Chers amis, chers élèves, je vous propose un exercice de voyage : dans le temps et dans l’espace. Un exercice d’imagination aussi car, pour nous, ceux qui y habitent, ce sera de regarder notre ville avec les yeux d’un étranger, de parcourir les rues et les marchés en touriste. Pour nos nouveaux amis, ce sera la découverte d’une ville roumaine, mais surtout la rencontre d’une autre culture, avec des traditions et des coutumes qui, tantôt nous rapprochent, tantôt nous séparent sous le signe de la diversité et de la francophonie.
La ville de Bac?u est située au nord-est de la Roumanie ; tous les documents historiques qui mentionnent cette localité, soulignent l’importance de sa position au carrefour des voies commerciales, situation qui se maintient encore.
Cette année nous avons fêté la 600e anniversaire de notre ville, chiffre correspondant à la première attestation documentaire, car, en réalité, la ville existait déjà depuis plus longtemps.
On ne saurait pas parler de notre ville sans décrire un peu la région dont elle fait partie : la Moldavie. Comme partout en Roumanie, le relief est très varié et on y trouve beaucoup d’objectifs touristiques : des montagnes, des monastères, des villages traditionnels, des châteaux médiévaux, de belles forêts, des rivières et des lacs pour aller à la pêche ou pour se baigner pendant les étés de plus en plus chauds. Car, bien que les Roumains aient toujours manifesté un grand respect pour la nature (comme nos chants populaires nous le rappellent), ces derniers temps on observe des phénomènes qui prouvent que l’équilibre naturel est en danger.
Notre langue varie peu d’une région à l’autre, mais on peut facilement identifier l’origine géographique du locuteur d’après son intonation.
Si vous allez nous accompagner dans ce voyage qui commence aujourd’hui, nous allons vous présenter graduellement tous les éléments qui font le spécifique de la région et de notre ville, Bac?u.
Quant au nom de Bac?u, il semble qu’il ait une origine slave, dérivant du nom qui désignait l’ancêtre des bovins domestiques actuels, ce qui pourrait indiquer la présence massive de ces animaux dans les forêts de la région aux époques lointaines du passé.
Si on traverse le temps pour arriver au présent, on y rencontrera une ville bien moderne. Apparemment peu de traces du passé y sont encore conservées. Cela est une impression due encore au fait qu’à l’époque communiste beaucoup de bâtiments élégants ont été détruits et remplacés par des constructions qui répondaient surtout au critère d’économie d’espace, en ignorant le besoin de confort et d’espaces verts de la population.
Heureusement, ces derniers temps la ville semble nous sourire à nouveau ; les espaces verts, les places publiques et les espaces de culture se sont multipliés et les gens semblent respirer un air nouveau.
Pour regarder quelques images de l’ancien et du nouveau Bac?u, vous pouvez aller sur le site qui célèbre la 600e anniversaire de la ville http://www.bacau600.ro/ C’est vrai, il est écrit seulement en roumain, mais à gauche vous pouvez regarder des images publiées sur des cartes postales anciennes, alors qu’à droite il y a le visage du nouveau Bac?u.
Cela est la première étape de notre voyage ; par la suite, nous allons vous présenter les lieux qui nous sont chers, les personnalités de la ville, notre école, et, bien sûr, nous-mêmes avec nos passions et nos rêves. Nous vous invitons donc à vivre un peu notre vie, tout comme nous allons vivre la vôtre en lisant vos articles.

Mots-clefs :

7 commentaires pour “Découvrons notre ville”

  1.  Bernadette dit :

    Article très complet qui donne envie de faire tout de suite sa valise pour partir en Moldavie. Merci beaucoup !

  2.  collegehcoandabc dit :

    C’est à moi de vous remercier. J’attends tout le monde pour la suite.

  3.  Bernadette dit :

    L’article qui se trouve sur ce site montre les liens qu’il existe entre Limoges et votre ville : http://www.cr-limousin.fr/article.php3?id_article=899

  4.  cdilyceemonnet dit :

    Je dirais même mieux, les liens ne se trouvent pas seulement entre Bacau et Limoges, mais au niveau de la Roumanie et de la France. En effet, je viens de lire sur le journal local que le musée national d’art de Bucarest estime que Napoléon III a oeuvré pour l’union de la Moldavie et de la Valachie et donc va célèbrer l’homme politique français.

  5.  ouifrancophonie dit :

    Salut les amis de la Roumanie. C’est un plaisir de voir augmenter la liste d’amis dans ce projet de rencontre en français grâce à la toile. Notre lycée aux Canaries, des petites îles Espagnoles qui se trouvent plus près de l’Afrique que de l’Europe, a des élèves qui viennent de vingt-six pays différents parmi lesquels un élève de votre pays. Moi, je suis professeur de français mais je participe aussi dans un projet favorisant la richesse culturale de notre endroit. Merci pour votre article et à bientôt.

  6.  collegehcoandabc dit :

    Salut à tous et à toutes. Nous sommes très heureux de faire partie de ce projet qui nous aide non seulement à développer notre français, mais aussi nous enseigne à vivre dans un milieu multiculturel (car la Roumanie le devient aussi depuis notre ouverture vers l’Union Européenne). Votre expérience dans ce domaine sera, sans doute, enrichissante pour tout le monde. A bientôt.

  7.  lyceepolonais dit :

    Bonjour de Pologne. Merci pour cette présentation très intéressante. Nous aussi, nous avons parlé de notre ville. Venez voir notre site http://www.lewebpedagogique.com/lyceepolonais/

Laisser une réponse :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire...