Un hydrogel pour la culture des sols arides

21 05 2021

Des chercheurs de l’Université d’Austin aux Etats-Unis ont mis au poing un gel capable d’absorber l’humidité de l’air de la nuit pour la restituer le jour. D’autres gels existent déjà mais ils n’absorbent que l’eau de pluie ou d’arrosage. Seul inconvénient, le gel est constitué de molécule d’acrylamide, un cancérogène. Des études sont donc encore à faire pour savoir si le sol, les plantes, les hommes et les animaux peuvent être contaminés.

Une solution biodégradable est expérimentée en France. Autre alternative : le biochar, du charbon végétal mais beaucoup moins absorbant.

Science & vie, juin 2021, n°381, p. 26-27.




La méthanisation agricole, écologique ?

21 05 2021

Gérard Fonty, écologue microbien, récapitule le processus de la méthanisation en milieu agricole. De nombreux avantages sont listés mais pour lui, la méthanisation entraînerait un appauvrissement des sols et par la même une perte de la biodiversité microbienne. L’utilisation des déchets à destination du méthaniseur revient à concurrencer le sol, lui-même et les organismes du sol dans le cycle naturel des écosytèmes.

La méthanisation agricole serait donc contraire aux concepts de développement durable et de l’écologie. Elle reviendrait à une mort lente des sols et par conséquent à la destruction de notre système alimentaire.

Nature & progrès, avril-mai 2021, n°132, p. 14-16.




Santé des plantes versus santé des sols

14 01 2021

Point de vue de Francis Bucaille, agriculteur-chercheur qui préconise une bonne santé des sols pour une bonne santé des plantes. Les deux aspects sont liés. L’apport de nutrition aux sols permet de les régénérer et de contrer les maladies. Le rôle des champignons y est aussi fondamental.

L’enjeu est de rééquilibrer les minéraux et les micro-biologies des sols agricoles pour un respect de la terre.

La France agricole, 1er janvier 2021, n°3884, p.12.




Bien lire une analyse de terre

27 11 2020

Dossier sur comment lire une analyse de terre. En effet, la plupart du temps, trois mesures sont retenues : le pH, la CEC (Capacité d’échange cationique) et les macro-éléments. Or d’autres éléments sont à prendre en compte comme granulométrie et les mesures organo-biologiques. Présentation des formules indispensables pour maîtriser l’analyse de terre.

Liste d’autres méthodes hors laboratoire qui peuvent être effectuées sur le terrain :

  • analyse de la teneur en azote
  • analyse de la matière organique labile
  • analyse du pH
  • analyse de la stabilité structurale
  • mesure du taux de carbonates

Classement des indicateurs de sol.

Cultivar Leaders, novembre-décembre 2020, n°107, p. 38-46.




Des métaux lourds fixés par les plantes

12 06 2019

Des travaux de recherche sont entrepris depuis 2014 par l’ASTREDHOR (Association nationale des structures d’expérimentation en horticulture) pour évaluer les capacité de remédiation concernant les éléments traces métalliques (ETM) plomb de plusieurs espèces de plantes ornementales telles que les géraniums, la potentille ou d’eucalyptus. Au bout d’un an, les doses de plomb dans les sols testés étaient divisées par deux.

Ce type de plantes pourrait être utilisé pour contenir les métaux lourds dans les terres agricoles (le cadmium, le cuivre).  Par contre, l’ETM est une pollution terminale car la plante ne peut être détruite. Les plantes fixent ici les métaux pour éviter leur propagation. Cette méthode a pour nom la phytoremédiation.

La France agricole, 7 juin 2019, n°2803, p. 34.

 




Toutes les clés pour connaître les sols

9 04 2019

Dossier sur les différents moyens pour connaître ses sols. De nombreux outils d’aide à la décision existent mais il est indispensable encore d’avoir des informations concernant les analyses de terre en fonction de l’hétérogénéité des parcelles :

  • des exemples concrets sur les paramètres gérés par les outils d’aide à la décision
  • des bases de données sur la cartographie des sols français (programme Inventaire, gestion et conservation des sols, bases de données DoneSol et Typ Terres)
  • une  base de données sur la fertilité des sols agricoles et leur évolution (Base de Données des Analyses de Terre : BDAT)
  • connaître l’hétérogénéité des sols et surtout la variabilité intraparcellaire

 

Perspectives agricoles, avril 2019, n°465, p.37-57.




Un site pour sortir du glyphosate

30 11 2018

Le gouvernement français engage progressivement les agriculteurs français dans la sortie du glyphosate, un herbicide très contesté. Depuis le vote, un an s’est écoulé.

Pour aider les agriculteurs, un site a été mis en place où le glyphosate est expliqué ainsi que les solutions alternatives qui existent avec notamment l’accès à un rapport de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique). Les techniques de travail du sol, les semis et les couverts végétaux sont les clés d’entrée dans une autre agriculture.

D’autres sites sont aussi proposés.

Témoignages d’agriculteurs.




Sols pollués : comment s’en protéger ?

16 11 2018

270 000 sites pollués ont été recensés par l’Etat en 1998. Issues d’anciennes activités industrielles, ses sites sont considérés comme pollués car les analyses effectuées sur le sol et la nappe phréatique ont décelé la présence de substances toxiques à de fortes concentrations.

Les habitants y sont confrontés directement ou indirectement. Beaucoup de polluants sont toxiques et pourraient être à l’origine de de cancers.

Des techniques de dépollution existent.

Ca m’intéresse, novembre 2018, n°453, p. 84-86.




Biofumigation, le pouvoir des crucifères

24 05 2018

La biofumigation, méthode biologique visant à contrôler le développement d’agents pathogènes et ravageurs du sol,  contribue à réduire la pression des  bioagresseurs telluriques en grandes cultures.

 

La France agricole, 18 mai 2018, N° 3748, p. 29.




Tassement des sols : attention !

24 04 2018

Le tassement des sols est toujours d’actualité bien qu’il se voit moins. Aussi, il est responsable de 5 à 30 % de pertes de rendement. Il convient de limiter la circulation des matériels lourds. Le télégonflage est recommandé.

L’INRA (Institut national de recherche agronomique) étudie comment régénérer les sols compactés.

Perspectives agricoles, avril 2018, n°454, 28-31 p.