Engagée au sud et au sud-est de la capitale (en prolongement direct de la 2ème Brigade de la 3ID qui vient d’achever Marne Thunderbolt à Arab Jabour1), la 3ème (Heavy) Brigade de la 3ID vient de lancer Marne Grand Slam. Le colonel Grisby a notamment pour mission de sécuriser les secteurs de Madain et Al Wehida situés à l’est du Tigre et contrôlant l’autoroute n°6 qui relie Bagdad à Kut et à Bassorah. Il s’agit en effet de la principale voie de communication et d’infiltration d’AQI mais aussi des « groupes spéciaux » pro-iraniens et de l’armée du Mahdi (Jaysh al-Mahdi ou JAM) de Moqtada al-Sadr. Le noeud routier majeur est la ville de Salman Pak, située au coeur de la zone de responsabilité de la 3HBCT.

Précédemment à cette opération, les forces américaines ont installé un COP au coeur du quartier de Madain, le COP Cleary, qu’ils viennent de transmettre au 13ème bataillon léger géorgien. Le 1er bataillon du 15ème régiment d’infanterie, qui tenait jusque là le COP, a donc été rendu disponible pour poursuivre la pacification vers le Sud.

Depuis le 15 février, les personnels de la 3HBCT ont donc lancé une opération visant à détruire les caches et les place-fortes d’AQI, notamment dans les îles et les méandres du Tigre. Un deuxième COP, le COP Carver, a été installé dans les locaux d’une ancienne caserne au sud-est de Salman Pak. Par ailleurs, des contacts ont été pris avec les chefs tribaux de Salman Pak de manière à créer des groupes de SoI qui assureraient la sécurité dans la ville.

On le voit, la pacification continue sur les mêmes bases que 2007. Après s’être assuré de Bagdad et de ses ceintures (ainsi que d’Anbar) l’année dernière, la Coalition mène désormais des actions au plus loin (notamment -dans le cadre de Phantom Phoenix–  Iron Harvest au Nord, et Marne Thunderbolt et maintenant Marne Grand Slam dans le Sud et le Sud-est). Il faut noter l’importance des effectifs dans de telles opérations: elles demandent en effet un contrôle effectif et durable du milieu qui ne peut se faire sans personnels suffisants. Du reste, les opérations sont désormais autant séquentielles (nettoyer-tenir-consolider-transmettre) que parallèles (la création des SoI permettant déjà de mener des opérations cinétiques, tandis que la phase de consolidation intervient assez rapidement et dure -en témoigne Marne Fortitude I et II menées par la TF MARNE depuis avril 2007). Sur les procédés, on note toujours cette insistance sur le « terrain humain », c’est à dire la cartographie la plus fine possible de la société et de la culture au niveau local, permettant d’identifier les chefs locaux avec qui négocier et les attitudes à adopter.

1 la 2ème brigade du colonel Ferrell a pour AO l’ouest du Tigre (Arab Jabour et Hawr Rajab) tandis que la 3ème HBCT du colonel Grisby gère la rive est (Salman Pak).