Sport, aventure, loisirs et passion : les jeux olympiques

 Pourquoi les 5 anneaux ont-ils les couleurs ci dessous?Jeux OlympiquesLes anneaux Olympiques portent ses couleurs car tout les drapeaux du monde portent au moins l’une de ces couleurs.

QUELLES SONT LES VALEURS OLYMPIQUES ?

La devise olympique se compose de trois mots latins :

_ CITIUS, ALTIUS, FORTIUS.

Ce qui veut dire :

PLUS VITE, PLUS HAUT, PLUS FORT.

Chaque fois que les JO ont lieu, des milliers voire des millions de personnes les suivent chez eux ou dans le pays concerné.

 COMMENT SE DÉROULENT LES CÉRÉMONIES

D’OUVERTURE ET DE CLÔTURE DES JO ?

 Au cours des Jeux Olympiques, la cérémonie  fait l’événement :  un événement exceptionnel qui se différencie des autres rendez-vous sportifs. Universalité, pacifisme, célébration du sport et de la culture, le déroulement des cérémonies respecte le rituel qui symbolise l’union du corps et de l’esprit.

Aujourd’hui, les cérémonies d’ouverture débutent par la partie officielle.

Honneur aux principaux acteurs des Jeux, les athlètes ! Rassemblés derrière le drapeau de leur pays, ceux-ci défilent devant les spectateurs. En souvenir de l’origine des Jeux Olympiques, la tradition veut que la délégation grecque passe toujours en premier. La délégation du pays hôte ferme le défilé.

Après que le chef d’État du pays hôte a proclamé l’ouverture des Jeux, l’hymne olympique retentit et le drapeau olympique fait son entrée. Porté le plus souvent par des athlètes, le drapeau est ensuite hissé dans le stade.

L’arrivée de la flamme et l’allumage de la vasque  sont très attendus par les spectateurs. Un lâcher symbolique de colombes est un invitation au déroulement pacifique des Jeux.

 COMMENT VIVENT LES ATHLÈTES PENDANT LES JO ?

 La majorité des athlètes vivent au village olympique.

Lors des premières éditions des JO, les participants devaient se débrouiller pour trouver un logement et se nourrir. Les sportifs étaient accueillis dans des hôtels, des écoles, des camps militaires et même des bateaux !

Avec le développement des JO et le nombre sans cesse accru de participants, il est devenu urgent de trouver une solution mieux adaptée.

La première tentative d’héberger les athlètes dans un même lieu remonte aux Jeux Olympiques de 1924 à Paris, où des baraquements sont mis à leur disposition. Il faut attendre les Jeux de 1932 à Los Angeles pour que le premier véritable village olympique voie le jour.

L’avantage de ces villages ?

L’athlète y trouve toutes les commodités, magasins, bureau de poste, cinémas, centres culturels et bien sûr des restaurants. Les besoins en nourriture sont énormes (1044 tonnes pour les Jeux Olympiques d’hiver de 1998 à Nagano). Les menus sont variés afin de satisfaire les habitudes alimentaires des athlètes des cinq continents.

Le village est placé sous haute surveillance et seules les personnes munies d’une accréditation spéciale peuvent y accéder. La sécurité du village olympique de 1932 est même assurée en partie par des cow-boys à cheval qui pourchassent les intrus en les attrapant au lasso !

Le village olympique est d’abord réservé aux hommes. C’est seulement à partir des Jeux de 1956 à Melbourne que les femmes peuvent elles aussi y séjourner.

Après les Jeux, le village olympique connaît une seconde existence. Les maisonnettes sont la plupart du temps réutilisées et louées à des prix raisonnables.

 QUELLES SONT LES RÉCOMPENSES DES VAINQUEURS ?

 Ce sont des couronnes d’olivier, de céleri, de laurier ou de pin qui honoraient le vainqueur des Jeux Panhelléniques.

Ce sont des médailles d’or, d’argent ou de bronze qui distinguent les trois meilleurs athlètes des Jeux modernes.

 Avant l’apparition d’une réglementation, il existait quelques variantes concernant les prix décernés aux vainqueurs. Il n’y avait pas de médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1896 à Athènes, par exemple. Le premier recevait une médaille d’argent, le second une médaille de bronze. En 1900, les Jeux Olympiques de Paris se déroulent en même temps que l’exposition Universelle. Les vainqueurs ne reçoivent pas des médailles, mais des plaques commémoratives ou des objets d’art ! C’est à partir des Jeux de 1908 à Londres, que les médailles sont considérées comme officielles.

Les médailles des Jeux Olympiques n’ont pratiquement pas changé : Niké, divinité personnifiant la Victoire, figure systématique­ment sur l’avers. À partir de 2004, cette image de la Victoire est modifiée, elle prend désormais la forme d’une figure ailée, avec à l’arrière-plan, l’ancien stade d’Athènes.

Les médailles des Jeux d’hiver ne connaissent pas tant de contraintes. Les organisateurs sont libres de proposer un modèle différent à chaque édition des Jeux. Ces médailles font donc preuve de plus de fan­taisie et d’audace, allant même jusqu’à intégrer des matériaux comme le cristal, le granit ou la laque !

Utilisé pour la remise des médailles, le podium fait son apparition aux Jeux Olympiques d’hiver de 1932 à Lake Placid.

La remise des médailles est un moment riche en émotions.

Si le temps passé sur le podium peut sembler court comparé au chemin emprunté par l’athlète pour y arriver, l’admiration du public prolonge la gloire du héros et lui apporte peut-être sa plus belle récompense.

 ET LE CIO DANS TOUT CELA ?

 Le CIO (Comité International Olympique), fondé en 1894 à Paris par Pierre de Coubertin, compte aujourd’hui plus d’une centaine de membres représentant les Comités Nationaux Olympiques (CNO) à travers le monde.

D’autres récompenses ?

Après une cérémonie d’ouverture qui restera dans les cœurs,  des milliers d’athlètes de tous les continents vont lutter pour obtenir l’or olympique… Au delà de la passion qui habite tous ces sportifs, de gros enjeux économiques sont négociés durant cette quinzaine sportive.

 En effet, nombreux sont les sportifs qui, grâce à leur résultats aux Jeux Olympiques vont voire leur avenir se dessiner à la suite de victoire.

 

 

 Voici les médailles Olympique de Londres

 Pour en savoir plus:

 

 

Commentaires (1)

Nicole Rosséth décembre 2013 at 19:06

Bravo Kevinl !
C’est un très beau reportage. Il est bein documenté. A bientôt en lecture.

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.