Le panthéon

Extraits de la réponse de la tante de Tina aux questions recueillis en classe sur le Panthéon.

La tante de Tina travaille au Panthéon.

-Qu’est que le Panthéon?

« Panthéon » c’est un mot grec qui signifie « tous les dieux ». Pendant l’antiquité cela désignait des temples où l’on vénérait tous les dieux grecs à la fois. (comme les Romains).    On dit souvent que le Panthéon français est le temple de la Nation. C’est un édifice où sont rassemblés les tombeaux de personnes (qu’on appelle les Grands Hommes) qui pendant leur vie ont défendu, ont représenté les valeurs les plus importantes de France (Liberté, Égalité, Fraternité mais aussi la tolérance, la justice etc..).

-Où se situe le Panthéon?
A Paris, dans le 5e arrondissement. En haut de la « montagne Sainte Geneviève » (plutôt une colline en fait). Son emplacement a été choisi par Louis XV.

 

-Est-ce bien là bas qu’est enterrée Marie Curry? Qui est Marie Curry?

Marie Curie! Du curry c’est une épice qui vient d’Inde…

Marie Curie est bien au Panthéon. Elle y a été amenée en 1995 en même temps que sot mari: Pierre Curie. C’est d’ailleurs la 1ère femme à être entrée au Panthéon avec le titre de Grande Femme de la Nation. Marie (et Pierre) Curie étaient des scientifiques, chimistes et physiciens. Ils ont beaucoup travaillé ensemble et ont fait de grandes découvertes scientifiques. Ils ont notamment découvert la radioactivité, le polonium, le radium et mis au point les rayons X (ceux que l’on utilise quand on fait des radios des os).

-Est-ce un endroit triste?

Je dirais solennel plus que triste. C’est un lieu qui est impressionnant car très grand (67 m de haut) et l’ambiance donne envie de parler doucement.
-Est-ce un cimetière?

Oui, mais je crois qu’il faut mieux dire « nécropole » car on est dans un bâtiment, un cimetière est plutôt en extérieur…

-Est-ce plutôt une morgue?

Non, une morgue c’est là où on met temporairement les corps en attendant de les enterrer.

-Quels sont les emplois au Panthéon?

Au Panthéon il y a

-des caissiers

-vendeurs: ils vendent les billets d’entrée et les souvenirs.

-des agents d’accueil et surveillance: ça c’est moi! ce sont des personnes qui s’occupent de la sécurité: on vérifie qu’il n’y a pas de bombes dans les sacs, on fait attention si les visiteurs ne font pas de bêtises comme toucher les peintures ou faire des graffitis. On va aussi porter secours si quelqu’un tombe ou se blesse. On fait en même temps ce qui s’appelle l’accueil: renseigner les visiteurs, répondre à leurs questions, les aider si ils sont perdus… Et pour ceux qui veulent on peut aussi faire des visites guidées.

-des animateurs du patrimoine: ils font les visites guidées et des activités pour les classes de la primaire au lycée qui viennent visiter le Panthéon.

-des personnels administratifs: ils font les emplois du temps, répondent au téléphone, organisent les réservations de visites guidées etc…

-des agents d’entretien: ils font le ménage, font de petites réparations, changent les ampoules…

-un administrateur: c’est le chef du Panthéon. Il décide de ce qui va se passer au Panthéon: les expositions, les animations, les travaux de rénovation…

-Marcel Pagnol est- il enterré là bas?

Non. Il n’y a que 3  écrivains au Panthéon pour l’instant: Victor Hugo, Alexandre Dumas et Emile Zola (vous les étudierez sûrement au lycée.)

-Y a t-il des oeuvres d’art au Panthéon (c’est visité)?

Oui, si vous allez à Paris vous pourrez venir visiter le Panthéon! Entre avril et octobre on peut même monter sur le dôme (le toit) pour avoir une jolie vue sur Paris..

Il y a des peintures et des sculptures dans la nef (le rez-de-chaussée). Mais il s’agit plus de décors que de véritables oeuvres d’art, selon mon avis personnel.

