Être Cyrano et mourir !

Cyrano aime Roxanne en secret.

En vrai Gascon, l’épée au poing, il ne craint rien. Cette force de la nature doublée d’un esprit vif et d’un verbe aussi soigné que facétieux, n’a assurément pas sa langue dans sa poche.

Mais il tarde à déclarer sa flamme à l’élue de son coeur ; il lambine vraiment trop. Pourquoi ? L’appendice nasale  qui orne son visage fait de lui un homme laid. Ainsi le soldat sans peur et prêt à monter à tous les assauts, qu’il est,  ne parvient pas à croire que son extrême beauté d’âme et son esprit fin pourraient suffire à séduire la belle, malgré sa disgrâce physique permanente.

Et lorsque qu’un concurrent plus jeune, plus beau que lui, quoi que bien sot, s’éprend de Roxanne et réciproquement, il se met au service de leur amour ! D’une très belle manière !

 

Soyons franc tout de go ! Quand il s’agit de Cyrano, je suis forcément à 400 % de parti pris. Pour moi, ce chef d’oeuvre est certes un texte théâtral (dans tous les sens du terme, d’ailleurs) mais c’est aussi un fabuleux texte poétique et épique. J’aime la belle grande âme du héros devenu mythe, pour ainsi dire, même si nous savons tous qu’il est un condensé d’humanité et d’humanisme qui frise l’idéal. Si Cyrano est indétrônable à mes yeux, c’est qu’il ose la confrontation et la prise de risque dans toutes les situations et surtout dans celles, où nous – à sa place- nous réfugierions dans la lâcheté et la peur. Pour être exact, il ose tout, tout le temps, sauf devant Roxanne. Comble de la timidité, il est son propre frein ; il décrète lui-même qu’elle ne voudra pas de lui. Quel être humain ne se retrouverait-il pas dans ce personnage ? Chacun d’entre nous ne porte-t-il pas en secret quelque chose qui est comme un très long nez ? Un complexe ? Une envie inassouvie ? Un manque de confiance en soi ? Je pense donc que nous avons tous en nous un morceau de Cyrano mais que très peu d’entre nous sait montrer autant de poésie, de  verve, d’audace et de témérité  même désespérée, dans l’adversité. Combien d’entre nous sauront vivre et mourir en Cyrano ?

 

Références :

Titre : Cyrano de Bergerac

Auteur : Edmond ROSTAND

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.