Nos carnets de voyage

Regards sur l’autre, souvenirs…



Creative Commons License photo credit: culture.culte

Le carnet de voyage

Tantôt livre, tantôt objet, le carnet de voyage vagabonde avec fantaisie parmi les techniques et les supports et offre à chacun un mode d’expression original. Né sous la plume et le pinceau des voyageurs et des explorateurs, il a séduit des artistes comme Eugène Delacroix dont les carnets du Maroc sont de véritables œuvres d’art. Mais nul besoin d’être un as de l’aquarelle pour se lancer dans l’aventure que je vous propose ! Il suffit d’avoir envie de raconter et d’inventer !

Chacun de vos dessins et chacune de vos photographies sont des moments rares pendant lesquels votre regard a caressé le sujet, l’a scruté, envahi. Ils sont des sentiments, des émotions.

A chacun son voyage…

Regards sur l’autre donne matière à un carnet.

Un périple à Paris, un sujet passionnant que vous choisissez de monter à votre manière, sous la forme d’un carnet de voyage. C’est un objet personnel qui supportera bien d’autres éléments que le dessin et l’écriture…

Matériel de base : Papier blanc et couleur, papier calque, crayon à papier, crayons de couleur, feutres, gouaches, encres, …ciseaux, colle, ruban adhésif, photos, cartes postales, prospectus, billets, magazines,  journaux, petits objets ramassés (capsules, papier de bonbon…), petits souvenirs naturels (feuilles, sable, terre,…), … .

Mettez en forme, mettez en scène pour raconter !

Choisissez le support et le format selon vos envies ! Assemblez des feuilles libres avec une couture, une spirale de votre choix. Travaillez des fonds originaux en utilisant des éponges, des chiffons, des pochoirs, des outils divers,… Votre carnet de voyage sera récit plus ou moins personnel, plus ou moins intime, sera témoin, reporter, un grenier à idées. Il sera un support narratif et objet d’expression artistique. A vous de trouver des astuces, des techniques variées pour un carnet de voyage idéal, un carnet passionnant, une création originale. L’intérêt sera de glisser dans ce type d’album vos prises de notes sous forme de dessins, de croquis, de peintures, de collages…, vos photographies, autant d’objets sensibles qui donneront une dimension très supérieure. Mais, restez toujours exigeant !

Le texte est un élément important et vous choisirez le mode d’expression qui lui convient le mieux. Tout est possible depuis le véritable récit calligraphié jusqu’aux légendes en style télégraphique.

Conseils :

Essayez d’intégrer des détails documentaires (forme des portes, type d’arrêt de bus,…), des détails journalistiques (un accident s’est produit…), des détails didactiques (le plan de la rue, le plan d’un parcours…), des détails poétiques (quelques mots inspirés d’un fait ou d’un objet de la rue…), des détails narratifs (une anecdote vue par exemple…).

Situez vos actions ! Situez les endroits d’où sont censées être faites vos prises de notes, vos dessins, vos photographies etc. Aussi, donnez des titres à certaines de vos pages.

Il est rare de ne réaliser un carnet de voyage que pour soi. On aime généralement à le présenter à un cercle restreint d’amis, de relations,… histoire de partager son voyage et ses impressions par le biais de son propre regard et de sa propre expression plastique.

A travers un peu de sable collé à même une page, des anecdotes, une écriture manuscrite parfois à peine lisible où même les ratures prennent du sens, on y apprend à voir et à regarder, à parfaire son dessin, à inventer des histoires, et en définitive à raconter et raconter « l’autre ».

 

Pour la taille, l’idéal est un carnet ni trop grand, ni trop petit et facile à manipuler. Votre volume sera relié librement. Faites preuve d’ingéniosité et adaptez vos outils aux différentes situations. Il faudra gérer des compositions agréables à l’œil et qui soient compatibles avec ce que vous ferez passer dans vos prises de notes ou autres. La présentation et la mise en page seront donc primordiales !

