Mon nom est Ionut Vasluianu et j’habite à Bacau. J’étudie au lycée Henri Coanda et je suis en terminale, profil sciences sociales. Je n’étudie pas tout ce que l’on enseigne à l’école, j’étudie seulement ce que je trouve nécessaire. Depuis mon enfance, ma passion a été la pratique du karaté parce que c’est un sport sain. Ce sport est un art qui a été conçu et développé par les Japonais pour assurer la paix de l’esprit et trouver l’équilibre dans la vie.

Mes parents m’ont aidé à réaliser mon rêve. Je pratique ce sport depuis 6 ans et je suis pleinement satisfait des résultats obtenus. Après quelques années de formation, j’ai décidé, à la suite d’une discution avec mon entraîneur et mes parents, de participer à différentes étapes de concours et de compétitions plus ou moins difficiles et j’ai acquis une expérience de vie différente des autres. Certains collègues m’envient pour ce que je fais, mais je préfère les ignorer. Pour moi, ce que je fais n’est pas seulement un sport c’est aussi une aide qui me fait dépasser plus facilement les obstacles de la vie. Le karaté me rend pacifique, m’aide à garder l’équilibre dans mon corps. Certains pensent que c’est de la violence, d’autres disent que c’est une perte de temps. Peut-être ils ont raison, mais quand vous avez un idéal, vous vous rendez compte qu’il faut faire des sacrifices. D’autres jeunes de mon âge vont probablement s’amuser plus que moi. Je sors aussi avec des amis, mais quand il s’agit de la formation et de mon avenir, je laisse tout de côté. Chacun a sa manière de se divertir, mais je trouve que la joie et le bonheur sont plus grands quand je suis quelque part sur le podium avec une médaille et un diplôme, un peu plus proche de mon idéal. Vous vous sentez beaucoup mieux lorsque vous êtes en avance par rapport aux autres. Vous pensez que vous n’avez pas travaillé pour rien et vous êtes fier de votre travail et de vos résultats.

J’ai moi-même beaucoup réalisé grâce à ce sport extraordinaire, mais il y a eu aussi des moments tristes et difficiles, surtout lorsque notre entraîneur Dan BOTEZATU, notre capitaine nous a quitté pour aller dans un autre monde, mais nous sommes forts et dans sa mémoire, nous allons continuer à progresser dans ce sport. Nous ne l’oublierons jamais.

Il y a peu de temps, je suis allé avec l’équipe en France aux Championnats Mondiaux, d’où nous avons tous apporté à la maison des médailles et des diplômes de champions. Nous les avons consacrés à Dan.

Grâce aux choses que j’ai appris par le biais de ce sport, je serai en mesure de choisir une bonne profession. Je considère également que j’ai acquis de l’expérience pour une meilleure vie, ce qui m’aide à prendre des décisions plus vite que d’autres et à trouver plus facilement la solution des situations difficiles.

C’est ça ma passion. La passion d’un enfant comme tous les enfants du monde, avec de bons parents qui m’ont toujours fait confiance et auxquels je serai toujours reconnaissant.

Mots-clefs :, ,