3è : complément de la sortie « La mémoire de la 1ère guerre mondiale à Dormans »

9 09 2016

Pour achever le questionnaire sur les monuments aux morts voici les informations dont tu as besoin.

LE MONUMENT DE LA PLACE DE L’EGLISE

D’après l’extrait du registre des délibérations du conseil municipal du 5 décembre 1920, le conseil municipal donne comme raison à la construction de ce monument :  » un acte de reconnaissance envers les braves soldats qui ont si généreusement donné leur vie pour défendre le sol sacré de la patrie « .
Le conseil finance cette construction par une souscription publique, une subvention de l’Etat et une subvention communale et grâce au docteur Moret, qui lègue à la ville de Dormans une somme de 2000 francs Le conseil vote une première provision de 5000 francs à prendre sur les fonds de la commune.
Monsieur Rio a réalisé l’entourage du monument le 14 juin 1927, alors qu’il a été inauguré le dimanche 17 mai 1922.

 

LE MONUMENT DE LA SALLE DE LA MAIRIE

Il est situé à l’intérieur de la salle  où sont les bureaux du personnel.


Les noms des soldats sont classés par dates d’incorporation, on peut compter 78 noms sur cette plaque




3è vocabulaire : armistice, capitulation

9 09 2016

Regarde cette courte vidéo qui t’explique la différence entre les mots

armistice   /  trêve    /cessez-le-feu     /capitulation
que nous utilisons en histoire.

ecran-armistice




La signature de la reddition allemande à Reims le 7 mai 1945

12 01 2016

La date officielle de la reddition (ou capitulation) allemande est celle du 8 mai 1945 à Berlin, mais le 7 mai  à Reims au quartier général des forces alliées, la délégation allemande a signé sa reddition.Les combats devant cesser le 8 mai à 23 h . L’acte signé est purement militaire. Le récit de ce moment est en ligne .
salle-carte45

Ceci provoque la fureur de Staline qui veut que la capitulation de l’Allemagne soit réalisée dans sa capitale, à Berlin, où les soldats de l’Armée rouge règnent en maîtres.  L’exigence de Staline, fut honorée et une nouvelle signature eut lieu le 8 mai.

Tu peux aller visiter le musée de la reddition qui se trouve dans une salle de l’actuel Lycée Roosevelt à Reims.
lycee_roosevelt

Avec la « salle des cartes » où a été signé l’acte de reddition.
salle-cartes-auj
Ces photos réalisées par mes soins avec l’autorisation du musée, sont en ligne sur le site de l’académie de Reims.




Pour mieux comprendre ce qui s’est passé au Japon le 11 mars 2011.

20 12 2015

Cet article a été publié le 20 mars 2011 mais il reste utile pour la compréhension des faits .

L’article du 20 mars 2011 modifié le 20 avril 2016 car des liens ne fonctionnaient plus.

Depuis plusieurs jours, tu as regardé les images à la télévision et tu n’as peut-être pas toujours bien compris.
J’ai essayé de trouver des informations simples tout en expliquant les différents phénomènes qui ont frappé le Japon depuis vendredi 11 mars.
Clique sur les imagettes qui te renverront sur les animations que je te signale.

Le Japon

Carte trouvée surhttp://www.la-croix.com/mm/illustrations/Multimedia/Actu/2011/3/11/seisme.jpg

Que s’est-il passé ?

1) Un séïsme (un tremblement de terre)
Depuis que des instruments de mesure  ont été installés en de nombreux points à travers le monde, jamais pareil tremblement de terre n’avait été enregistré au Japon. Le séisme qui a touché l’archipel vendredi 11 mars, à 14h46min heure locale, aurait en effet, atteint une magnitude (une puissance) de 8,9° sur l’échelle  de Richter. La secousse a duré plusieurs minutes. Il entre ainsi dans la liste des 10 plus forts séismes que la Terre ait connu depuis 150 ans.

La ville de Tokyo comme de très nombreuses villes est touchée mais les immeubles et gratte-ciels ne se sont pas écroulés. Les japonais ont construit selon des techniques « parasismiques » . Sur ces schémas d’un professeur de SVT on voit les différentes sortes de constructions parasismiques.

 

Une alerte au tsunami est immédiatement lancée. Elle concernera tout le Pacifique. Les dégâts s’annoncent rapidement considérables.

2) Le tsunami :
Du japonais « tsu » qui veut dire le « port » et « nami » la « mer » : « tsunami » signifie « grande vague dans le port »
A peine une heure après la plus forte secousse, d’immenses vagues, dont certaines atteignent plus de 10 mètres de haut, déferlent sur le nord-est du pays, balayant tout sur leur passage. Certaines de ces vagues pénètrent jusqu’à 5 kilomètres à l’intérieur des terres. Les images sont terribles. Elles montrent la puissance d’un phénomène que rien ne peut arrêter.
Regarde l’animation du Commissariat à l’énergie atomique (CEA)  qui montre comment se forme un tsunami :

Sur un site américain on peut voir des images de certains endroits avant et après la vague , il suffit de « tirer » la ligne noire .

