42 Soliloque d’un piano

Jules Verne 2de A 0 commentaire

Je suis cet instrument que tu n’utilises plus, tu m’as délaissé pour te rapprocher de ce nouvel objet! Il est d’une beauté, les sons qu’il dégage sont en cinq dimensions, les miens sont ridicules face aux siens.Tu m’as tant fait endurer de morceaux et de longues répétitions. Etais-je à ton service juste pour t’entraîner, pour apprendre à déchiffrer des portées? Ou bien as-tu pris du plaisir à te servir de moi? Quand je vois tes doigts se poser sur son clavier, je vois le mien se détruire. Lorsque tes doigts glissent sur son corps, il émet de merveilleuses notes. Elles peuvent être d’une grande violence, ou d’une douceur selon les accords que tu produis. Je me décompose , je n’ai de mots que pour pleurer dans un long lamento. L’éclair qui jaillissait de mon corps lorsque nos sentiments étaient au diapason n’est plus présent en moi. Une sueur froide me recouvre, la nature m’enveloppe , je suis accompagné de créatures terrifiantes et d’insectes sombres, telle une limace qui rampe comme un reptile, j’ai un point commun qui me rend indifférent, je n’ai pas de compagnons, je suis comme un mouton au milieu d’une meute de loups qui se fait dévorer par la vermine. Lorsque tu te servais de moi, la lune mariait son ombre avec le soleil. Quant tu jouais de mes notes, la pluie et le soleil s’accouplaient pour faire apparaître des arcs-en-ciel, grands ou petits , comme le jour où tu m’as déballé de cette boîte. Te rappelles-tu de ce jour?! Tu avais cinq ans, ton rêve était de me posséder. Tes yeux étaient embrumés par l’émotion de ce cadeau que j’étais. Tu as prononcé quelques mots, accompagnés d’une promesse « A présent j’ai mon plus grand rêve en mes mains, alors je prendrai soin de toi et je ne t’abandonnerai jamais, je te le promets! »Et me voilà à présent à l’abandon dans un placard, où les feuilles mortes, et la terre séchée meurent en silence. Je ne peux produire de note aussi belle que ton nouvel ami, les pédales qui te servaient à créer un rythme au bas de mon corps se sont fracturées, mon bois est rongé par les termites. Lui feras-tu aussi cette promesse de prendre soin de lui? Puis tu l’abandonneras quand un nouvel instrument d’une qualité supérieure te sera offert? J’ai honte de t’avoir accordé tant de temps et d’être ainsi abandonné. Tu étais un enfant quand tu m’as eu, tu étais innocent, mais tu es devenu adulte, tu aurais dû mûrir et m’offrir à un futur artiste qui aurait fait de moi sa priorité plutôt que me laisser telle une entité non désirée. Tu es irresponsable mais aussi un lâche sans coeur. Mes notes sont devenues silencieuses, l’air est irrespirable, plus aucun rayon de soleil ne m’éclaire, mon clavier grince lorsqu’un oiseau s’amuse à jouer avec moi. Tu as ouvert une plaie mais tu n’as pas souhaité la refermer. Je t’adresse ces mots dans mon silence, et si un homme les trouve, mon souhait serait qu’il exprime ma peine à travers les sons de mon corps délabré.

41 Pink Floyd

Jules Verne 2de A 0 commentaire

Le fond noir de cette pochette d’album représente la vie dans laquelle nous avançons les yeux fermés sans savoir ce qui va nous arriver demain t malgré cette « non-voyance » de l’avenir, le triangle au centre représente les trois points importants qui nous permettent d’avancer dans ce noir: la santé, la famille et l’espoir. Quand ces trois éléments sont réunis rien ne peut nous empêcher d’avancer dans ce fond noir qui est la vie. Car si au niveau de la santé cela ne va pas, il y a la famille pour nous aider à garder le moral et l’espoir de ce dire que l’on va s’en sortir quoi qu’il arrive. Si la famille n’est pas là, on a la santé pour aller les voir ou les chercher et il y a l’espoir de peut-être les trouver… Et si l’espoir est perdu la santé et la famille nous aident à ne rien lâcher pour avancer dans ce fond noir qui est la vie. La lumière blanche représente la sainteté qui vient traverser ce triangle qui avance dans la vie, cette lumière blanche d’où jaillissent les couleurs de l’arc-en-ciel qui sortent du triangle pour éclairer les trois points essentiels pour nous donner le meilleur de ce que nous attendons. La lumière blanche nous montre le chemin de la vie.

40 Silence!!

Jules Verne 2de A 0 commentaire

Je veux une pause, pour, s’il vous plaît, produire !… un peu de silence !… et arrêter de faire du lamento cela me dérange fortement, je me croirais dans un théâtre italien durant un concert de Marin Marais, faites plutôt du rock pour me motiver en y allant crescendo et en mettant des points d’orgues bien sûr.
Puis allumez des enceintes pour que mes sons soit plus endiablés, pour que les spectateurs puissent vraiment profiter ! Puis arrêtez vos soupirs que je puisse accorder mes violons paisiblement.