Carnets de peintres :

Je vous invite à regarder le travail des grands peintres, des illustrateurs ou des dessinateurs de bande dessinée d’hier ou d’aujourd’hui. Regarder le travail de tout dessinateur autour de soi est toujours une source d’enseignement pour en apprécier la technique, le savoir-faire, le regard particulier !

– William TURNER (peintre britannique, 1775-1851) : principalement pour les aquarelles et les dessins d’ambiance.

– Eugène DELACROIX (peintre français, 1798-1863) : pour ses carnets de dessins, aquarelles mais aussi de nombreuses notes sur ses impressions et les modes de vie des pays visités (par exemple en 1832, voyage au Maroc).

– Théodore GÉRICAULT (peintre et lithographe, 1791-1824)

– Victor HUGO (écrivain français, 1802-1885) : son œuvre dessinée sépia et à l’encre de chine.

——————— 

 

Fiche signalétique d’arts plastiques

Jeudi 22 novembre 2007

Invitation au voyage pour les classes de 4ème B et 4ème D

Une journée à Paris, à la découverte de la Bibliothèque nationale de France (la BnF)

Des photographies et des croquis, rien ne vous échappe !

Saisissez le sujet, la scène de la façon la plus convaincante ! Tirez le meilleur parti de votre matériel pour obtenir non pas des bonnes photos mais des photos exceptionnelles ! La composition reste essentielle pour réussir une image ! Aussi, fixez en quelques traits, les paysages et/ou les attitudes de personnages. Vous ne reculerez devant aucune acrobatie pour obtenir des vues incroyables et réaliser des dessins étonnants !

Je compte sur vous pour un travail productif et de qualité pour créer vous-même, ultérieurement, en salle d’arts plastiques, un objet personnel : un carnet de voyage. Ces quelques photos, ces quelques feuilles deviendront au fil de la journée vos plus fidèles compagnons pour conserver la mémoire de vos surprises, de vos rencontres et de vos éblouissements. La richesse de ce carnet viendra de ce mariage extraordinaire entre l’intime – le journal – et le scientifique – l’observation minutieuse d’un milieu étranger.

A votre appareil photo, à vos crayons et stylos ! Bon courage à tous !

Présentation du travail :                                      

  • Distribution d’un appareil photographique (netteté maximale) jetable « prêt-à-photographier (appelé PAP) » avec flash intégré (portée jusqu’à 5 mètres) pour 39 prises de vues (ou expositions). Ce compact ‘nominatif’ est facile à transporter: votre nom, votre prénom, votre classe ainsi qu’un numéro sont inscrits au dos de l’appareil à côté du mode d’emploi. Cette empreinte est indispensable pour reconnaître aisément votre travail ultérieurement lors des développements et des tirages.
  • Distribution du matériel dessin : –

–  supports papier de textures différentes, de format 21 x 29,7 cm, présentés dans un classeur appelé « classeur de bord » étiqueté et numéroté, avec le cours d’arts plastiques :

  •  La photographie, quelques repères – La capture de l’image –
  • Une technique, le dessin – Dessiner, c’est apprendre –

– des outils : la pierre noire, la sanguine, le crayon graphite (mine dure et mine tendre), le fusain, le pastel à l’huile, la craie blanche, la plume, le pinceau et le stylo noir.

– Une encre : l’encre de chine.

Très utile pour votre travail futur de fabrication d’un carnet de voyage, je vous invite à ramasser tout au long du parcours quelques éléments (naturels et artificiels) que vous trouverez et jugerez indispensables pour la création de ce recueil fait de souvenirs, de traces et d’impressions.

Des prises de vues et des prises de notes : soyez attentif et observateur!

Attention, vos prises de notes sont à réaliser uniquement sur le recto des feuilles !!

Ces croquis sont à exécuter sur les feuilles mises à votre disposition dans votre classeur de bord.

Contrainte : toutes les feuilles pour vos dessins (papier à dessin blanc, papier calque, papier journal, papier machine, papier à dessin noir, papier kraft noir et brun) devront être utilisées.

N’oubliez pas de réaliser plusieurs dessins sur une page ! Pensez à les numéroter discrètement (au dos de la feuille)  au fur et à mesure de leur exécution et à noter quelques informations sur l’élément dessiné. Aussi, variez les outils au gré des feuilles disposées dans votre classeur.

Demandes :

1- Dans le car, pendant le trajet aller : Saint-Valérien à Paris

a) 1 prise de vue juste avant le départ pour Paris (à l’extérieur du car ou à l’intérieur : faites votre choix).

b) Griffonnez quelques textes, à la va-vite, faisant mention de vos premières impressions sur cette sortie scolaire, sur une rencontre, une ambiance, un lieu…, vos émotions ressenties pendant le voyage à destination des sites.

c) En vous aidant du cours, réalisez une série de 10 dessins « sur le motif », sur le vif au minimum. Représentations de l’intérieur (travail sur le portrait, sur le mobilier, sur ce qui vous entoure) et de l’extérieur (travail sur le paysage).

d) 1 prise de vue de Paris, au choix, avant l’arrivée sur le site.

e) 1 prise de vue à l’arrivée sur le site Richelieu : vue de l’intérieur du car.

En résumé : textes – 10 dessins – 3 photographies.

2- La Bibliothèque nationale de France, site Richelieu

a) Réalisez 2 croquis : représentations du site vu de la rue et vu de la cour. Choisissez vos points de vues.

b) Prendre 2 photographies de cette architecture : vue d’ensemble de la rue et une vue de la cour.

c) Réalisez 2 frottages à l’extérieur sur les fines feuilles blanches se trouvant à la fin de votre classeur (rappel : un frottage est un procédé qui consiste à prendre l’empreinte graphique d’une texture ou d’une forme en relief (bois, corde, béton, pierre, etc.) en frottant, avec un crayon ou une barre de graphite, l’endos d’une feuille de papier posée sur l’élément).

d) 2 photographies, prises de vue en intérieur (avec flash si autorisation) comme, l’escalier d’honneur, les salles de lecture,…etc.

e) Pendant la visite guidée, faire 2 croquis au minimum des bas-reliefs (ouvrage de sculpture dont les figures et les objets représentés se détachent sur un fond auquel ils adhèrent)  qui décorent la salle d’exposition. N’hésitez pas à lever la tête pour observer ces murs et plafond richement décorés !

Aussi, pensez à prendre des notes lors de la visite guidée !

En résumé : textes – 4 photographies – 2 croquis – 2 frottages.

3- Au parc de Bercy

a) Série de 4 photographies mêlant nature et architecture : 1 prise de vue avec 50% de ciel – 2 prises de vue avec 25% de ciel – 1 prise de vue avec absence de ciel.

b) Faire 2 dessins du parc dont un sera réalisé à l’encre de chine (au pinceau et/ou à la plume). Vous viendrez chercher le matériel auprès des professeurs. Vous rapporterez l’encre restante ainsi que la plume et/ou le pinceau. Du papier vous sera distribué pour essuyer vos outils.

c) Prendre des notes : descriptif du lieu et faites part de vos impressions.

En résumé : textes – 4 photographies – 2 dessins.

4- Sur le chemin de la Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand

a) Faire 2 dessins au minimum d’après les sculptures « Les enfants du monde » de Rachid KHIMOUNE (2001) : faites votre choix et prenez des notes ! Lisez les cartels.

b) 1 prise de vue : plan général sur l’œuvre sculptée.

c) 1 prise de vue en direction du site François Mitterrand avec l’œuvre de Rachid KHIMOUNE au premier plan.

d) 1 prise de vue de la passerelle Simone de BEAUVOIR, centrée dans le viseur, avec la bibliothèque à l’arrière plan. Mettez bien en évidence le jeu des contrastes de la droite (le site) et de la courbe (rampe de la passerelle).

e) De la passerelle, effectuez une photographie panoramique du site François Mitterrand en 5 prises de vue réalisées de manière à couvrir, en se succédant, le vaste paysage. A chaque nouveau déclenchement, faire d’abord pivoter horizontalement l’appareil selon un angle déterminé.

f) 2 prises de vue du bas des escaliers en direction des tours : vues en contre-plongée. Faites participer dans une des deux photographies les marches de l’escalier.

g) 1 prise de vue dès votre arrivée en haut des escaliers : retournez vous et photographiez en direction du parc de Bercy pour un plan général.

h) Sur l’esplanade, effectuez 1 prise de vue au ras du sol pour un effet visuel étonnant : choisissez l’endroit.

i) 1 prise de vue : plan d’ensemble du site : tours et forêt.

