Promenons-nous

22 10 2014

23419392-paysage-d-imagination-mysterieuse-vieille-foretLors du deuxième texte de travail individuel, les élèves ont rencontré le peuple des mots en compagnie de Jeanne, la narratrice de La Grammaire est une chanson douce, d‘Erik Orsenna.

 

Ils ont ensuite eu à rédiger un petit texte sur une balade en forêt avec pour consigne d’employer les différentes classes grammaticales. Nous vous souhaitons donc une bonne promenade en leur compagnie…

 

Un jour,je me promenais dans une forêt.Cette forêt était sombre le sol plein de feuilles mortes, des traces d’animaux ,les arbres sans feuille qui bougeaient au vent. Et je me perdis. Alors un souffle glacé me traversa le corps. J’entendis des bruits bizarres d’animaux et là un sanglier se mit à me courir après. Alors,une course poursuite commença…

Axel

——————————————

Hier,je me suis promené dans la forêt, c’était trés humide.Un petit oiseau est venu voltiger autour de moi .Soudain, j’ ai vu un buisson bouger et un petit lapin en est sorti .Il était tout blanc avec de petit yeux. J l’ai caressé, il etait tout doux. En reprenant mon chemin, j’ai trouvé des fraises des bois .Ce soir je me ferais un bon dessert. Puis je suis rentrée car il commençait à faire nuit.

Adeline

—————————————————————-

Aujourd’hui , Lucie est partie faire une balade en forêt . Quand elle est partie , elle s’imaginait déjà sous les sapins et les pins de la foret . Elle aimait partir dans la foret et même que parfois , elle croisait des animaux sur son chemin . Elle aimait aussi beaucoup les animaux , c’était l’une de ses passions . Pour elle , la foret était son jardin secret . Et vous , aimez-vous la forêt ?

Lou-Anne

——————————————

Je me promenais dans la forêt juste à côté de chez moi. Il faisait très chaud. Bien sûr les arbres étaient grands et verts. Le sol était sec et il y avait plein de papillons.Un peu plus loin je grimpais dans les arbres avec mon frère. Soudain, on est tombé sur des fruits rouges et bien mûrs. On les a goûtés et on les a amenés parce qu’ils étaient bons. Un peu plus tard on s’ est tous régalés.

Sandrine

——————————————

Ce dimanche, je me promène avec mon amie dans la forêt de mon village. Elle est très grande, il y a beaucoup d’arbres différents, c’est un peu humide car il a plu cette nuit. Il y a deux écureuils qui jouent avec une pomme de pin, plein d’oiseaux qui chantent. Comme nous somme en automne; les feuilles tombent et il y a de moins en moins d’animaux. Nous avions amené une lampe car par endroits il fait noir. En face de nous il y a un arbre où les amoureux et les ami(e)s gravent des choses.

Talia

——————————————

Je me promène tranquillement sur le sentier, puis je décide de faire un détour par la forêt. Les arbres ont des feuilles rousses, le vent souffle doucement. Il y a une vieille souche d’arbre couverte de mousse. On dirait que le bois parle. J’arrive devant le plus grand arbre de la forêt. C’est un vieux chêne où j’ai gravé mes initiales. Les feuilles mortes craquent sous mes pieds.Il y a un ruisseau qui coule juste à côté. Je rentre chez moi, je reviendrai une prochaine fois.

Julia

——————————————

C’est l’histoire d’une petite fille qui s’appellait Elena, elle avait 11 ans, était blonde aux yeux bleus. Un jour alors qu’elle se promenait dans la fôret, elle entendit un bruit, se retourna et vit une ombre. Prise de panique, elle courut vers la sortie mais une meute de loups lui barra le passage. Elena trouva une branche et les frappa l’un après l’autre. Elle finit par réussir à passer et quitta cette fôret si effrayante.

En rentrant chez elle. Sa mère lui demanda pourquoi elle rentrait très vite, elle lui raconta toute l’histoire, se jeta sur son lit et se mit à jouer à son ordinateur en se disant qu’elle ne retournerait plus jamais dans cette fôret affreuse et effrayante.

Le lendemain matin, elle dut partir au collège, vit ses meilleures amies Eva et Lilou puis leur raconta toute son histoire.

Clara-

—————————————–

 

Un jour , je partis me promener en forêt , je marchais tout doucement. C’ etait le matin du samedi 27 avril. Le sol etait recouvert de petis cailloux, c’était un chemin trés long avec des arbres sur le coté. Il y avait un petit talus sur lequel étaient les arbres, au loin on voyait une trés haute colline. J’ai marché pendant une heure puis je suis rentré.

Mika




Ca y est… nous plongeons dans l’univers du conte !

25 11 2011

Après une première séquence sur la communication au collège puis une seconde sur les saisons en poésie, nous débutons (enfin) celle consacrée au conte merveilleux.

Lors de la première séance, les élèves ont eu à choisir une image dans des magazines, évoquant pour eux l’univers des contes. Ils ont ensuite présenté leurs trouvailles à la classe en expliquant leur choix. Voici un petit aperçu  de leurs représentations :