Comment devenir mousquetaire …

Voici un livre dont le lecteur est le héros. Il devient le personnage principal, M. de Puisségur, un jeune et vaillant mousquetaire. Au cours de ses aventures, une dizaine au moins, il fait des rencontres prestigieuses  : avec D’Artagnan, avec le cardinal Mazarin, avec Fouquet et… avec Louis XIV, rien que ça ! Il déjoue ou subit, au gré des différentes histoires possibles, des complots, combat à l’épée ou au mousquet, se retrouve même emprisonné !

A lire en plusieurs fois sans jamais vivre la même aventure.   

  

 

 Références :

Titre : C’est pas sorcier d’être… un mousquetaire

Auteur :  Madeleine DENY

Les petits plus :

 

¤ A NOTER : dans ce livre, de courtes fiches renseignent sur le contexte historique de ces aventures.

¤ Pour en savoir plus sur D’Artagnan, les mousquetaires, l’épée, le roman de cape et épée et les duels au cinéma.

¤ Les Trois Mousquetaires et D’Artagnan, des héros éternels en perpétuel renouvellement :

Depuis qu’ Alexandre Dumas les a fait naître, il ne s’est quasiment pas écoulée une décennie sans que les chefs d’oeuvre de l’écrivain soient réédités et sans que des adaptations ne fleurissent : théâtre, cinéma muet, noir et blanc, couleur, télévision, bande dessinée, manga, animation, caricature, autant de supports dans lesquels quantités de scénaristes, auteurs voire réalisateurs font revivre ces héros  et les personnages secondaires de leurs aventures avec plus ou moins d’astuce et de talent. Vous constaterez sûrement comme moi que certaines versions ont vraiment des airs vieillots et que chaque adaptateur y a mis son grain de sel. En voici différents exemples :

 

Film en noir et blanc et muet avec des cartons insérés en français (Je n’ai malheureusement trouvé ni son titre exact ni sa date de création ni ses créateurs, dommage !).  Les Trois Mousquetaires entrent de plain pied dans la tradition du burlesque au cinéma.

 

 

 

« Les Trois Mousquetaires », film parlant, en noir et blanc, datant de 1959, du réalisateur Claude BARMA avec… Jean-Paul BELMONDO  et en y regardant de plus près, on verra que les décors font très carton-pâte, vus par  nos yeux habitués soit aux magnifiques paysages naturels soit aux effets spéciaux de qualité !

 

 

 

Chanson phare d’une comédie à la française, filmée par Claude ZIDI et mettant en scène Les Charlots (quintette à succès de l’époque, d’humoristes et comédiens ) : « La marche des Mousquetaires », 1974, un humour bien franchouillard !

 

Le générique de « Les 3 Mousquetaires », dessin animé télévisé, datant de 1981 déborde de bons sentiments. On y rencontre des Mousquetaires qui ont de la gueule ! Et pour cause !  Lisez bien le contenu de ce générique, il y prône des valeurs morales !!!


En 1994, au cinéma, D’Artagnan a vieilli. C’est Philippe NOIRET qui l’incarne et c’est à Sophie MARCEAU qu’il revient de révéler au féminin les talents des mousquetaires. Le film, « La fille de D’Artagnan », date de 1994 et a été réalisé par Bertrand TAVERNIER, un autre grand nom du cinéma.

 

A la télévision, en 1994 aussi, on invente une nouveau mousquetaire, « Albert, le 5ème mousquetaire » ; un dessin animé télévisé dont le graphisme fait la synthèse entre le style des années 80 et un autre plutôt caricatural. 

Dans le début des années 2000, on diffuse à la télévision « Sous le signe des Mousquetaires ». En voici le  générique. On comprend très bien en le regardant qu’il s’agit d’une  animation manga dans le style très japonisant. La série est accompagnée de produits dérivés et aussi d’un forum pour les spécialistes

En 2001,  D’Artagnan est incarné par un très bel acteur, un ancien mannequin de chez Calvin Klein, Justin CHAMBERS, dirigé par le réalisateur Peter HYAMS ;  le personnage entre maladresse, bravoure, timidité et enthousiasme, est là pour plaire à la gente féminine. Et ça marche !  Le film crée la surprise en transformant les combats à l’épée en de véritables chorégraphies qui font beaucoup penser à des scènes de Kung Fu. Les scénaristes donnent à la reine de France un rôle d’importance et c’est… Catherine DENEUVE qui l’incarne. Cette reine-là est intrépide et n’a peur de rien, ni de la pestilence des égoûts ni des embuscades musclées.

En 2006, un long métrage d’animation danois et letton, réalisé par Janis Cimermanis propose une énième adaptation des Trois Mousquetaires destinées particulièrement aux enfants.

 

Parmi toutes ces vidéos, laquelle vous plaît le plus ? Le moins ? Pourquoi ? Connaissez-vous d’autres adaptations des Trois mousquetaires en album, en BD, en manga ?

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.