39 Lettre à un ingrat

Jules Verne 2de A 0 commentaire

Cher compagnon,
Je t’envoie cette lettre pour t’évoquer mon profond désepoir
Toi qui ne m’utilises plus et me délaisses dans le noir
Mon silence depuis des années ne te fait point réagir
Toi qui es depuis longtemps l’objet de mes soupirs
Ce message est pour moi un profond lamento
Qui n’a cessé de grandir en un puissant crescendo
J’espère que cette longue pause s’arrêtera aussitôt
Et que ce point d’orgue cessera bientôt
Pour que nous puissions accorder nos violons
Ou nous mettre au diapason selon l’expression
Grâce à l’aide que je pourrai t’apporter
Nous serons capable de compléter ensemble de nouvelles portées
Comme avant nous jouirons de mon doux son
Accompagnés de percussions, nous composerons de belles chansons
Toi qui étais autrefois mon partenaire
Réalise au moins cette dernière prière
Voici le message d’une mélancolique guitare
Qui te supplie de ne pas la laisser seule dans son cafard.

38 Une vie avec Jimi Hendrix

Divers, Jules Verne 2de A 0 commentaire

Tu es afro-américain et Cherokee, tu te nommes Jimi, Jimi Hendrix, tu joues de moi, une guitare, une Fender Stratocaster, à chaque concert c’est la même chose d’abord le silence, ton air est lamento puis tu me grattes crescendo, enfin, une pause, tu continues de me faire vibrer. Dans certains de tes concerts, tu jouais dans un état quelque peu second, entre alcool et drogue tu n’as pas toujours fait les choix les plus judicieux, et de cela j’ai pu subir les conséquences. Durant ton jeu des soupirs se manifestent, le point d’orgue de chacune de tes prestations est le moment où tu me grattes de plus en plus vite, de plus en plus fort cela devient de plus en plus intense ton public adore ça et tu le sais! Tu sais les satisfaire, on peut dire que tu sais accorder tes violons, tu te mets au diapason. Au fil de ta carrière, tu as joué avec de nombreuses Fender, certaines ont eu des vies misérables, tu les a cassées ou même brûlées! À ce jour j’ai encore une belle vie comparé à mes congénères. Tu es l’un des plus grands artistes du XXe siècle car tu as su mettre de la puissance et de l’originalité dans ta façon de jouer de moi, ta Fender Stratocaster.

37 Soliloque d’une flûte

Jules Verne 2de A 0 commentaire

Henry, ça fait maintenant 2 ans que nous jouons ensemble et je n’en peux plus,

chaque pause, que dis-je chaque silence me paraît si doux ! Au début tu jouais des

lamentos ce n’était déjà pas super ! Et aujourd’hui encore, tes fausses notes dans tes

crescendos me terrifient. Tu ne connais même pas le point d’orgue ! Sans parler des

portées. Accordons nos violons, je pense que c’est fini toi et moi. Mets-toi au

diapason Henry, tu fais souffrir tout le monde avec tes sons horribles. Ce n’est pas la

peine de pleurer, je ne suis qu’une flûte, et tu en retrouveras sûrement une autre,

encore mieux que moi et peut-être qu’enfin ! Qu’enfin tu joueras comme si tu étais le

plus grand musicien du monde, dans le plus grand théâtre du monde, où les gens

payent des centaines d’euros pour te voir jouer de la flûte. Mais aujourd’hui ce n’est

pas le cas, et moi, je suis épuisé. Le soir quand tu n’es plus là, je rêve d’un prince

qui vient et joue de la musique tellement bien que les fleurs se mettent à danser sur

elle-même, que le soleil s’arrête pour nous écouter. Et puis tu arrives et tu fais du

bruit en m’utilisant. Et quand tu pars je ne sais où, je reste des jours, parfois des

semaines dans une vieille valise enfermée. Et du jour au lendemain tu me sors de cette

prison pour reprendre tes « concerts privés » comme tu dis. Et puis, entre nous, Petit

Papa Noël, c’est bien mais seulement pendant les fêtes de Noël, et non pas sur la plage

en plein été !

J’espère que tu me comprendras, et que tu ne m’en voudras pas.