Samedi 19 mars on en est à plus de 20 000 morts et disparus et les chiffres ne sont pas définitifs.

Le séisme  du 11 mars avec le tsunami qui a suivi est actuellement la catastrophe naturelle la plus meurtrière au Japon depuis le séisme survenu en 1923 dans la région du Kanto, qui englobe Tokyo et qui avait fait 142.000 morts.

3) Un accident nucléaire :
Une explosion s’est produite samedi 12 mars, à 15 h 36 heures locales dans la  centrale nucléaire de Fukushima, située à moins de 300 km au Nord de Tokyo.  Depuis de nombreux problèmes très graves se sont enchaînés.
Pour mieux comprendre ce qui s’est passé tu peux regarder l’animation proposée par le site du journal Le Monde même si c’est un peu compliqué parfois.

4) Et après ?
Les dégâts causés par le séïsme et surtout par le tsunami sont immenses, mais la préoccupation actuelle est aussi la menace nucléaire. Le texte ci-dessous en donne quelques éléments.

Après le tremblement de terre, puis le tsunami, voici l’explosion dans la centrale nucléaire de Fukushima, dont on ne sait pas encore quelles seront les conséquences (la centrale est à seulement 300 km de Tokyo).
(…) Le nucléaire est une technologie très particulière : (…) les risques portent sur deux types d’événements :
– d’abord le risque lié à « l’accident » : panne, explosion, et conséquences d’événements extérieurs — tsunami, risques terroristes, comme cet avion qui le 11 septembre 2001 devait s’écraser sur la centrale de Three Mile Island. Dès lors, l’éjection dans l’atmosphère de quantité de matériaux radioactifs va provoquer des cancers et d’autres maladies (…)
– ensuite, le risque des « faibles doses », car les centrales, et les autres maillons de la chaîne nucléaire, notamment les transports, les sites de stockage et les sites d’extraction du plutonium comme La Hague, diffusent régulièrement des éléments radioactifs qui se retrouvent ensuite dans les rivières, la mer, les plages, les forêts…
(…)
C’est donc toute la planète qui est concernée quand certains décident de développer la filière nucléaire. Or la décision est prise de manière opaque, sans débat public, sans réelle information contradictoire et scientifique des populations.
En particulier, nous manquons d’informations essentielles pour une prise de décision. Chaque technologie possède des risques !

D’après le Monde diplomatique / http://blog.mondediplo.net/-Puces-savantes-

Les personnes habitant dans un rayon de 20 km autour de la centrale  ont été évacuées car elles courent des risques pour leur santé.
Depuis cette date les problèmes de plus en plus difficiles à résoudre et très graves se sont ajoutés les uns aux autres et des ingénieurs et techniciens, volontaires travaillent pour éviter une plus grosse catastrophe.

Les professeurs de SVT d’une part et de sciences physiques d’autre part peuvent aussi t’apporter des informations que je ne maîtrise pas , alors va les voir !

J’ai réalisé cet article grâce à de nombreux collègues d’histoire géographie et de SVT : Laurent Fillion, Yannick Marvin, Géraldine Duboz, Anthony Lozac’h, François Barrère et d’autres que je ne connais pas.
et un dossier spécial d’eductice (destiné aux enseignants)




5è le pouvoir absolu : Louis XIV

14 06 2015

Une vidéo sur le pouvoir du roi

ecran-video-absolutisme

suivie d’une autre sur la journée du roi à Versailles




5è : je sais protèger mon identité sur Internet

6 04 2015

Commence par faire le quiz sur le site des Incollables ! Clique sur l’image pour accéder au quiz.

Puis va sur le site de Mon Quotidien et lis le numéro spécial « Protège ta vie privée sur Internet » Pour cela clique sur l’image.




3è La construction européenne

6 03 2015

Pour commencer le travail sur  la construction européenne, voici une petite vidéo présentant les 1ers évènements.

traite-rome-video

Pour finir de complèter le questionnaire va sur le site « toute l’Europe »

la frise chronologique

– les personnages qui ont contribué à la construction de l’Europe :  Les fondateurs  puis les continuateurs

– la carte : pour la compléter aller sur le site  




Le génocide des juifs et des tziganes

27 01 2015

Tu retrouveras ici le diaporama Images d’Auschwitz qui a été projeté en classe.
Les photographies ont été réalisées par mes soins lors d’un voyage d’étude à Auschwitz avec des enseignants.
2_rampe

Pour compléter , tu peux aussi lire une page du site d’un professeur Dominique Nathanson qui répond à la question : Pourquoi Hitler en voulait-il aux juifs ?




Pourquoi des millions de français dans les rues le 11 janvier 2015 ?

14 01 2015

L’attentat contre les membres du journal Charlie Hebdo a été suivi de deux prises d’otages, l’une à Dammartin en Goelle, par les auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo, l’autre par un terroriste à Paris dans un supermarché Casher (c’est à dire qui vend des produits respectant le code alimentaire de la religion juive.). Le dernier terroriste avait tué une policière durant la journée du mercredi 7 janvier 2015. Ces terroristes se réclamaient d’une organisation djihadiste.

