Instantanés poétiques et quotidiens

Une fois n’est pas coutume, je mets à profit cette chronique pour vous présenter à la fois un univers poétique, un style voire un genre d’écrit et plusieurs ouvrages.   

Qui parmi vous connaît ces petits poèmes du quotidien d’origine japonaise que sont les haïkus ? Leur densité, leur briéveté et éventuellement leur chute les caractérisent. Tout ceci est condensé en trois vers courts, qui souvent défient les lois de la syntaxe de base, puisqu’on y trouve beaucoup de groupes nominaux isolés ou des phrases très simples. Un exemple ? Vous me demandez un exemple ? En voici plusieurs :  

Myosotis en fleurs un papillon plie et déplie le silence 

   

Une hirondelle, deux hirondelles,  

avec ces oiseaux  

je traverse le monde 

  

Sur la pointe d'une herbe/ devant l'infini du ciel/une fourmi  

   

  

  

Lequel préférez-vous ? Peut-être souhaitez-vous en lire d’autres.  Des élèves du lycée de l’Iroise à Brest ont consacré un blog entier aux haïkus qu’ils ont créés. Pour en lire d’autres, pour apprendre à en écrire, rendez-vous avec les livres suivants au CDI :  

Haikus de SÔSEKI

Haikus de SÔSEKI

 

Les haïkus de Henri  BRUNEL

Les haïkus de Henri BRUNEL

 

Basho

Basho

 

Petit manuel pour écrire des haïku

Petit manuel pour écrire des haïku

 

Petits haïkus des saisons
 
Petits haïkus des saisons

  

Sous la une poussent les haikus  

   

         

    

   

Commentaires (1)

[…] créateurs et lecteurs de haïkus  ont  l’habitude d’arrêter le temps pour se focaliser sur des petits événements […]

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.