Salut à tous et à toutes! Nous voilà au début de l’année scolaire qui s’annonce pas vraiment rose. Mais je sais que pour moi, en tant que professeur, ce sont les élèves qui me donnent l’envie de travailler, alors je compte sur eux.

Et j’écris pour vous demander des suggestions. La première activité que nous allons préparer, c’est la journée européenne des langues, avez-vous des suggestions pour quelque chose d’accessible et d’amusant?Ou, peut-etre, on pourrait penser toutes à un texte que nos élèves traduisent, autant que possible dans leur langue.

Nous avons deja pensé à un test d’audition multilingue, ou encore à écrire/répondre à des messages en différentes langues. Et, bien sur, il y aura aussi de la musique.

Dans notre ville, le milieu linguistique est assez uniforme, mais nous voulons aussi célèbrer cette fête des langues.

A bientot,

Alina



Puisque les générations changent très vite aujourd’hui, j’ai voulu savoir ce que mes élèves des deux extrêmes du lycée (débutants, respectivement en terminale) pensent encore de leur rentrée…

Pour les débutants, j’ai demandé à Maria, élève en troisième, classe de philologie de notre lycée d’écrire quelques impressions en sollicitant aussi l’opinion de ses collègues. Pour les élèves de la terminale, ils ont préparé, par groupes, de petits passages qu’ils vont présenter comme commentaires.

Voilà la composition de Maria:

Le passage du collège au lycée…Un nouveau chemin, inévitable pour nous tous ; une nouveauté à laquelle nous réagissons avec inquiétude, enthousiasme, voire impulsion.

Les nouvelles amitiés, les désaccords avec les professeurs ou les collègues, ils nous inspirent et nous préparent pour la vie. Les leçons difficiles, la quantité agrandie de devoirs, les petites « infractions », tout cela nous stimule pour traverser les années de lycée avec plaisir, même si nous nous révoltons contre le règlement et les professeurs.

Lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois, nous nous sommes considérés réciproquement avec du soupçon et de l’ironie, sans penser à tous les moments que nous passerons ensemble et à toutes les choses qui nous lieront, sans doute, dans les années suivantes.

Le lycée nous ouvre le chemin qui nous permet de devenir une personnalité accomplie. Ce nouveau début, présent dans la vie de chaque adolescent peut influencer notre avenir. Les émotions nous stimulent pour chercher le succès, chaque impulsion peut nous y conduire lentement.

A présent, nous commençons déjà à nous connaître mieux, nous nous racontons les petits secrets et nous nous lions d’amitié.

Les professeurs essayent de nous guider dans la meilleure direction, quoique nous ne recevions pas toujours le message comme tel.

La première journée au lycée d’après mes collègues, n’a pas été agréable. Il a plu. Nous avions peur de la première année au lycée. Nous avons connu quelques-uns des professeurs et nous avons exploré le bâtiment où nous passerons quatre années de notre vie.

Comme je viens de loin (j’ai déménagé cette année, et je suis arrivée à Bac?u d’une ville lointaine, située à environ 400 kilomètres d’ici) j’avais beaucoup d’émotions au fur et à mesure que la rentrée approchait. Lorsque je suis entrée dans la cour du lycée, je me suis arrêtée et j’ai admiré le bâtiment du lycée Henri Coand?, avec tout ce qu’il y avait de nouveau pour moi. J’ai été surprise par les professeurs et par les collègues, sans me rendre compte qu’ils m’ont aidé à m’adapter facilement.

Les premières heures de cours, c’était une véritable torture (à cause des émotions) quoique les professeurs aient été compréhensifs.

Toutefois le lycée nous offre beaucoup d’options. Pourquoi les dédaigner alors que nous pouvons en profiter ?

Étiquettes : ,