Les animaux parlent-ils ? sont-ils doués du langage ? synthèse de la vidéo

Schéma de Jakobson :

fonctions du langage

Fonctions du langage

http://www.signosemio.com/jakobson/fonctions-du-langage.asp

http://www.sfu.ca/fren270/semiologie/page2_3.html#start

 

7 critères de Benvéniste (par rapport aux abeilles)

  • le message doit être vocal
  • le message doit être transmissible dans l’obscurité
  • le dialogue doit être possible
  • le message doit être reproductible
  • le message doit pouvoir être multiple (sur tous les domaines)
  • le message ne doit pas être dépendant d’un référent extérieur
  • le message doit être analysable

(limites de l’analyse car par rapport aux abeilles)

différences ? la négation, des termes qui ne désignent rien de sensible …?

Sur le schéma de Jakobson et ce qui l’a précédé, et les limites de ce tableau

 

Principales différences entre la communication animale et la communication humaine

Cette section est directement tirée du site de Dr. Martin Beaudoin (Université d’Alberta: http://www.pomme.ualberta.ca/ling/)

 

Différences
Communication humaine
Communication animale
1. Déplacement peut évoquer le passé, le futur, l’absent, l’hypothétique et l’impossible énonce ce qui est lié au présent temporel et spatial (sauf abeilles)
2. Apprentissage nécessaire non nécessaire
3. Base unités arbitraires (sans lien entre le mot et l’objet à décrire) unités iconiques (avec lien entre le signifié et le signifiant)
4. Unités discrètes (divisibles et combinables) graduées (messages indivisibles et non combinables)
5. Mutualité fréquente (les gens se répondent) relativement rare
6. Mensonges, divagations fréquents cas sporadiques de mensonges et pas de divagation
7.Métacommunication métacommunication (les gens expliquent ce qu’ils veulent dire ou corrigent les autres) pas de métacommunication
8. Polysémie prévalente (les mots peuvent avoir plusieurs sens) monosémie

Parmi les caractéristiques présentées dans le tableau ci-dessus, il importe de porter une attention particulière au déplacement qui permet aux humains de parler du passé, du futur, d’imaginer, de supposer, etc. Cette caractéristique des langues naturelles, sur laquelle repose la littérature en général, est extrêmement importante car elle constitue l’une des manifestations les plus intéressantes de la langue.

La nature des unités utilisées se démarquent de celles utilisées par les animaux pour communiquer en ce sens qu’elles sont combinables et servent à former des messages qui peuvent être soit très simples soit très complexes (très longues phrases). Cette caractéristique nommée la double articulation est certainement la plus remarquable des systèmes de communication oraux propres aux humains.

Il est important d’ajouter que la plupart des signes linguistiques sont polysémiques. Prenons par exemple le mot « siège ». Le Petit Robert indique que le mot a trois sens principaux: a) « lieu où se trouve la résidence principale « d’une société, d’une organisation). », b) « lieu où s’établit une armée, pour investir une place forte », et c) « objet fabriqué, meuble disposé pour qu’on puisse s’y asseoir ». Il est donc très fréquent pour un mot d’avoir plus d’un sens (caractère polysémique).z

Finalement, les langues naturelles sont les seuls systèmes permettant la métacommunicaiton qui sert à la définition du code à l’aide du code lui-même. Par exemple, il est possible (et fréquent) pour quelqu’un de définir l’usage d’un terme particulier dans un texte technique par exemple. Cette situation se retrouve très souvent dans les volumes d’introduction à un nouveau champ d’étude nécessitant la définition de notions de base.

http://www.sfu.ca/fren270/semiologie/page2_13.html#start

One thought on “Les animaux parlent-ils ? sont-ils doués du langage ? synthèse de la vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *