

25 06 2021

Le syndrome métabolique équin se détermine par un défaut dans le mécanisme de fonctionnement de l’insuline, sans action sur les cellules. Une prédisposition génétique en serait une des causes possible. Le principal symptôme est l’obésité suivi de la fourbure. Il peut être confondu avec la maladie de cushing. Une analyse de sang sera à faire.

Détails sur les traitements pouvant être mis en oeuvre ainsi que la prévention.

 

Cheval magazine, juin 2021, n°593, p.96-99.




Internet à l’écurie

25 06 2021

L’équitation connectée commence à se développer. Les objets connectés se multiplient dans les espaces de vie des chevaux, l’élevage, les capteurs de mouvement.

Sélection de produits et entretien avec Benoît Pasquiet, ingénieur recherche à l’IFCE (Institut français du cheval et de l’équitation).

 

Cheval magazine, juin 2021, n°593, p. 110-113.




Comment rééduquer un cheval difficile ?

8 01 2021

Conseils de trois spécialistes de la rééducation du cheval et éthologues (Magdalena Pommier, André Audinot et Louis Bernast) pour rééduquer un cheval difficile. Souvent, pour remettre le cheval en confiance, il faudra travailler avec lui à pied et non monté. Il faudra aussi ensuite éviter que le cheval se bloque dès la moindre peur.

Présentation de différents cas rencontrés par les éthologues où le cheval craint ses congénères, un autre paddocke, un autre cheval encore bouge au montoir ou un cheval qui se cabre lorsque le cavalier lui demande quelque chose.

L’éperon, décembre 2020, janvier-février 2021, n°387, p. 117-123.




Kurt, jeune cheval de Przewalski

16 12 2020

Espèce sauvage menacée, le cheval de Przewalski n’a été découvert qu’au 16ème siècle. Il est un cousin de cheval et non un ancêtre comme cela est souvent dit. Au 19ème siècle, la pression humaine pour fournir cirques et zoos, fait que ces effectifs baissent drastiquement. Actuellement, 2 000 individus subsistent grâce à des programmes d’élevage en captivité et un retour à la vie sauvage.

Kurt est le clone d’un étalon Przewalski Kuporovic, né en 1975. Il est un espoir pour régénérer le patrimoine génétique de ce cheval. Schéma sur le clonage inter-espèce du cheval de Przewalski.

L’association Takh a lancé un programme d’étude du comportement de ces chevaux et de leurs interactions avec leur milieu au coeur de la Lozère. Grâce à un partenariat avec une réserve de Mongolie, la réintroduction à l’état sauvage est en cours.

L’Eperon, décembre 2020, janvier-février 2021, n°387, p. 131-136.




Le Haras de Malleret

16 12 2020

Reportage sur le Haras de Malleret, au coeur de Médoc en Gironde. Lieu historique, le haras connaît une renaissance depuis une dizaine d’années avec l’arrivée de Gérald Martinez qui décide de favoriser le sport, l’élevage et le bien-être. Parcours de Gérald Martinez. Le but est de devenir un élevage reconnu grâce à une équipe de cavaliers compétents. Les jeunes chevaux sont favorisés.

Encart sur les étalons et poulinières de Malleret.

L’Eperon, décembre 2020, janvier et février 2021, n°387, p. 98-104.




Le coronavirus du cheval

29 09 2020

Le cheval peut être aussi contaminé par un coronavirus : l’ECoV pour équine coronavirus. Le virus est présent sur trois continents et a été découvert en 1999. En France, il a été détecté en 2012. Il n’est pas transmissible à l’homme.

Les symptômes varient chez le poulain et le cheval adulte et apparaissent deux, trois jours après l’infection. L’infection se produit par l’eau ou de la nourriture contaminée par du crottin infecté.

Un bilan sanguin ou des tests sont prescrits. Par contre, pas de traitement, ni de vaccin.

Cheval santé, octobre-novembre 2020, n°130, p.64-66.




Les écuries du futur

29 09 2020

Trois prototypes d’écuries ont été pensés par l’IFCE (Institut français du cheval et de l’équitation) en vue de faire évoluer les concepts existant dans la filière équine et notamment l’idée d’un cheval par box.

Les trois modèles « écoresponsable », « économe et performant » et « bâtiment de précision » sont expliqués avec pour chacun leurs avantages par rapport au type d’écurie dont les professionnels ont besoin (aire stabilisée, aire de couchage, aire de nourrissage, coût d’investissement, aspect énergétique, éco-digesteur, nouvelles technologies,…). Au delà du changement des mentalités, le bien-être des chevaux reste primordial.

Schémas pour les trois prototypes.

Cheval santé, octobre-novembre 2020, n°130, p.13-15.

 




L’immunité des chevaux renforcés

31 01 2020

Dossier sur le renforcement de l’immunité chez les chevaux :

  • l’immunité du poulain et les vaccins actuels du cheval adulte ainsi que les effets secondaires
  • l’inflammation intestinale et ses conséquences sur la santé
  • les plantes pour renforcer le système immunitaire

Au final, il convient de renforcer l’immunité du cheval par des vaccins et des vermifuges à jour. Herbivore, le cheval doit manger des fibres à volonté. Enfin, le stress et le surentraînement sont à éviter.

Cheval santé, février-mars 2020, n°126, p. 20-35.




Un médicament équin à base de cellules souches

17 09 2019

Un médicament à base de cellules souches a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM), pour des affections articulaires chez le cheval.

Des cellules souches sont prélevées chez un cheval donneur. Par injection intra-articulaire, le produit entre en action grâce aux cellules vivantes qu’il contient pour réduire  l’inflammation et stimuler le métabolisme du cartilage, pour qu’il se régénère plus facilement.

 

Cheval santé, août-septembre 2019, n°123, p. 8.




Des écuries actives pour le bien-être des chevaux

17 09 2019

Présentation des écuries actives, créée en 1991 par Thorsten Hinrichs (Allemagne), qui consiste à respecter l’éthologie du cheval et à diminuer les tâches pénibles en les mécanisant.

Ici les besoins fondamentaux des chevaux sont respectés : vie en plein air, recherche de nourriture, déplacements, vie sociale avec le troupeau. Les conditions sont à adapter à chaque écurie.

Il est constaté une amélioration des comportements des chevaux et une meilleure santé tant digestive, que respiratoire et locomotrice. Les stéréotypies (tics) ont aussi tendance à disparaître.

Les écuries actives sont développées aux Etats-Unis, au Japon, en Europe. On en dénombre une dizaine en France.

Un exemple d’écurie active avec l’association Equi’libre 40 (Sanguinet, 40).

 

Cheval magazine, septembre 2019, n° 574, p. 91-94.