Des enfants et des frontières : roman, émotions et débat

Afficher l'image d'origineAvec des romans comme « Cité nique-le-ciel » ou « Sans la télé », Guillaume GUÉRAUD nous a habitués à observer la vie d’individus jeunes, très humains, dans une société bourrée de paradoxes, la nôtre !

Voici un roman, dans la même veine, d’où jaillit l’humanité des uns et l’inhumanité des autres, et qui pose, très adroitement selon moi, la question de l’entrée et de la sortie de « notre territoire » ; qui met aussi en avant, toujours de mon point de vue, l’absurdité des frontières, particulièrement quand le droit de les franchir repose sur des arbitraires, mis au service de besoins vitaux des habitants de ce pays (comme adopter un enfant) et non pas dans la perspective d’offrir une vie plus confortable à des migrants menacés, en fuite, et pourtant prêts à adopter toutes les coutumes du pays d’accueil (en parlant sa langue et en réussissant à l’école notamment).

Afficher l'image d'origineCe roman dénonce donc un non-sens dont les victimes sont purement et simplement des enfants et des familles.

Le roman de Guillaume GUERAUD, dont le titre très bien choisi est « Chassé-croisé », mérite vraiment votre attention. Il n’exige pas de vous une adhésion totale aux idées évoquées – moi, non plus, d’ailleurs – mais il est très court, se lit très vite et vous ne devriez pas être insensibles aux émotions qu’ils suscitent.

Bonne lecture et surtout bonne réflexion !

Références :

Titre : Chassé-croisé

Auteur : Guillaume GUERAUD

Collection- Editeur : DoAdo/ Le Rouergue

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.