36 Aurélien

Jules Verne 2de A 0 commentaire

Aurélien Cotentin est un jeune Alençonnais né le premier Aout 1982, sa mère est alors professeure des écoles et son père est principal de collège.
Il découvre vite le rap, un peu par accident, et s’attache très rapidement à ce style, par sa manière de «décrire le quotidien» pour citer notre Artiste, ce qui lui donnera l’envie de s’accrocher à cette voie.
Il déménage à Caen pendant son adolescence, une ville certainement plus vivante, plus sympathique, pour un lycéen comme lui, il obtient son diplôme du baccalauréat filière économique et sociale, il part en école de management où il rencontrera son futur producteur «Skread» un compositeur assez réputé dans le milieu du rap francophone.
A ses 18 ans, il part en Floride du Sud, chose assez folle pour un jeune, et lorsqu’il revient en France, il rencontre «Gringe» avec qui il décide de former le duo des «Casseurs Flowteurs» (référence aux deux cambrioleurs du film Maman j’ai raté l’avion, une comédie qui correspond au style qu’ils avaient adopté dans les débuts qui était très comique) , sort son premier album en 2004 qui passe totalement inaperçu.
Il tire son style de Dizee Rascal, qu’il finira par avoir en featuring dans une de ses dernières musiques.
Quand il débute sa carrière en solo, notamment avec l’album  Perdu d’avance, il est confronté aux féministes qui retrouvent sur YouTube un vieux Clip, où Orel insulte de tous les noms une femme qui, on suppose, l’a trompé.
Cela le conduira à des procès qu’Orelsan gagnera haut la main notamment parce que ceux qui l’accusent n’avaient pas le contexte en tête, le personnage est saoul et très certainement drogué, ce qui l’amène à déverser toute sa haine en un [email protected] Depuis Orel a une vie de rappeur accompli et assagi qui sort enfin un nouvel album (La Fête est Finie – Épilogue).

14.Harmonica

Dumont 2de D 0 commentaire

14.Harmonica
Harmonie dominant ces vastes terres sèches
Aux nouveaux arrivants venus de l’Est en calèche
Retardant la fatalité du duel
Ma mélodie est un rituel
Or, je suis recherché
Noircissez vos mains pour me trouver
Ivre de soleil et d’alcool
Cow-boy et shérif chantent et rigolent
A la vue du soleil couchant.

13. Piano

Dumont 2de D 0 commentaire

13. Piano
De tout ton long tu varies entre blanc et noir
Quelque fois fabriqué en précieux ivoire
Quand tu t’ouvres tu es semblable à un trésor
Tu nous rappelles alors la boite de Pandore

Tu inspiras Chopin comme compositeur
Pour réaliser le nocturne en do mineur
Mais parfois aussi le pianiste Erik Satie
Pour faire en ré majeur les trois gymnopédies

A peine on t’effleure que ta voix va s’élever
Et il suffira d’un simple coup de pied
Pour que celle-ci soit sans fin lors de concertos

Ce n’est pas pour rien qu’il inspira les plus grands
Et nous fit virevolter lors de beaux moments
Tant d’émotions pour un instrument, piano

12. Plaidoyer sur les pouvoirs immenses de la musique

Dumont 2de D 0 commentaire

12. Plaidoyer sur les pouvoirs immenses de la musique

La Musique, oui la Musique c’est un mot vaste et court à la fois. Comme vous le savez, depuis quelques mois l’Etat a décidé de nous interdire la musique. Toute personne portant des écouteurs ou se baladera avec une enceinte sera arrêtée.
Pourquoi ? Toute la question est là, pourquoi ?
Pour eux la musique serait nuisible pour les autres et serait inappropriée dans notre société.

Reprenons depuis le début. La musique existe depuis la nuit des temps. C’est notre culture, pour certains d’entre nous c’est presque un mode de vie. Pourquoi vouloir interdire une chose qui nous fait nous sentir mieux. La musique peut réellement provoquer du plaisir chez les humains.
Plusieurs études prouvent que la musique nous détend, nous donne un bien-être.
Certains disent même que la musique, les mélodies, les paroles stimulent leurs imaginations.
Pourquoi vouloir interdire une chose aussi positive ?
Alors je comprends, certaines musiques sont inappropriées, voire vulgaires, mais si ces personnes ont décidé de les écouter c’est leur choix.
Pour certaines personnes c’est leur moment a eux. Des moments où ils peuvent s’isoler, décompresser, réfléchir. Chaque être est différent.
Si on décide à votre place de ce qui vous correspond, alors le reste n’a plus aucun sens.
On doit avoir le droit d’écouter de la musique !
Je comprends que des individus en ont peut-être abusé à mettre le son très fort dans les lieux publics. Peut-être que le son dérange certains individus. Ils n’ont peut-être pas envie d’écouter votre musique mais aller jusqu’à l’interdire, c’est aberrant.
La musique a des pouvoirs immenses sur l’homme et la femme. Elle nous rapproche les uns des autres. Prenons l’exemple de l’amour, l’attachement entre deux personnes. Pouvez-vous imaginer que la musique joue le même rôle que l’amour ? Elle nous unit. Une chose aussi belle, aussi puissante provoquant des sensations différentes chez chaque personne.

Je tenais à vous partager mon ressenti pour vous montrer l’absurdité de la décision de l’Etat.
Bien sûr que la musique peut être nuisible mais si on compare ça à tout ce qu’elle nous apporte, n’est-ce pas suffisant ?

« Billets précédents