Category Archives: repères

Transcendant/Immanent

Est transcendant ce qui est au-delà des phénomènes, est immanent ce qui se situe en-deçà. 

Transcendant : ce qui est au-delà du domaine où l’on se place et d’une autre nature (au-delà signifie ici extérieur)
Immanent : intérieur à l’être, à l’acte, à l’objet de pensée que l’on considère.
Transcendance et immanence ne sont pas des choses mais des rapports.
Exemple : Dieu, dans le christianisme, est transcendant au monde. Les dieux grecs sont immanents puisqu’ils viennent goûter aux plaisirs terrestres.

Persuader/convaincre

La persuasion est un usage de la parole purement rhétorique, qui joue plus sur les affects que sur la raison. L’usage de la parole reposant sur la  conviction est rationnel, il s’adresse à l’intelligence de tout homme, sans manipuler ses sentiments.

Dans les deux cas, il s’agit d’obtenir l’accord de l’autre.
Persuader c’est faire appel aux émotions, à l’affectivité de l’autre. Nous sommes dans l’ordre de la manipulation.
Convaincre c’est faire appel à la raison d’autrui, donner des preuves, lui démontrer la vérité d’une proposition.

Objectif/Subjectif

Est objectif ce qui appartient à l’ordre de l’objet et peut être reconnu par un consensus d’expériences en commun, est subjectif ce qui est le privilège des vécus du sujet et n’est connu que de lui seul.

Est objectif soit ce qui existe indépendamment de la pensée, soit ce qui se présente comme un objet de pensée fondé, valable pour tous les esprits et non pour un esprit individuel
Subjectif : tout ce qui appartient au sujet percevant ou connaissant et non à l’objet perçu ou connu.

Identité/ Egalité/Différence

L‘identité désigne ce qui constitue le même, en opposition à l’altérité qui désigne l’autre, la différence s’oppose à l’unité, l’égalité est un principe qui pose une équivalence entre individus différents.

Si le contraire de l’identité est la différence, le contraire de l’égalité est l’inégalité. On voit donc qu’égalité et identité ne sont en aucun cas synonymes. L’identité suppose d’être indiscernable, de n’être différent en rien. Dès qu’un objet possède une caractéristique quelconque qui le distingue d’un autre, nous dirons alors de ces deux objets qu’ils sont non identiques, qu’ils sont différents. Mais la différence n’implique nullement l’inégalité. Tout dépend de quelle différence il s’agit. L’inégalité est en effet une différence quantitative. Égalité et inégalité sont des mots issus du langage mathématique, domaine par excellence de la quantification.
Exemples : dire que tous les hommes sont égaux en droit, c’est dire qu’il y a entre eux une égalité arithmétique, au sens où ils ont tous rigoureusement les mêmes droits et les mêmes devoirs. Mais cela ne signifie nullement que nous sommes tous identiques. Les hommes sont différents par la force, le talent, l’état (femme, homme, enfant) etc. la différence incontestable par exemple ente l’homme et la femme ne doit pas conduire à une inégalité des droits.

Expliquer/Comprendre

Une explication décompose un phénomène en cherchant ses causes et ses lois, elle est objective, la compréhension est subjective, elle est saisie d’une intention, d’une motivation, raisons, elle prend avec soi.

Dans les sciences humaines (sciences molles) règne la compréhension, dans les sciences de la nature (sciences dures) opère le travail de l’explication, du point de vue de la conscience, seule la compréhension est possible, en raison de l’intentionnalité. Les phénomènes naturels s’expliquent dans le paradigme mécaniste par la causalité, un mythe est une forme de compréhension, les théories sont des systèmes d’explication de l’univers, mais on peut aussi bien dire qu’ils forment des interprétations.

Selon le paradigme mécaniste et déterministe, expliquer c’est dégager une réversibilité de la cause et de l’effet (flèche dans les deux sens); ce que l’on ne trouve pas dans les sciences humaines (l’histoire, la psychologie… ne peuvent pas prédire à partir des raisons).

En acte/ En puissance

Ce qui est en puissance est potentiel, mais n’attend que le mouvement du temps pour s’exprimer, ce qui est en acte manifeste concrètement la potentialité. L’artiste qui dort n’a de talent que potentiel, quand il dessine, il exprime en acte son talent.

En acte : ce qui est actuellement, effectif à l’instant
En puissance : ce qui est potentiellement, virtuellement , ce qui tend à être

Liste des mots repères au programme de Terminale

Absolu / Relatif
Abstrait / Concret

En acte/ En puissance
Analyse / Synthèse
Cause / Fin
Contingent / Nécessaire/ Possible
Croire / Savoir
Essentiel / Accidentel
Expliquer / Comprendre
En fait / En droit
Formel / Matériel
Genre / Espèce / Individu
Idéal / Réel

Identité / Egalité / Différence
Intuitif / Discursif
Légal / Légitime
Médiat / Immédiat
Objectif / Subjectif
Obligation / Contrainte
Origine / Fondement
Persuader / Convaincre
Ressemblance / Analogie
En théorie / En pratique
Transcendant / Immanent
Universel / Général / Particulier / Singulier

Bulletins officiels

Vous trouverez à cette adresse le bulletin officiel concernant la philosophie en Terminale. Celui-ci contient les attentes, objectifs, notions, auteurs et repères que vous devez connaitre ou aborder cette année.

Ce lien est très utile et à consulter régulièrement pour savoir ce qu’on attend de vous, et ce que vous devez vous efforcer de maitriser à la fin de l’année :

http://www.education.gouv.fr/bo/2003/25/MENE0301199A.htm

Voici le bulletin pour l’ECJS ou EMC (éducation morale et civique) (pour vous c’est tout en bas) :

http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/13/9/Projet_de_programme_pour_l_enseignement_moral_et_civique_niveau_lycee_379139.pdf