En résumé : textes – 13 photographies – 2 dessins.

5- La Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand

a) Séance croquis de l’extérieur: choisissez vos points de vues et réalisez 4 dessins au minimum en variant les outils. Un dessin devra montrer des personnages (jeu des attitudes et des positions : soyez discret).

b) Prenez des notes ! Que voyez vous et quelles sont vos impressions face à un tel paysage ?

c) Réalisez 3 frottages à l’extérieur sur les fines feuilles blanches se trouvant à la fin de votre classeur.

d) 1 Prise de vue : plan rapproché sur les tours (morceaux de tours).

e) 2 Photographies d’une tour vue d’en bas : photographies en contre plongée (osez et pensez à tourner votre appareil !).

f) 2 Photographies de la forêt vue en plongée (osez mais prudence !).

g) Photographiez un endroit du site où le contraste « ombre et lumière » est affirmé.

h) Photographiez un endroit du site en insistant sur le contraste des horizontales et des verticales.

i) Effectuez une photographie avec une composition décentrée : élément principal à gauche ou à droite dans le viseur en opposition à un espace vide (exploitez la technique classique de la règle des tiers).

j) Prise de vue de l’extérieur vers l’intérieur des tours : pensez à ne pas voir votre reflet dans les vitres ! Prenez soin de vous décaler afin de ne pas vous voir dans les vitres !

k) Prise de vue de l’intérieur du site vers l’extérieur (tenez compte du jeu des reflets).

l) Photographiez 3 allées menant aux salles de lecture et aux salles d’exposition en insistant sur les effets de perspective : essayez de trouver la bonne place afin de pouvoir en accentuer la profondeur (pour donner du relief à votre photo bidimensionnelle !).

m) Photographiez 3 fragments d’architecture au choix (en gros plan ou plan rapproché). Ne vous approchez pas à moins d’un mètre du sujet, votre photographie serait floue !

n) Série de 4 croquis au minimum de l’intérieur : choisissez vos points de vues.

o) Réalisez 2 frottages à l’intérieur.

En résumé : textes – 14 photographies – 4 dessins – 3 frottages.

6- Dans le car, durant le trajet retour : Paris à Saint-Valérien

a) Une photographie juste avant de remonter dans le car, au choix.

b) Faites part de vos impressions sur cette journée passée à Paris.

En résumé : textes – 1 photographie.

Votre travail durant cette journée sera évalué, noté sur 20, coefficient 3.

Les critères d’évaluation vous seront communiqués ultérieurement, lors du prochain cours d’arts plastiques (lundi 26 novembre 2007).

Les appareils photographiques jetables seront récupérés lors du retour dans le car afin d’effectuer les développements et les tirages (planches index de format 15 x 21 cm dans un premier temps). Vous laisserez également vos classeurs de bord et les différents outils distribués.

Après cette grande journée riche en découvertes et en pratique, je vous dis à bientôt en cours d’arts plastiques pour débattre de cette sortie scolaire et rassembler toutes vos informations pour un carnet de voyage peu ordinaire.

Votre professeur d’arts plastiques,

Eric EHRSAM                                                                         

2 commentaires

  1. nadegepar :

    les carnets de vOyage Ont biien cOmmencer!

  2. safia harkat :

    Visite alléchante et peu commune, j’aurai voulu être une de vos élèves…
    Je suis enseignante, j’ai commencé avec mes élèves un projet sur le thème « carnet de voyage », je recherche des idées et des méthodes pour l’organisation de ce travail qui me passionne.

Laisser un commentaire

Votre commentaire