Le carnaval au collège Camille Claudel

Le carnaval au collège Camille Claudel

Juste avant les vacances de février, on fête carnaval au collège. En conseil, on a décidé d’en faire un projet de classe.

Au tout début, on a dû chercher un thème pour la classe, il y eut beaucoup de propositions : (jeux vidéos, overwatch). Plus tard, on a su quel était le thème du collège, qui était « rêves et cauchemars », notre classe eût immédiatement l’idée de choisir l’histoire du colibri avec le feu dans la forêt, car cela parle de coopération. (Sven P)

Nous avons voulu faire un costume Minecraft (en cubes), puis on a choisi de faire un costume coopératif (de dragon chinois)mais on a préféré faire des arbres,un colibri,un crocodile et un lion pour raconter une histoire. (Romain B)

  • La fabrication du colibr:

On a demandé au groupe colibri (7 élèves) de trouver des cartons pour se mettre au-dessus de la tête pendant le carnaval. On a déposé et collé des plumes en papier sur le corps du colibri, on a fait également un bec en carton où on avait collé du papier jaune. C’était très compliquer de le coller sur la tête ! Avec les cartons qui restaient, on a fait des ailes où on a aussi collé des plumes de toutes les couleurs. Pour assembler le tout on a collé des bouts de ficelles à l’intérieur des cartons. On a collaboré et bien parlé pendant cette longue expérience qui a duré 6 semaines. (Eléna, Nina, Leelou)

  • La fabrication du crocodile

On a travaillé à la chaine : un groupe qui coupe les écailles dessinées sur du carton, un groupe qui étale la colle sur les écailles, un groupe qui colle les écailles sur le crocodile entier. (HT et Ahmed)

  • Le jour J vu par les arbres

Nous étions stressés par la présentation. On a découvert que deux personnes n’avaient pas leurs costumes mais une amie nous a prêté le sien . Nous avons aussi remarqué qu’un arbre manquait à l’appel et on s’est souvenus qu’il ne voulait pas venir parce qu’il avait trop honte. Il a finalement fait le rocher. Il y avait un vrai travail de groupe dans notre arbre car une personne devait le tenir, une autre devait faire les branches et la dernière devait faire le feu. Lors du spectacle les arbres avaient le trac mais on s’est détendus au fur et à mesure. (Stella et Deborah)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *