GraphoLearn

Qu’est-ce que GraphoLearn ? 

GraphoLearn est un serious game disponible sur tablette Android et Apple et uniquement sur le territoire français pour l’instant. C’est un outil numérique que l’on peut utiliser en classe pour l’apprentissage de la lecture.

D’abord développé par une université finlandaise puis adapté à la langue française.

 UN JEU BASÉ SUR LE DÉCODAGE

Le décodage signifie que l’on passe du code écrit au code oral. Autrement dit, on met en relation le graphème avec le phonème. GraphoLearn se base sur ce décodage. Les premiers niveaux du jeu se focalisent sur l’automatisation de celui-ci. Grâce à elle, l’enfant va comprendre ce qu’il lit. Plus on avance dans le jeu, plus on ira de la syllabe au mot et du mot à la phrase en prenant compte de nouvelles compétences langagières autre que le décodage.

COMMENT PROGRESSE-T-ON DANS LE JEU ? 

Une séquence de jeu type commence et se termine par le même jeu (pré et post test), ce qui permet de noter les progrès de l’enfant. Au début, la séquence ne contient que des voyelles ou des syllabes consonne-voyelle. Ensuite, on y ajoute des mots simples (comme feu, fou, jeu) et on termine avec des mots plus complexes (comme tour, fleur, trou).

Trois critères principaux influencent la progression de l’enfant dans le jeu :

  • La régularité et la fréquence des correspondances graphèmes/phonèmes

En premier, l’enfant fait face aux graphèmes réguliers et fréquents tels que « a », « é », « an », « o », « ou ». Par la suite, d’autres graphèmes sont introduits comme ceux dont la prononciation dépend du contexte (comme les g de garage). Pour finir, les graphèmes irréguliers sont présentés à l’enfant c’est-à-dire ceux dont aucune règle n’explique la prononciation (comme les ll de fille et de ville).

  • La fréquence des mots

Certains mots sont très fréquents dans le langage du jeune enfant, c’est le cas de certains mots comme les, des, et …C’est pour cette raison qu’ils sont introduits très précocement dans le jeu.

  • Les « lettres muettes »

On commence à introduire celles qui ont un sens. A savoir, les marques de flexion (le genre et le nombre avec par exemple l’ajout du s muet) et les supports de dérivation (comme le t muet dans petit). La langue française utilisant beaucoup ces lettres muettes, elles sont introduites très tôt dans le jeu.

Le jeu sera réussi si 75% des items ont été réussis. Si c’est le cas, le jeu suivant peut se faire. Sinon, il faudra refaire le niveau qui a posé problème. Dans certains jeux, la difficulté s’adapte au niveau de l’élève car en cas d’erreur, l’exercice suivant contiendra moins de distracteurs.

Exemples de jeux

  • LE JEU CLASSIQUE

     => L’enfant doit retrouver le mot entendu.

  • DISTRACTEURS DEFINIS

    => L’enfant doit retrouver le mot entendu mais présence de distracteurs définis à l’avance.

  • DISTRACTEURS DEFINIS 2

    =>  L’enfant doit retrouver le mot entendu, sans le voir, et doit choisir le bon graphème pour         compléter le mot.

  • MULTI-INSTANCES

   => L’enfant doit retrouver le mot entendu, le mot apparaissant 3x sur l’écran.

  • FORMATION DE MOTS

    => Reconstruire, à l’aide des graphèmes, le mot entendu.

  • MOT A TROU 

    => Le joueur doit retrouver le graphème permettant de retrouver le mot.

  • FORMATION DE PHRASE

    => L’enfant doit reconstruire la phrase entendue à partir des mots proposés.

  • PHRASES A TROU

    => L’enfant doit retrouver le mot permettant de reformer la phrase.

Pour plus d’informations

Pour télécharger le jeu ou pour en savoir plus sur GraphoLearn, rendez vous sur ce site