Informations bonus:

  -Au total il y a 77 personnes enterrées au Panthéon, dont 4 femmes! (et 300 places au total)
-Pour devenir « Grand Homme » il faut: représenter les valeurs françaises, être mort depuis au moins 10 ans, être français lors du décès (Marie Curie était polonaise avant son mariage), que le testament ne pose pas de problème (« je veux être enterré à Marseille »: on ne pourra pas vous amener à Paris), que la famille soit d’accord. C’est le président de la République qui choisi qui il souhaite amener au Panthéon mais c’est une commission parlementaire qui décide si c’est possible à l’aide de ces 5 critères.
-La dernière cérémonie a eu lieu le 27 mai 2015. 4 Grands Hommes ont été amenés en même temps, 2 hommes et 2 femmes. Tous les 4 des résistants pendant la seconde guerre mondiale.

J’espère que mes réponses seront intéressantes et satisfaisantes!

Tina Hanni

Nelson Mandela

Nelson Mandela est né le 13 juillet 1918 à Mvezo. Il a fait des études de droits et a lutté contre l’apartheid avant d’être président de l’Afrique du Sud de 1994 à 1999.

Il a mené différentes actions contre l’apartheid avant d’être emprisonné 27 ans sous des conditions très dures car il voulait que les noirs aient les mêmes droits que les blancs et il en est sorti le 11 février 1990. Il a reçu le prix nobel de la paix et sa nation est maintenant surnommée  » nation arc-en-ciel  ». Nelson Mandela est mort d’une infection respiratoire . Pour moi Nelson Mandela est un héros historique car il est rentré en prison pour que tout le monde ait les mêmes droits, je trouve ça très courageux de sa part car il n’a pas pensé qu’à lui mais à tout le monde !

Source : article Wikipédia « Nelson Mandela »

Leila Mebarki et Soibra Abdou-Soilihi, 6ème, 2017

La loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat

La loi de 1905 : séparation des Eglises et de l’Etat

I / La fameuse loi de 1905 :

Dans la IIIéme République, les républicains au pouvoir craignent encore l’église catholique, dont l’influence dans la société reste très importante.

Le 9 Décembre 1905, le député socialiste Aristide Briand fait voter la loi concernant la séparation des Eglises et de l’Etat. Malgré un débat très vif dans une population encore assez largement partagée : La France devient un état laïc et la religion appartient désormais à la sphère privée.

 

La loi s’applique sur les 4 confessions représentées en France :

            • Le catholicisme

            • La confession d’Augsbourg ( les protestants luthériens)

            • Les réformés ( les protestants calvinistes )

            • Les israélistes

Cette loi met fin à des affrontements qui opposent deux conceptions sur la place des Eglises dans la société française pendant presque 25 ans .

La loi de 1905 met donc fin et remplace le concordat établi en 1801 sous le gouvernement de Napoléon Bonaparte et qui régissait jusque là les rapports entre les deux institutions ( les Eglises et l’Etat ) .

La loi de 1905 proclame la laïcité à la française, elle proclame aussi la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes :

          • Article 1er : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes… »

          • Article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne

            subventionne aucun culte… »

Cette loi est la même que la devise républicaine. Par l’article 1er, l’Etat garantit la liberté de conscience, c’est à dire la droit de ne pas être croyant, de croire à n’importe quelle religion sans commentaire d’autrui.

Par l’article 2, l’Etat, les départements, les communes assurent cet objectif à l’égard des citoyens, en refusant d’accorder des avantages spécifiques à certains en raison de leur pratique cultuelle.

II / Les conséquences de la loi :

Dans la séparation des Eglises et de l’Etat, ce sont les Eglises qui sont plus touchées. L’Etat n’intervient plus dans la nomination des évêques… Certains bâtiments ( églises, temples ou synagogues ) deviennent propriété de l’Etat. L’Etat dit en assurer l’entretien et il le confie gratuitement aux nouvelles associations cultuelles (le patrimoine de l’Eglise est aujourd’hui très important encore).

III / Ceux qui résistent :

Cette loi est violemment critiquée, surtout par le Vatican. Le pape Pie X se plaint contre cette loi. Il dénonce une rupture injuste du concordat et interdit aux catholiques français de l’accepter. Avant que l’Etat ne confisque les biens des églises, des manifestations ont lieu et avec plusieurs décès. En 1906, en Algérie et à Cominac on voyait même des ours garder l’entrée des églises pour éviter des conflits. Femmes, hommes et enfants se battent pour leur opinion.

Sources utilisées :