Je souhaiterais proposer à mes éventuels lecteurs intéressés de répondre à leurs questions concernant la stabilisation et la contre-insurrection en Irak. Plus précisément, je travaille ma thèse à partir des éléments suivants:

  • les procédures de contre-insurrection aux niveaux tactiques, opératiques et stratégiques depuis 2003
  • la formation de la doctrine formelle (FM 3-24, Tentative Manual for Countering Irregular Threats, etc.) à partir de la doctrine informelle.
  • les enjeux organisationnels de la contre-insurrection: le rapport avec la culture de l’Army et des Marines, les rivalités entre les services, les rapports entre civils et militaires.
  • les précédents historiques et la formation des « expériences combattantes » de contre-insurrection: l’expérience britannique en Malaisie, le Vietnam, l’Algérie, les opérations de stabilisation des années 1990.

N’hésitez donc pas à me poser vos questions via la fonction commentaire. Je n’y répondrais peut-être pas immédiatement (le blogging est vraiment chronophage!) mais je tâcherais d’organiser tout cela pour donner de grandes réponses. Il faut savoir que mon objectif n’est pas seulement d’informer (ou réinformer?) mes lecteurs (dont j’espère qu’ils garderont leur esprit critique: cela ne fait qu’un an et demi que je travaille sur le sujet) mais également de me forcer à faire des synthèses régulières de mes recherches: la production d’articles en est un moyen mais parfois cela va mieux en interactivité..

Message pour les lecteurs éventuels de DSI 34 (février): je prends éventuellement leurs critiques à coeur 🙂

Merci à vous tous.

Cordialement

Stéphane TAILLAT