Les petits et grands bonheurs de Jeanne

« La Zone ». Pour nous vivant  au XXIè siècle, l’expression n’est que très rarement flatteuse.  Et pourtant en lisant cet album paru aux Editions de l’Atelier dans la collection L’Histoire sensible, on découvre les origines de « la Zone ». Elle se situe aux portes de Paris vers 1900 (la charnière entre le XIXè siècle de la Révolution industrielle et le XXè siècle des guerres mondiales et de la croissance économique). « La Zone », c’est la banlieue, située de l’autre côté des fortifs (fortifications) ; là, où s’installent avec le plus de dignité possible les petits ouvriers ou artisans et petits métiers, qui faute de mieux vivotent, collectent, recyclent, partagent aussi pour survivre ensemble au gré des aléas quotidiens dans ces nouveaux quartiers que beaucoup, dans le coeur bien-pensant de la ville, considèrent comme un ramassis de vauriens. D’ailleurs, au tout début de l’histoire de Jeanne, c’est exactement ce que dit la sage-femme à Baptiste, le père de Jeanne, venu la chercher.  Un ramassis de vauriens, ces maisons faites de bric et de broc et de débrouille, où l’on chante et fête gaiement la naissance de la petite Jeanne ? Les enfants vont pourtant à l’école, les mères font de leur mieux pour qu’ils restent le plus propres possibles, elles vont même jusqu’à contraindre un journal indélicat à leur égard à baisser le pavillon. Et Jeanne fera sa communion. Alors, à vous de juger en suivant les petits riens et les grands moments de la vie de Jeanne qui finira par obtenir son certificat d’études.  Des vauriens ? Des racailles ?

Attention, n’attendez ni grande aventure, ni énormes rebondissements, ni émotions fortes Ce n’est pas le propos ; ici, Etienne DAVODEAU,  le dessinateur et scénariste de La Gloire d’Albert (à voir au CDI) et de Rural , et Frédérique JACQUET, l’auteure, archiviste et  directrice de la collection L’Histoire sensible,  nous invitent dans l’intimité et le quotidien de « La Zone », celle de cette époque-là.  Pour ce faire, ils ont en amont effectuer tout un travail de lecture et de collectage d’histoires vraies et de documents qui leur ont permis de faire naître Jeanne. Une belle aventure pour présenter la vie et le patrimoine de ces quartiers-là.

Références :

Titre : Jeanne de la Zone

Auteure : Frédérique JACQUET

Dessinateur : Etienne DAVODEAU

Les petits plus :

–> Ce livre a reçu  le Prix spécial du Jury du Salon du livre de jeunesse de Montreuil 2008.

–> On trouve ici une interview de Etienne DAVODEAU à propos de ce livre.

–> L’histoire de Jeanne est accompagnée d’un lexique qui pourra vous aider à mieux comprendre le texte, le monde de Jeanne et cette époque, ainsi qu’un texte évoquant les éventuels descendants de Jeanne.

–> J’évoquais plus haut le monde des petits métiers qui faisaient vivre pour partie « La Zone » , voici ci-dessous plusieurs vidéos (chansons, photographies et films), où vous découvrirez la cardeuse de matelas, l’aiguiseur de couteaux, la porteuse de pain, l’écorcheur de lapin et la chanteuse des rues parmi tant d’autres.

 

–> La chanteuse Juliette évoque dans la première vidéo les petits métiers disparus mais ils ne sont pas disparus partout.

 

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.