Conjugaison horizontale en maternelle!

Bonjour à tous!

Quel titre! Et pourtant rien de nouveau, je vous l’assure!

Suite à des discussions avec des collègues de GS sur la conjugaison horizontale, l’une d’elles m’a donné le livre de Philippe Boisseau
qui date déjà de 2005!

1- Une base horizontale pour travailler la conjugaison à l’oral.

De nombreuses situations ont pour objectif de travailler en fonction d’un pronom. En voici quelques exemples.

-Les albums échos.

Pour aborder le je, le il/elle, ce sont des albums qui regroupent six à huit photos d’un enfant en pleine activité (motricité, activité cuisine ….)
On demande alors à l’enfant ce qu’il fait.
« J’enlève les graines de la citrouille, je coupe la citrouille en petits morceaux,  etc.. »

On peut proposer le même album un autre enfant qui utilisera le pronom il/elle.
« Il enlève les graines de citrouille, il coupe la citrouille en petit morceaux, etc… »

Pour aborder  ils/elles, nous, ces albums regroupent des photos de plusieurs enfants.
« Ils jouent au ballon, etc… »
« Nous mélangeons la pâte,  etc… »

-Injonction-conseil
Demander à un enfant de commenter ce que l’enseignant réalise pour aborder le TU.
« Tu fais le puzzle des oiseaux, tu cherches les morceaux pour faire le tour….

Voici quelques situations proposées pour aborder différents temps

-Le récit des prouesses pour aborder le passé composé.
Inviter les élèves à faire le « récit des prouesses » de chacun en demandant: « Qu’est-ce que vous avez fait, pendant les ateliers… Qu’est-ce que tu as fait, Elise? »
Idem pour un groupe: « Ils ont rangé … »

-Les projets pour aborder le futur aller (ou futur proche).
A la suite du récit de leurs prouesses, on demande par exemple: « Et la prochaine fois, qu’est ce que vous aller faire… »
« Je vais jouer avec … »  « Il jouera avec… » etc…

Il y a bien sûr d’autres situations présentées dans le livre.

Bilan: Ce livre propose de travailler surtout la conjugaison en fonction des pronoms. Si ce travail est réalisé en maternelle, c’est une base sur laquelle les enseignants de CP peuvent s’appuyer pour poursuivre une entrée horizontale de l’apprentissage de la conjugaison à l’oral et à l’écrit. On aurait alors une véritable continuité entre la maternelle et le cycle2.

-2 Une programmation que les enseignants de cycle 2 devraient connaître.

Voici la programmation présentée par Philippe Boisseau.

Petite section
Pronoms: Leur diversification est l’objectif principal de cette section.
il, elle; ils, elles; je,tu; on …
Temps: Renforcement du système à trois temps qui émerge nettement à cet âge:                        présent /  passé composé  / futur aller (futur proche)
je fais    /       j’ai fait  /            je vais faire

Moyens
Pronoms: Comme précédemment, en insistant sur je, tu.
Temps:  L’objectif principal de cette section est de sortir du système à trois temps en favorisant l’émergence de l’imparfait et travailler la généralisation du système à trois temps dans l’imparfait: imparfait/plus-que-parfait/futur aller dans l’imparfait.

Grands:
Pronoms: Comme précédemment, en ajoutant le nous, vous.
temps: Dans cette section, on peut:
-renforcer dans le récit de vie l’alternance imparfait/passé composé.
-favoriser l’émergence du conditionnel et du futur simple.
-travailler la généralisation du système à trois temps dans le futur: futur/futur antérieur/futur dans le futur.

Bilan: À poursuivre tout le long du cycle 2 pour préparer les élèves à aborder le conditionnel, le plus-que parfait … au cycle 3. Pour ma part, j’en suis loin pour certains temps…

Conclusion:
Avec ce travail proposé en maternelle par Philippe Boisseau, voici un argument de plus pour se lancer, essayer ou poursuivre une entrée horizontale de l’apprentissage de la conjugaison au cycle 2.

A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *