paroles de : François de Closets

Traditionnellement, nos écrivains se considèrent comme les gardiens de la langue française.

Qu’une langue serve d’abord d’instrument de communication est à leurs yeux secondaire.

Pour eux, le français est une œuvre d’art, pas touche!

François de Closets

Laisser un commentaire