Le palais Longchamp

Le palais Longchamp a été construit pour la venue de l’eau à Marseille par le canal. Il a été construit par Henry Espérandieu de 1829 à 1874. L’espace autour a longtemps été un zoo et depuis quelques années il est devenu un parc où les Hommes peuvent, se détendre. C’est aussi là où se situe le musée d’histoire naturelle. J’ai choisi ce sujet car j’aime bien aller jouer là-bas avec mon petit frère et ce n’est pas loin du collège.

Source : Histoire d’une ville : Marseille, CNDP

Ikram MOUSSA, 2018

Massalia

Dans Massalia (cité grecque) les habitants :

– vivaient dans des petites maisons de bois qu’ils fabriquaient avec leurs propres mains ce qui était très difficile.

– construisaient, aussi, des temples pour honorer leurs dieux.

Leurs vies étaient beaucoup moins modernisée que la nôtre, car ils ne savaient pas construire de grands magasins. Ils ne fabriquaient que des marchés.

En conclusion, les habitants de Massalia avaient la vie très dure.

Khalile Jaziri

Compte-rendu de la vidéo «Euroméditerranée 1995-2015 »

Euroméditerranée est le plus grand projet de rénovation urbaine d’Europe. 480 hectares de la ville de Marseille repensés. Il a fallu 20 ans pour mettre en place ce projet qui est aujourd’hui une réussite mondiale. Marseille s’est développée autour du vieux port Xxè siècle. La rue Impériale (rue de la République) a été creusée au moment ou on installait la Joliette pour lier les deux ports commerciaux de Marseille, « Le Vieux port » et « le port de la Joliette ». En moins d’un siècle la population passe de 150 000 à 900 000 habitants. Cette zone est au cœur du développement industriel de la ville. Mais après la 2nde guerre mondiale, tout bascule, la France perd son Empire et ses colonies et la Joliette ses bateaux, donc l’activité des ports diminue. En 1966, le président de Gaulle propose à cinq villes de France, dont Marseille, de se constituer en communauté urbaine, mais Gaston Defferre (le maire de Marseille) refuse. Marseille perd 150 000 habitants, 50 000 emplois et affiche un taux de chomage de 22 %.

 

En 1980, le maire de Marseille, Mr Vigouroux, s’interroge sur comment transformer le port et adapter à l’urbanisation tous ses docks, ses hangars délaissés par les industriels. On s’aperçoit que le projet est trop ambitieux financièrement pour la ville de Marseille. Mais les choses s’accélèrent en 1995, l’Union-Européenne invite les pays d’Afrique du Nord à Barcelone, pour faire un partenariat d’échange entre le Nord et le Sud, afin de rénover la zone portuaire. Pour ranimer le port de Marseille, Les entreprises privées investissent 3 euros pour un investissement de l’Etat d’1 euro.

Le projet « Euro-med », concerne le port de la Joliette, la gare Saint-Charles et la porte d’Aix. Euroméditerranée est un projet d’aménagement urbain mais surtout une opération stratégique pour rendre à Marseille sa place sur la scène du commerce international. 750 millions d’euros sont mis à disposions pour les travaux. Pour apaiser les choses chaque opération et avancée sont médiatisées et fêtées, comme celle du hangar G3 détruit pour la rénovation de la Joliette. Les premiers bâtiments rénovés sont les docks, qui deviennent le symbole du projet. Pour sa part l’arrivée du TGV à Marseille développe le tourisme.

20 ans après Euroméditerranée a permis de construire : 6 écoles, 1 hôpital, 1 musée national, 2 gymnases, 1 tramway, 7 espaces verts, 40 hectares d’espaces publics…

En 2007 l’État décide d’ajouter 169 hectares à la zone, Euroméditerranée 2. En 2009 le projet reçoit le label d’éco-cité, grâce à des idées audacieuses. 14 hectares d’espaces verts réaménagés autour d’une rivière et une cité totalement autonome en électricité. Avec déjà plus de 3 milliards d’euros injectés dans la ville et plus de 20 000 emplois créés, Euroméditerranée a totalement changé la ville et s’arrêtera en 2025. En 2015 au salon de l’immobilier (le MIPIM) Euroméditerranée à reçu le prix du meilleur projet d’urbanisation.

SEDEKI Hyba 4A

Source: vidéo « Euroméditerranée – 1995-2015 20 ans d’avance »