Années 80, sans Goldorak, mais avec Indiana !

Sans la télé par GuéraudGuillaume Guéraud, l’auteur de ce roman autobiographique paru dans la collection doAdo des Editions du Rouergue. retrace son enfance et sa jeunesse en se focalisant sur un point remarquable de son quotidien : sa mère ne veut pas de télévision chez elle. Et c’est l’absence (plus ou moins apparente) de l’objet et de son univers qui conduit le jeune Guillaume dans les salles obscures de cinéma. Ainsi chaque chapitre de ce roman associé à une ou plusieurs oeuvres cinématographiques révèle petit à petit les états d’âme de l’auteur et montre comment il grandit d’un petit écran toujours absent vers de bien plus grands, tous porteurs d’émotions. J’ai beaucoup aimé ce roman qui sort des sentiers battus et qui procure au lecteur une palette quasi-infinie d’émotions : de l’enthousiasme puéril à la dure amertume des premières déceptions. On y trouve, par ailleurs, un regard acerbe sur la vie en banlieue et sur la ghettoïsation de certains quartiers. Mais dans ce cas précis, les aficionados de Guillaume Guéraud ne seront pas surpris ; le fonds du propos est proche d’un autre roman de ce même auteur : Cité nique le ciel !

Une interrogation cependant : les « classements éditoriaux » entre littérature dite « adulte » ou dite « jeunesse » me laissent perplexe. « Sans la télé » mérite certes bien d’être lu par des adolescents mais je me demande si la multitude de références cinématographiques pourtant toutes justifiées, n’est pas un frein à la compréhension de l’ensemble pour un lecteur non initié.

A vous, chers lecteurs, de me dire ce que vous en pensez !

Références :

Titre : Sans la télé

Auteur : Guillaume GUERAUD

Commentaires (2)

201563manvanth mars 2015 at 10:26

Ce livre me paraît tres bien. Mais ne m’accroche pas vraiment car on a toujours besoin de la télé !

201562paumith mars 2015 at 16:43

Ce livre a l’air d’être bien car c’est très intéressant de retracer l’histoire du passé.

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.