Choix de l’emplacement du jardin

En Aquitaine, les dimensions d’une Commanderie sont bien inférieures à celles d’une abbaye. De plus, il n’existe pas une distribution des locaux de manière aussi précise que dans les établissements cisterciens par exemple. En effet, dans les établissements cisterciens, le jardin de simples ou herbularius était établi à proximité de l’infirmerie ou de l’apothicairerie monastiques. Voir les plans des abbayes de St Gall, vers 820, de Saint Bertin à Saint-Omer, IXème siècle, du prieuré de l’église du Christ de Canterbury, vers 1165).

Plan de l'abbaye de Saint Gall (détail

Plan de l’abbaye de Saint Gall (détail

Plan de l'abbaye de Saint Gall

Plan de l’abbaye de Saint Gall

Cette contrainte étant moins forte dans les Commanderies, nous avons implanté le jardin de Sallebruneau en tenant compte de trois facteurs primordiaux :

Le jardin de Sallebruneau

Le jardin de Sallebruneau

  1. le respect d’une relation spatiale directe avec la Commanderie ; l’emplacement choisi est à proximité du chevet de l’église et jouit d’une vue complète sur la façade est, en particulier sur le logis fortifié et sa belle échauguette,
  2. le développement sur la partie du site constituée par un bien communal : une aire non utilisée du cimetière de Sallebruneau appartenant ainsi que l’église de la Commanderie à la commune de Frontenac,
  3. des conditions de culture favorables (sol, ensoleillement).

Voici quelques liens très utiles :

http://www.encyclopedie-universelle.com/abbaye%20-%20jardins2.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.