Vendredi 9 janvier les forces de l’ordre ont libéré les otages par deux assauts simultanés et les terroristes ont été abattus. Malheureusement 4 otages juifs avaient été tués par le terroriste dans le supermarché.

Au total, 3 policiers ont été tués et d’autres sont blessés.

Les journaux Mon Quotidien  et » l’Actu » de samedi 10 janvier ont publié des numéros spéciaux pour expliquer tout cela.

Ces actes sont effroyables et dimanche 11 janvier, environ 4 millions de personnes sont descendues dans les rues de Paris et de nombreuses villes de France pour des « marches blanches » c’est à dire en hommage aux victimes. Parmi les gens qui sont descendus dans la rue, une cinquantaine de dirigeants du monde entier ont défilé aux côtés de François Hollande, Président de la République.

Les magazines Mon Quotidien et « l’Actu » ont rendu compte de cette journée dans leurs numéros de mardi 13 janvier.

Pour mieux comprendre voici quelques liens vers de courtes vidéos de France TV éducation.

– C‘est quoi le Djihad ?

C’est quoi la laïcité ? 

C’est quoi la liberté d’expression ? 

 

Les journaux Mon Quotidien et l’Actu ont publié mercredi 14 janvier d’autres informations pour aider les enfants et les adolescents à mieux comprendre les faits et leurs conséquences.

Si tu veux trouver tous les numéros des journaux cités ici, va à la page d’accueil du site qui les publie.




Charlie Hebdo : pourquoi des dessinateurs de presse ont-ils été assassinés ?

8 01 2015

charlieLe jeudi 8 janvier était un jour de deuil national en France, tous les drapeaux étaient en berne (accrochés repliés avec un brassard noir). Une minute de silence a été observée à midi.
Pourquoi ?
Voici une courte présentation proposés par un professeur d’histoire géographie ,  Emmanuel Grange.

Ce mercredi 7 janvier est un jour noir pour la presse et la démocratie françaises. Deux hommes ont attaqué les locaux du journal satirique Charlie Hebdo avant de prendre la fuite. À l’heure où j’écris ces lignes le bilan est de 12 morts, une vingtaine de personnes sont blessées dont certaines très grièvement. Parmi les victimes de cette attaque terroriste, deux policiers, quatre dessinateurs (Charb, Cabu, Tignous et Wolinsky) et le journaliste Bernard Maris. Même si cela est difficilement imaginable, des hommes sont morts pour des dessins en France.

 

Si tu veux en savoir plus de façon rapide et simple, va sur le site de « l’Actu » et lis le numéro spécial destiné aux adolescents, un numéro de Mon Quotidien est plus facile à comprendre si tu es en 6è ou en 5è.

J’y ajoute deux extraits de textes publiés ce matin jeudi 8 janvier :
La ministre de l’éducation a écrit une lettre à tous les enseignants, en voici quelques extraits :

« Les valeurs essentielles de notre République ont été visées : la liberté d’expression est au fondement de toutes les libertés ; la liberté de conscience et le respect des opinions individuelles sont les principes qui nous permettent de vivre ensemble.
L’Ecole éduque à la Liberté : la liberté de conscience, d’expression et de choix du sens que chacun donne à sa vie ; l’ouverture aux autres et la tolérance réciproque.
L’Ecole éduque à l’Egalité et à la Fraternité en enseignant aux élèves qu’ils sont tous égaux. Elle leur permet d’en faire l’expérience en les accueillant tous sans aucune discrimination.
Au moment où notre pays manifeste son unité nationale face à l’épreuve, l’Ecole doit plus que jamais porter l’idéal de la République. »

Les grandes radios de France ont publié ce petit texte :
« Au nom de toutes les grandes radios de France, nous adressons à nos confrères, à leurs familles, à ceux qui sont morts pour les protéger et à toute l’équipe de Charlie Hebdo nos pensées les plus émues. À travers eux, c’est la liberté de la presse et, plus encore, l’esprit de liberté qui sont touchés en plein cœur.
La presse satirique bouscule, éveille et agite les consciences. Elle nous invite à se moquer de tout pour mieux déjouer les sectarismes et les fondamentalismes. Plus que jamais, la liberté de pensée et la liberté d’expression animent notre travail quotidien. En ce jour de deuil, nous tenons à affirmer que nous ne céderons ni à la menace, ni à la terreur. Nous ne laisserons pas le silence s’installer. »

Les grandes radios de France »

Si tu veux en savoir davantage va lire l’article du professeur cité plus haut .Il a écrit un article sur le blog qu’il réalise pour ses élèves

 Si tu veux , après avoir lu les informations tu peux   réaliser un dessin pour défendre la liberté d’expression, valeur indissociable (= qu’on ne peut retirer) de nos démocraties. Nous afficherons les dessins dans la salle 51.