comment travailler : C1 production orale 2

Encore un petit entraînement à la production orale C1 ! Gardez la forme avec notre coaching !

Production orale: lisez les deux documents

 Document 1 : Internet saisi par la folie des « weblogs »

 Blog est une abréviation de weblog, qui peut se traduire par « carnet de bord sur la Toile ». Les néologismes en provenance des États-Unis perturbent souvent notre routine linguistique, mais il leur arrive de correspondre à de réelles nouveautés. Les blogs sont des journaux personnels en ligne, tenus au moyen de logiciels simples qui permettent de taper un texte sur l’ordinateur et, une fois qu’on est connecté, de l’envoyer instantanément pour qu’il s’affiche sur une page Web entretenue à cet effet. Les blogs mélangent volontiers informations et opinions, et sont souvent accompagnés d’un lien à une source originale, à un autre blog ou à un article que le blogeur commente ou signale à son public. Le premier blog reconnu remonte au 7 octobre 1994, et il est attribué à Dave Winer, programmeur et développeur d’un logiciel des plus couramment utilisés. Les blogs sont maintenant dans le domaine public. Les plus grands médias en publient. Il s’agit de journaux personnels, de registres, de carnet de bord ou d’un mélange de tout cela que les intéressés écrivent au jour le jour, voire d’heure en heure. Ils peuvent être individuels ou collectifs. La forme est encore en train de se chercher à l’intersection de l’intime et du public. Le phénomène se situe dans le droit fil de ce qui est la réalité principale de la Toile : la communication many to many, ou horizontale, comme la messagerie électronique (mél) et les messageries instantanées. C’est moins la « mort de la distance » qui compte que la communication intense entre personnes qui ne se connaissent pas. Le propre de ces blogs est de rendre cette communication publique. Ce qui invite à se demander si les blogeurs sont des journalistes. Est-ce un drame ? Loin de là. Pour Clay Shirkyn analyste d’Internet, « Les gens veulent un monde où l’on a pas besoin ni d’aide ni d’autorisation pour écrire haut et fort. » Chaque blogeur s’adresse d’abord à un cercle restreint d’amis et de collègues. Il favorise la création de nouveaux réseaux de relations sociales. Les blogs apparaissent ainsi comme une des formes de récits spécifiques à Internet. Ils disent, avec une bonne dose de narcissisme, l’histoire globale et fragmentée du monde contemporain.

                                                                    D’après François Pisani, Le Monde diplomatique,août 2003

 Document 2 : Raconter sa vie sur le web ?

On entend de plus en plus parler des blogs et de la blogosphère, de leur influence nouvelle auprès du public, de leur rôle dans la vie journalistique et politique. Pourtant le développement des blogs marque une révolution d’une toute autre nature. S’il faut résumer ce qu’est un blog, on peut se contenter de dire qu’il s’agit d’un système user-friendly de publication et de diffusion en ligne. Au niveau le plus basique, le blogger se contente d’ouvrir un compte blog, comme un compte mail. Il y écrit ensuite ce qui lui plaît. Le blog se charge alors de présenter agréablement ce contenu, de le classer et de le diffuser auprès des autres blogs et des moteurs de recherche. Partant de là, on imagine aisément des blogs sur les recettes de cuisine, sur sa vie ou sur son école. Et bien sûr, on comprend aussi qu’un blog sur un sujet qui intéresse une communauté sera repris par les autres blogs de cette communauté. Il y a probablement peu de chances pour qu’un blog sur ma vie intéresse réellement une communauté assez vaste pour installer d’autres blogs sur ma vie qui reprendront les informations que je publierais, . Dès qu’une info, une idée ou une argumentation est présente sur un blog, elle est reprise par d’autres blogs qui travaillent à la compléter, à la reformuler, à la clarifier. Elle est alors à nouveau reprise par d’autres blogs qui recommencent ce travail et ainsi de suite. Mais là encore, tout cela n’annonce rien d’extraordinaire en soi. La plupart des analystes des médias traitent encore les blogs avec dédain, ignorant la profonde liberté qui s’en dégage et le pouvoir que peut receler une communauté capable de vérifier des informations 24h/24h en utilisant toutes les ressources personnelles dont ils disposent : amis, relations professionnelles, expertises personnelles, etc..

D’après Jean-Baptiste Soufron, site de blog Internet,15.09.2004

 Épreuve en deux parties

Première partie : l’exposé

Les documents constituent un support à votre travail. Ils vous permettent d’engager votre réflexion personnelle. Il ne s’agit pas d’en faire un compte-rendu. Votre exposé reprendra le thème des documents et les mots-clés seulement. Votre exposé comportera une introduction (faire comprendre de quoi l’on parle) et une conclusion (montrer que l’on a fait le tour de la question et que l’on ouvre la discussion sur un nouveau sujet). Votre développement comportera des points importants que vous tenez à mettre en évidence.Votre réflexion doit être claire et ordonnée.

Deuxième partie : l’entretien

Quelques questions vous seront posées sur le contenu de votre exposé. Vous devez être en mesure de justifier votre présentation. Le jury s’entretiendra ensuite avec vous.

Conseils :

Vous pouvez utilisez vos connaissances personnelles et certaines idées que vous retrouvez ci-dessus; dans « Plus d’arguments ».

1. Préparez votre exposé : 

  1. Un nouveau moyen de communication grâce à l’Internet
  2. Définir les blogs, la « blogosphère », l’utilité de tels messages
  3. Le besoin impérial de communiquer, ses expériences, des événements…

2. Préparez votre discussion:

  1. Quelle est votre opinion à propos des blogs ?
  2. Comment expliquez-vous un tel engouement pour les messageries électroniques ?
  3. « Raconter sa vie en ligne », le faites-vous, êtes-vous prêts à le faire ?

 

 

Laisser un commentaire