La difficulté de s’affirmer comme sujet – Avons-nous besoin de héros ?

Voici une émission très intéressante de France Culture où Boris Cyrulnik nous expose sa conception du héros. Il y développe également une analyse sur la radicalisation des jeunes (extrait à peu près au milieu).

https://www.franceculture.fr/emissions/l-invite-des-matins/avons-nous-besoin-de-heros 

Notes :

« combattre, passer une Kalash, ça me faisait rêver, mourir en martyr »

adolescence = âge de l’engagement. Toutes les cultures ont inventé des rituels d’accueil des adolescents.

Un adolescent qui n’a pour seul engagement que le fait de passer son bac c’est tragique. Rester immobile derrière un bureau.

J’ai besoin d’évènement, j’ai besoin d’orages pour savoir qui je suis, d’épreuves pour m’éprouver, me connaître.

Ce qui fait la sélection aujourd’hui c’est l’immobilité physique et la répétition de quelques règles de grammaire.

=> perdre un an ou deux pour » muscler sa personnalité ».

3 thoughts on “La difficulté de s’affirmer comme sujet – Avons-nous besoin de héros ?

    1. :) Coucou toi ! je suis rassurée, il y aura au moins un élève qui aura compris qu’on peut laisser des commentaires sous les articles !! et surtout, qui continue à y faire un tour après le bac !! J’espère que tes années étudiantes se passent bien avec tes colocataires, les cloportes :)

      1. Hey merci a vous ! :D bah oui remarque j’ai retenu le truc depuis la terminale et ça m’amuse toujours autant d’essayer de « réagir » dessus, et si je continue a avoir autant peut d’heures de cours ça risque d’être ponctuel haha ! et oui les années passent bien plus vite a la fac qu’au lycée, et je pense pas que ce soit une bonne chose :’) je vais pas me plaindre au moins j’ai un logement, et de plus j’en suis pas seul vu que « mes invités » passent sous la porte :’)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *