All posts by clubmediafm

Trois sports insolites

Je vais vous présenter 3 sports insolites que vous n’auriez pas forcément envie de tester.. à part bien, sûr, si vous aimez vous faire tazers… ou rouler!

Un sport électrique : l’Ultimate tazer ball

Créé en 2012 par 3 californiens, l’Ultimate tazer ball est une discipline alliant football, rugby et… tazer. Un sport collectif brutal qui prévoit tout de même des règles strictes. Vous êtes tentés de faire une partie ? Quand je vous aurai expliqué les règles, vous changerez d’avis ! Pour commmencer, le but est de marquer le plus de buts. Le ballon se joue a la main et les joueurs peuvent se rentrer dedans. Comme aux rugby ! L’Ultimate ressemble aussi à du foot mais le déroulement d’un match est très diffèrent. Il oppose deux équipes qui se composent de 5 joueurs dont un gardien. Les équipes se disputent un ballon de 60 centimètres de diamètre sur un terrain de 25 mètres. La durée de chaque mi-temps est de 7 minutes. Chaque joueur est armé d’un taser. Son usage est réglementé, et on peut l’utiliser uniquement dans certaines zones du terrain appelé « shockzone ». On ne peut utiliser le tazer que sur le porteur du ballon Les appareils utilisés émettent un courant de trois à cinq milliampères, suffisant pour provoquer un spasme musculaire mais rien d’assez grave pour endommager les organes vitaux.

Si, après tout ça, vous voulez encore tenter votre chance, il vous reste à aller aux États-Unis, seul pays qui compte quelques équipes pro. Personnellement, je vous le laisse !

Ils sont fous ces néerlandais : le Fierljeppen

Ce sport est donc un sport néerlandais, qui consiste à sauter au-dessus d’un canal ou d’un plan d’eau, à l’aide d’une perche de 8 à 13 mètres de long. Dans un premier temps, le sportif plante sa perche dans le sol, puis il monte tout en haut à la force de ses membres avant de pouvoir sauter. Chaque participant a le droit à 3 essais. On mesure ensuite la distance du saut pour savoir qui remporte la compétition. Les records enregistrés à ce jour sont de 21,51 mètres chez les hommes et 16,74 mètres chez les femmes.

Aujourd’hui, ce sport prend de plus en plus d’ampleur, avec la création de clubs, et qui sait, peut-être que nous le verrons, un jour, aux Jeux Olympiques !

Ça doit faire mal : Onbashira

Au Japon, tous les six ans on peut assister au festival Onbashira. Un pin est coupé et le tronc est ensuite monté en haut d’une colline. Les participants se placent alors dessus et dévalent la pente.

Le premier arrivé entier en bas de la colline a gagné !

Et voila j’espère que je vous ai fait découvrir des sports et, surtout, que ça vous a plu !

La foire aux plaisirs de Bordeaux : Il est encore temps !

Nous nous sommes rendues à la foire et avons essayé quelques manèges pour vous. Nous vous proposons un court-métrage résumant nos sensations.

Les foires en général

Les fêtes foraines se sont développées au début du XIXème siècle. Elles étaient tout d’abord constituées de stands et de petits manèges démontables qui traversaient tout le pays. Lorsque les forains formèrent un groupe distinct sur le marché, la foire prit le nom de « Fête foraine ».

La foire aux plaisirs de Bordeaux

Depuis 1854, la foire se situe sur la place des Quinconces à Bordeaux , en face de la Garonne. Elle est présente 2 fois par an pendant un mois, fin octobre et début mars. A chaque période, plus de 800 000 personnes viennent s’amuser dans les manèges.

Les meilleurs moments pour y aller

Pendant la période, deux journées privilégient la réduction des manèges. Ils sont aux alentours de 1€ à 3€ mais certaines attractions ne participent pas à ces journées promotion. Généralement, elles se passent un mercredi et un dimanche dont le dernier jour de la saison.

Quand ?

La foire occupe la place des Quinconces deux fois par an. La première saison débute fin février et se termine mi-mars tandis que la deuxième commence fin octobre et s’achève mi-novembre.

Les attractions phares

Le Banzai, Gravity, la Boule, Infinity et No Limit sont les attractions à ne pas manquer pour les amateurs de sensations.

Pour faire profiter toute la famille, les manèges : La Grande roue, le pouss-pouss, la pieuvre, Aviator, les palais du rire et Pirate Aventure attireront petits et grands.

Comment la suivre

Le site de la foire indique tous les renseignements nécessaires : https://foireauxplaisirs.com

Et notre visite virtuelle ici :

Un colegio acogedor

Camille, Romane, Marie y Oïhana, cuatro alumnas del club media nos presentan, en español, el colegio François Mauriac :

Estudiamos en un pequeño colegio mixto, publicado, de cuatrocientos cincuenta alumnos, de treinta y seis profesores y de cinco supervisores. Hay ciento catorce aulas, un comedor escolar, un centro de documentación información, se encuentra en Santa Eulalia. El centro de documentación información (=CDI), es un lugar tranquilo, y lo que nos permite también hacer el club media. Nuestro patio de recreo consta de un terreno de fútbol, de canastas de baloncesto, de mesas de ping-pong y una pista de carreras, da sobre un prado y un bosque y está retirado del centro ciudad.

Por lo general, los alumnos empiezan las clases a las ocho de la mañana y acaban a las cuatro y media de la tarde pero el horario de clase varía según las clases y los niveles. Desde las doce hasta la una y media del mediodía, la mayoría de los alumnos comen en el colegio, en el comedor escolar. Más de las tres cuartas partes de los alumnos se quedan en el cole a mediodía, es decir que comen en el colegio todos las días excepto los miércoles. El miércoles, es un día particular por que solo tenemos cuatro horas de clase por la mañana. Por le tarde, los alumnos vuelven a casa.

Aquí entonces la presentación de nuestro colegio en totalidad. Un colegio acogedor y amigable.

Lis tes ratures : c’est reparti !

Comme chaque année, les élèves du Collège ont la chance de rencontrer des auteurs et/ou éditeurs de littérature jeunesse dans le cadre du festival intercommunal « Lis tes ratures ».

Les rencontres ont débuté dès le mois de janvier. Deux classes de 5ème ont rencontré Odile Flament, éditrice du documentaire Art et jeux Vidéo.

Les élèves du dispositif ULIS ont rencontré 2 auteurs ! Christophe Léon leur a présenté son roman La décision. Hélène Montardre a quant à elle évoqué son travail d’écriture autour du livre Marche à l’étoile. C’est son interview que nous vous proposons de retrouver maintenant :

Coup de coeur littéraire

La Prophétie de l’horloge

John Bellairs, auteur américain, né en 1938 et décédé en 1991 écrit la prophétie de l’horloge en 1973. Son roman a été adapté au cinéma (sortie en septembre 2018).

A la mort de ses parents, Lewis Barnavelt, 10 ans, va habiter chez son oncle Jonathan, qui autrefois a fui sa famille pour devenir mage. Isaak Isard, ami de son oncle, devient fou en revenant de la guerre. Il invente une horloge qui a le pouvoir de déclencher la fin du monde. Lewis découvre que son oncle est un mage puissant. Il se fait un ami pour qui il serait prêt à tout…Il doit aussi sauver le monde…

J’ai aimé ce livre car il parle de magie, d’enquête.

L’auteur donne envie de savoir où se trouve l’horloge qui fait ce tic tac inquiétant et qui a le pouvoir de déclencher la fin du monde.

Si vous aimez le suspense, ce livre est fait pour vous !

Bonne lecture

Anna

Végétarien et végétalien, comment l’expliquer ?

Le Végétarisme et le Végétalisme sont deux pratiques différentes mais qui s’apparentent au même principe alimentaire.

Le végétarisme est une pratique alimentaire qui existe depuis longtemps (Grèce Antique). De nombreux philosophes grecs étaient d’ailleurs végétariens. Plus tard, le végétarisme a conquis de nombreux autres penseurs et scientifiques célèbres comme Albert Einstein ou Léonard de Vinci.

Il existe aujourd’hui différentes catégories de végétariens :

Le lacto-ovo-végétarien consomme des produits issus d’animaux comme le lait, ou les œufs.

Le lacto-végétarien consomme des produits laitiers mais pas d’œuf

Le semi-végétarien exclut la viande mais consomme du poisson, des fruits de mer voire de la volaille.

le pesco-végétarien, quant à lui, accepte de manger du poisson.

Le végétalisme est également appelé « végétarisme strict ».A la différence du végétarisme, le végétalisme est un régime alimentaire qui ne comporte que des aliments issus du monde végétal.

Les végétaliens rejettent donc les viandes, les poissons, les fruits de mer mais aussi les produits laitiers, les œufs et d’autres produits d’origine animale comme le miel.

On parle plutôt aujourd’hui de régime Vegan.

Certaines personnes ne comprennent pas cette pratique qu’est le véganisme et des questions reviennent fréquemment :

Comment cela fonctionne-t-il ?

– En quoi cela consiste-t-il ?

– Comment devenir végan ?

– Comment tenir ce régime alimentaire ?

Où acheter de la nourriture végan ?

Est-ce que le chocolat c’est végan ?

Alors pourquoi devenir Vegan ?

Les raisons sont multiples. On peut ne pas aimer la viande ni les produits laitiers, ne pas vouloir blesser les animaux même indirectement. On peut aussi devenir vegan après un test concluant… Nous verrons cela avec l’expérience de Sofia.

De quoi se nourrissent les Vegan ?

En bref, tous les légumes font partie de l’ alimentation végan mais on y trouve aussi des graines, des fruits ainsi que des substituts de nos produits habituels tels que les biscuits, la pâte à tartiner, la pizza, etc.

L’ important est de bien choisir sa nourriture car, sinon, des carences peuvent apparaître, en particulier en protéines.

Attention, une carence est un manque. Pour l’éviter, les vegan consomment du tofu.

Sofia a mené une expérience vegan durant une semaine complète. Elle nous présente son vécu et son ressenti ici :

Interwiew d’Isabelle Wlodarczyk, auteure, dans le cadre de la Semaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme

Le 22 mars, nous, élèves du Club médias, avons eu la chance de rencontrer Isabelle Wlodarczyk et Hajnalka Cserhati, dans le cadre du festival intercommunal Lis tes ratures. Une belle rencontre qui a abouti à notre tout premier reportage radio…

L’ouvrage de l’auteure et l’illustratrice, intitulé « Des blanches et des noires, pas de pause dans la ségrégation », évoque le destin de Nina Simone et revient sur un épisode tragique de sa vie. Alors qu’elle se produit pour son tout premier concert, Nina assiste à l’humiliation de ses parents, obligés de céder leur place dans le public à un couple de blancs.

Les thèmes traités sont le racisme et la discrimination… et c’est Isabelle qui en nous parle, ainsi que de son travail et de son amitié avec Hajnalka. Une interview passionnée.