Nous sommes encore en vacances (la rentrée roumaine c’est le 15 septembre). C’est le moment d’un bon repos, bien mérité, pour les professeurs, comme pour les élèves. Mais, c’est aussi un moment de bilan…

En toute sincérité, nous regardons nos réussites et nos moments moins forts. Pour imaginer, bien sur, ce que nous ferons l’année prochaine.

Pour moi, particulièrement, il n’y a pas eu vraiment de vacances. J’ai du passer un examen réputé comme très difficile, mais j’ai longtemps et bien travaillé et finalement c’était le succès.

C’était une bonne année, avec cette réussite, avec les réussites des élèves au baccalauréat meme si les mathématiques ce n’est toujours pas très sympathique…Et de plus, avec mon stage de perfectionnement Comenius à Montpellier, Innover pour motiver.

Cette expérience m’a donné envie, pour cette nouvelle année, de travailler encore plus afin de déterminer un nombre plus grand d’élèves et de professeurs à participer aux projets internationaux.

J’ai appris beaucoup de choses à travers ce stage, j’ai rencontré d’autres professeurs européens de français et ensemble nous avons cherché des stratégies qui motivent nos élèves.

Sans doute, les élèves vont se demander comment est-ce que nous avons encore le plaisir d’etudier? Mais un stage c’est une toute autre expérience. C’est redevenir un peu élève (moi, j’ai réussi à la suite de ce stage mieux  comprendre certains des dilemmes de mes élèves) mais c’est aussi diversifier des méthodes et des stratégies didactiques.

Evidemment, il ne faut pas oublier le cadre et l’équipe qui a préparé les cours. Interactif ce serait le mot clé.

Toutefois, ce qui compte le plus, il faut l’admettre et avec moi, je pense, tout professeur de français le ferait, c’est la rencontre directe avec la culture française. C’est ce qui nous manque quand nous sommes chez nous, et que nous enseignons le français…c’est un peu d’air frais qui vienne directement de la France.

Comme dans les photos suivantes…