logologo

« Je suis libre d’organiser la classe de neige comme je le veux »

Francis Moreau, instituteur en CM1 à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône), organise depuis plusieurs années des classes de neiges. La préparation est désormais bien rodée, et l’énergie qu’il déploie en vaut la peine ! Les élèves et les parents sont ravis : douze jours de séjour suffisent à métamorphoser les enfants.

Classe de neige - Pourquoi partir

Comment avez-vous préparé ce voyage ?

Dans mon établissement, les classes de neige existent depuis plusieurs années. Alors, lorsque j’ai commencé, je n’ai eu qu’à faire comme mes collègues. Puis, j’ai suivi les mêmes démarches quand je suis devenu responsable de la classe de neige.

Je suis libre de l’organiser comme je le veux. Nous partons à deux classes. Avec mon collègue, nous avons contacté et visité de nombreux centres avant de trouver celui qui nous convenait le mieux. Avec eux, nous fixons les animations pédagogiques, les horaires de ski et réglons les différents problèmes d’organisation. Il faut aussi compléter le dossier administratif, huit semaines avant le départ.

La mairie de notre ville nous aide financièrement : elle prend en charge les frais de transport qu’elle s’occupe de réserver ainsi que 60 % de ceux du séjour (et même 100 % pour des familles ayant peu de revenus). Le paiement se fait directement entre la mairie et le centre.

Comment les parents ont-ils accueilli cette initiative ?

Les parents apprécient beaucoup ce séjour qui existe depuis plus de 20 ans dans notre école.

Dans l’ensemble, tout le monde est très excité par ce voyage, mais certains enfants appréhendent parfois de partir pendant si longtemps. Mais les plus inquiets, ce sont leurs parents. Leurs principales craintes : le déplacement en bus (même si, chaque jour, ils prennent beaucoup plus de risques en utilisant leur voiture personnelle !) et la séparation. Malheureusement, il arrive parfois qu’une ou deux familles refusent de laisser partir leur enfant. Ce sont bien souvent les parents qui sont les plus anxieux : les enfants veulent partir !

Pour les rassurer, nous organisons, avant le départ, une réunion claire et détaillée (une par classe) pour expliquer les objectifs, le déroulement, tous les détails pratiques. Cela montre que la classe de neige est très encadrée, l’organisation du temps très réfléchie. Pendant le séjour, mon collègue et moi ne quittons jamais le centre, même le week-end. Nous faisons des articles, des photos et des films que nous mettons en ligne sur le blog de notre classe chaque soir. J’envoie aussi des sms collectifs. Les enfants écrivent souvent à leurs parents.

Pouvez-vous décrire une journée-type ?

Lever des enfants vers 8 heures, petit déjeuner, toilette, rangement des chambres, classe ou ski (en fonction des horaires qui peuvent varier pendant le séjour), repas, temps calme, classe ou ski, goûter, douches, retour en classe pour la réception du courrier, dîner, petite veillée et « au lit ! ». Il peut aussi y avoir des animations pendant le temps de classe.

Quelles compétences les élèves ont-ils acquises ?

Les élèves gagnent vraiment en autonomie. Ils découvrent la vie en collectivité et l’entraide. Et bien sûr, ils s’essayent à un sport en extérieur : le ski alpin.

À quand la prochaine classe de neige ?

Si tout va bien, la prochaine classe de neige aura lieu en janvier 2015, à Ancelle, dans les Hautes-Alpes…

Laisser un commentaire