Un briefing du porte-parole de la Force Multinationale-Irak en date du 6 février a révélé les nouvelles tactiques apparemment mises en œuvre par l’organisation terroriste:

  • kidnapping et demande de rançons. Il s’agirait d’obtenir des parents le versement d’un « impôt révolutionnaire » pour renflouer les caisses de l’organisation. Il faut rappeler en effet que, contrairement à des insurrections de l’époque classique (dans lesquelles l’assistance technique et financière provient souvent de l’extérieur), tant les insurgés que les extrémistes sunnites  ont survécu sur les deniers des cheiks tribaux. A partir du moment où ceux-ci décident de jouer la carte américaine, cela a évidemment des conséquences sur les actions terroristes ou de guérilla.
  • Plus grave, les films montrés par le contre-amiral SMITH et le major-général ASKARI (armée irakienne) présentent l’utilisation d’enfants de 8 à 14 ans dans des actions terroristes. Si cela devait s’avérer être plus que de la propagande, cela confirmerait le changement de tactique d’AQI notamment pour ses attentats à la bombe.