L’affiche rouge

L’Affiche rouge

L’Affiche rouge est une affiche de propagande placardée en France dans le contexte de la condamnation à mort de 23 membres des FTP-MOI (Francs-Tireurs et Partisans-Main-d’Oeuvre Immigrée) de la région parisienne, le 21 avril 1942 Le réseau des FTP-MOI a été fondé en mars 1942 par Boris Holban (34 ans), de son vrai nom Bruhman. Celui-ci s’engage en 1939 dans un régiment de volontaires étrangers. Fait prisonnier, il réussit à s’évader grâce au réseau d’une religieuse de Metz, Soeur Hélène. En mars 1942, Boris Holban met sur pied les FTP-MOI parisiens avec des équipes de Roumains, de juifs polonais et d’Italiens sans compter un détachement spécialisé dans les déraillements et des services de renseignement, de liaison et de soins médicaux.

  • Au total 30 combattants et une quarantaine de militants.De juin 1942 à leur démantèlement en novembre 1943 par la Brigade Spéciale des Renseignements généraux (BS2), les FTP-MOI commettent à Paris 229 actions contre les Allemands. La plus retentissante est l’assassinat, le 28 septembre 1943, du général SS Julius Ritter, qui supervise le Service du Travail Obligatoire (STO), responsable de l’envoi en Allemagne de centaines de milliers de jeunes travailleurs français.

    En août 1942, la direction nationale des FTP enlève la direction des FTP-MOI à Boris Holban car celui-ci refuse d’intensifier le rythme de ses actions. Il est remplacé à la tête du groupe par Missak Manouchian.

    Suite à une trahison, Manoukian est arrêté par la police française avec plusieurs de ses amis le 16 novembre 1943, à Évry Petit-Bourg, sur les berges de la Seine.

    A la suite de cette arrestation, 23 membres du groupe Manouchian sont exécutés par les nazi. Parmi eux, on peut citer: Joseph Boczov Hongrois, 38 ans (Ingénieur chimiste); Thomas Elek Hongrois 18 ans (Étudiant);Maurice Fingercwajg Polonais 19 ans; Spartaco Fontano Italien 22 ans; Jonas Geduldig, Polonais 26 ans; Emeric Glasz Hongrois, 42 ans (Ouvrier métallurgiste); Léon Goldberg Polonais 19 ans; Szlama Grzywacz Polonais34 ans; Marcel Rayman Polonais 21 ans; Wolf WajsbrotPolonais, 18 ans; Robert Witchitz Français 19 ans; Celestino Alfonso Espagnol  27 ans; et leur chef:

    Missak Manouchian Arménien, 37 ans .

    Né en Arménie, il arrive en France, en 1924, où il apprend le métier de menuisier et adhère au syndicat communiste, la CGTU. Au Parti communiste, il fait partie du groupe MOI (Main-d’Oeuvre Immigrée). Pendant l’occupation allemande, il rejoint un petit réseau de résistants communistes, les FTP-MOI (Francs-Tireurs et Partisans-Main-d’Oeuvre Immigrée).

    Le 21 février 1944, les murs de Paris se couvrent de grandes affiches rouges. Elles font état de l’exécution au mont valerien de 23 «terroristes» membres d’un groupe de FTP (francs-tireurs partisans).La propagande nazie insiste sur l’origine étrangère de Manouchian et de ses compagnons d’infortune (pour

    la plupart Arméniens comme lui ou juifs d’Europe de l’Est).

    Cette affiche est aujourd’hui l’un des symboles de la résistance en France.

Comments are closed.