The Summer of us

Mis en avant

Nous sommes allés voir une exposition qui s’appelle « The Summer of us ». Nous avons vu des photographies de Narelle Autio. Nous avons aussi appris que le plastique a été inventé en 1907 par Léo Backland. Nous avons vu des photographies aquatiques, d’objets naturels et chimiques. Les photographies sont présentées sous forme de pièces à conviction.

 

C’était très beau. Une dame nous a parlé des premiers tupperwares, des collants en nylon et du plastique.

 

Nous sommes allés à la bibliothèque départementale, à la Joliette pour voir une exposition de photographies de Narelle Autio qui s’appelle « The Summer of Us »*. Elle prend des photos aquatiques de la côte australienne. La conférencière nous a parlé des minéraux, du plastique** et des objets chimiques crées par l’homme. Cette expérience fut très belle et étonnante.

 

On nous a parlé de la mer/plage, objet naturel/objet chimique. J’étais vraiment attentif au niveau des poissons : le plastique au bord de la plage peut tuer les poissons.

Narelle Autio fait ses photos pour montrer la profondeur des océans. On le voit car sur ses photographies certains endroits sont plus foncés (noirs) car c’est plus profond. Elle ramasse aussi des déchets au bord de la mer et en fait des photographies avec rien autour (sur du blanc), pour qu’on essaie de trouver si c’est un objet naturel ou artificiel.

 

Narelle Autio a photographié des personnes dans la mer et sur la plage. Elle a fait en sorte de ne pas voir leurs têtes grâce à la profondeur des mers.

Une conférencière nous parle du plastique. Elle nous a aussi parlé des déchets. Si les poissons mangeaient trop de plastique, ils peuvent changer de sexe. Ils mangent des déchets car ils croient que c’est de la nourriture.

summer of us

Aujourd’hui, je suis partie voir une exposition de photographies de Narelle Autio, qui est d’origine australienne et qui prend des photographies de la plage et de la mer pour nous montrer comment des objets naturels, vivants, et des objets chimiques, artificiels, fabriqués par l’homme, polluent la terre. On a vu aussi que tous ces déchets polluent notre planète à cause du plastique (crée par Léo Bakland en 1907). Cette invention a causé une révolution dans les objets (ex : les bouteilles, les tupperware). Et donc maintenant, à cause des déchets, on essaie de recycler car la terre est polluée, et cela peut causer des changements de nature des poissons.

J’ai trouvé cela instructif mais aussi un peu monotone.

Par les élèves de 6ème C

The summer of us , le long des côtes australiennes, Photographies de Narelle Autio du 15 septembre 2014 au 25 janvier 2015 à la Bibliothèque départementale 20, rue Mirès 13003 marseille

Mes amis

Mes amis

si mes amis étaient ma famille

avec leurs pleureries je ferais des bijouteries

avec des pommiers je ferais des bananiers

mais mes amis sont comme ma famille

et avec leurs belles comédies

et leurs styles jolis je ferais de la bonne magie.

H. S.

Mirage

Mis en avant

Mirage

Tu crois le voir, mais il n’est pas là
Tu sens une odeur qui n’existe pas
Et pourtant tu y crois

J’ai cru voir quelqu’un mais il n’y a rien
J’ai entendu quelque chose, mais je ne vois rien
Dans ma tête c’était réel
Pour les autres il n’y avait rien
J’ai cru être assise sur un nuage
Et pourtant ce n’était qu’un mirage

J’ai cru que la terre et le ciel ne faisaient qu’un mais il n’y avait rien
J’ai cru voir la pluie et l’orage dans le désert du Sahara
J’ai cru que le soleil était mêlé aux nuages
Et pourtant ce n’était qu’un mirage.

Y.D.

Poème

Mis en avant

Par la mort, la famille ne se détruit pas elle

se transforme, une part d’elle va dans

l’invisible.

On croit que la mort est une absence,

quand elle est une présence secrète.On

croit quelle crée une infinie distance alors

quelle supprime toute distance,

que de lien elle renoue,

que de barrière elle brise,

que de mur elle fait crouler,

que de brouillard elle dissipe,

garde l’amour qui nous fait rêver,

garde l’espoir qui fait vivre,

mets ces trésors au plus profond de ton cœur.

I.B.

Prix Mangawa Communiqué de presse

Prix Mangawa 2014

10ème édition

 Le prix Mangawa fête cette année ses 10 ans d’existence !

Depuis 10 ans, des dizaines de milliers de jeunes en France et à travers le monde ont découvert, grâce au Prix Mangawa, le meilleur de la production de mangas et de manhwas édités en France.

Des centaines de clubs mangas ont été créés à cette occasion dans les 695 collèges, lycées, CFA, Maisons Familiales Rurales, alliances françaises, bibliothèques et médiathèques participants.

L’objectif du prix est d’amener les jeunes à la découverte de mangas de qualité et de rapprocher ados et adultes (corps enseignant, parents), en faisant connaître et apprécier les mangas à ces derniers.

 Le Prix Mangawa est organisé par la librairie l’ange bleu à Périgny (Loir et Cher). Le choix des mangas appelés à concourir a été fait par Marie Lequenne, libraire, sur la totalité des titres de mangas, manhwas et manhuas dont le premier tome est paru entre le 1er septembre 2012 et le 31 août 2013 en France.

 Les jeunes jurés, entre 11 et 18 ans, ont élus les lauréats du Prix Mangawa 2014 :

Categorie

Titre

auteurs

éditeurs

Seinen

Bye bye my brother

Yoshihiro Yanagawa

Casterman

Shojo

Bloody prince t.1

Midori Murasaki

Soleil

Shonen

Dictatorial grimoire t.1

Ayumi Kanô

Doki-Doki

Bye bye my brother a obtenu 1 294 voix sur .4 143

Bloody prince t. 1 a obtenu 1 655 voix sur 3 669

Dictatorial grimoire t.1 a obtenu 1 102 voix sur 3 227

Le prix a été remis le jeudi 3 avril 2014 à l’Hôtel de Massa au siège de la Société des Gens de Lettres à Paris en présence de 125 jurés accompagnés de professeurs documentalistes, de bibliothécaires ainsi que par les éditeurs dont les mangas avaient été sélectionnés en septembre dernier.

City Hall / Rémi Guérin, Guillaume Lapeyre

city-hall-volume-1-s
City Hall est un manga français se lisant de gauche à droite.
Les personnages principaux sont deux enquêteurs dont les noms sont de grandes références de la littérature : Jules Verne et Arthur Conan Doyle.

Les écrivains de City Hall se sont fortement inspirés du célèbre manga japonais Death Note car le héros principal utilise un carnet de note pour y dessiner plusieurs monstres fantastiques. Dans ce monde fictif, les écrits prennent vie.
City-hall-ankama
L’histoire est fortement appréciée par la plupart des lecteurs grâce aux illustrations qui sont réalistes et bien représentatives.
L’histoire est prenante, originale mais le secret est dévoilé au début de l’histoire ce qui brise l’intrigue. Nous avons beaucoup aimé la police des bulles.

Aucun point négatif sauf celui de l’intrigue.

18,8/20

Sami , Theo, Hugo, François et Amina

Ed. Ankama, 2012

Présentation City Hall Tome1

Au vent mauvais / Rascal, Thierry Murat

au vent mauvais

« Au vent mauvais » est une BD en couleur écrite par Rascal et illustré par Thierry Murat.

 Le personnage principal de ce livre raconte son quotidien. Sa vie est triste, accablante, on ressent le malheur qu’il éprouve. Le protagoniste vit sans aucun but, sans couleur. Il sort de prison, et découvre une raison de vivre, qui va s’éteindre après la mort d’une femme, et de son chien. Le lecteur peut se perdre dans l’histoire.

 On a l’impression que les dessins sont faits à l’encre de chine. Les visages ne sont pas dessinés précisément, ce qui nous fait nous concentrer plus sur l’histoire. Les bulles sont inexistantes et le texte est donc écrit sur l’image directement, ce qui peut surprendre. On voit souvent des notes de musique apparaître au cours de l’histoire, leurs paroles peuvent faire rire.

 L’histoire est simple, elle ne cache rien de très spécial et rien n’est amélioré, ce qui peut plaire. Malheureusement, l’histoire est une véritable tragédie et parfois ennuyante, ce qui ne plaît pas à certaine personnes.

Note : 10,5/20

Futuropolis, 2013

Sami, François, Théo

Stumptown Tome 1-Disparue De : Greg Rucka et Matthew Southworth

stumptown

*C’est une BD policière qui raconte l’enlèvement d’une jeune fille et son enquête.

 

*Points positifs :

– L’histoire est prenante, il y a du suspense on a envie de lire la BD jusqu’à la fin. On ne s’en lasse pas. Elle est facile à comprendre.

– Les illustrations sont bien faites et bien détaillées, elles sont colorées donc on distingue bien tous les personnages. On perçoit bien les émotions des personnages. Les bulles sont compréhensibles, la police n’est pas trop grosse.

 stumptown2 

*Points négatifs :

-L’histoire est trop longue et barbante, un peu trop dure a suivre.

-Les images sont floues.

 Moyenne de la BD : 16,5/20

S.C.

Le Monde de Milo / : Marazano Richard, Ferreira Christophe

le-monde-de-milo-1Les illustrations nous rappellent le monde de Hayao Miyazaki. Les dessins sont très jolis et représentent bien l’histoire . Ce qui est bien dans cette BD est que l’histoire et les dessins sont bien faits. Mais les bulles ne sont pas très complexes et les monstre ne sont pas réalistes .

Je conseille cette BD aux enfant à partir de 9-10 ans.

R.B.

Dargaud, 2013

Découvrez les premières pages sur le site de l’éditeur

Silver Spoon / Hiromu Arakawa

 Silver-Spoon-annonce
-La BD parle d’un adolescent qui est premier de la classe dans son lycée et se retrouve un jour dans un lycée d’agriculture sans savoir comment il est arrivé ici.
Silver_Spoon_1_8617
-Les bulles ne sont pas trop chargées, les illustrations sont bien faites, l’histoire est bien expliquée et claire. Les personnages sont marrants, l’auteur a bien fait les caractères des personnages.Silver_Spoon_characters
-On peut perdre le fil de l’histoire car c’est un manga japonais donc il se lit de droite à gauche et quelques fois on ne sait pas dans quel sens lire. Les dessins sont malheureusement en noir et blanc et pas en couleur.
-Si vous aimé les manges japonais, lisez ce manga !
                                        14,7/20Silver_spoon_manga
S.C.