B2 compréhension écrite : Tintin de Spielberg

Entraînez-vous à la compréhension écrite  avec le  Tintin de Spielberg  !

Consignes :      40 minutes   / 20

1. Lis le texte ci-dessous.

2. Tu as 40 minutes pour lire l’ensemble et répondre aux questions

Steven Spielberg : « Je ne voulais pas trahir Hergé »

Le réalisateur Steven Spielberg et son compère Peter Jackson nous expliquent les défis d’une adaptation controversée avant sa sortie, mais dans laquelle tout le monde s’accorde aujourd’hui à voir une réussite.

On croirait presque voir Tintin et le capitaine Haddock en chair et en os. Steven Spielberg et Peter Jackson, visionnaires et complices, ont travaillé à quatre mains pour donner vie à l’œuvre d’Hergé. Quand le réalisateur de « E.T. » rencontre celui du « Seigneur des anneaux », une bande dessinée mythique s’anime sur grand écran. « Je suis fan de Steven Spielberg depuis ma naissance, plaisante Peter Jackson. Il fait partie des cinéastes qui m’ont donné envie de faire du cinéma. » Son aîné ne tarit pas d’éloges non plus sur lui. « Peter a fait bouger les choses dans le domaine du 7e Art de façon remarquable. Je me retrouve dans sa passion pour les films comme dans son appétit constant d’innover. » Si Spielberg n’a découvert Tintin qu’après avoir réalisé « Les aventuriers de l’Arche perdue » en 1981, Jackson est un fan pur et dur du petit reporter depuis ses plus jeunes années. « Quand j’étais gamin, j’aimais me projeter dans ce héros intrépide. J’étais plutôt solitaire, pas très bien dans ma peau et je trouvais merveilleux de découvrir qu’un personnage au physique improbable pouvait régler leur compte à des méchants internationaux. » Steven Spielberg avoue son émerveillement devant la parfaite érudition tintinesque de son confrère, connaissant l’univers d’Hergé sur le bout des doigts. « Il a fallu que je me remette au niveau. J’ai redécouvert la richesse des albums et retrouvé le choc que j’avais ressenti lorsque l’on a m’a initié à Hergé », se souvient-il. Les deux hommes ont aussi fait appel à trois scénaristes « tintinophiles », qui ont planché sur le sujet. « Nous avons été immédiatement d’accord pour nous appuyer sur un script solide. Cette base allait nous permettre de nous focaliser ensuite sur l’aspect visuel du film », insiste Jackson. Le duo était conscient de s’attaquer à un gros morceau. « La principale difficulté était de satisfaire à la fois le public ignorant tout de Tintin et les fans incollables qui nous attendaient avec une certaine méfiance, explique Peter Jackson. Il fallait se montrer suffisamment libre pour séduire les premiers tout en restant assez fidèle aux livres pour ne pas se mettre à dos les seconds ! ». L’équipe a trouvé un soutien non négligeable chez les héritiers d’Hergé qui ont épaulé le projet à 100 %. « J’étais fort triste de ne pas avoir pu rencontrer Hergé avant son décès, avoue Spielberg, surtout que cela s’est joué sur quelques semaines ! Je ne voulais pas risquer de trahir l’esprit de son oeuvre et l’aide de ses proches a été très importante. Ils savaient que nous serions respectueux à l’égard de son œuvre. »Les deux hommes ont tenu à retrouver le look inimitable des planches du maître et se sont penchés sur de nombreux dessins originaux et autres travaux d’Hergé. « Notre but était de faire pénétrer le spectateur dans les albums comme s’il était un témoin privilégié de l’aventure. » Jamie Bell, [l’acteur] ayant été sélectionné pour incarner le Capitaine Haddock, la Licorne a pu prendre la mer en « motion capture » (ou mocap en abrégé, procédé consistant à filmer les mouvements des acteurs, puis à retravailler l’image pour les transformer à l’envi et en 3D relief). La mocap fait de vous un magicien et un peintre, déclare Steven Spielberg, parce que vous pouvez faire exactement ce que vous souhaitez. Vous n’avez plus aucune contrainte extérieure. C’est une bonne façon d’avoir un contrôle total sur le résultat final. »

Source : Article de Caroline Vie mis en ligne sur le site de La Libre Belgique le 12 octobre 2011 (url : http://www.lalibre.be/culture/cinema/article/691189/steven-spielberg-je-ne-voulais-pas-trahir-herge.html)

 Questions / 20

1. Pourquoi Peter Jackson a-t-il toujours été fasciné

par le personnage de Tintin ?                                                                                                     / 3

____________________________________________________________

____________________________________________________________

2. Vrai ou faux ? (Entoure la bonne réponse et justifie ton choix).                       / 6

Spielberg n’a pu rencontrer Hergé qu’après 1981.                           V         F

? Justification :

____________________________________________________________

____________________________________________________________

Les héritiers d’Hergé ont soutenu le projet cinématographique.   V       F

? Justification :

____________________________________________________________

____________________________________________________________

Le réalisateur a d’abord pensé au scénario du film puis seulement après aux

aspects techniques et aux effets spéciaux.                                        V    F

? Justification :

____________________________________________________________

____________________________________________________________

3. Le(s)quel(s) des mots suivants n’appartien(nen)t pas au domaine du

cinéma ?  Rayer les mots à supprimer.                                                                       / 2

adaptation   planche    script    focaliser   caméra  visionnaire   tintinophiles

4. Dans le segment de phrase : « …pour les transformer à l’envi et en 3D

relief », l’expression « à l’envi » pourrait être remplacée par :                    / 2

Souligne l’expression choisie.

en deux exemplaires                     autant qu’on veut

avec les moyens disponibles         complètement

5. Pourquoi peut-on dire que le film cherche à satisfaire la majorité du

public ?                                                                                                                                       / 3

____________________________________________________________

____________________________________________________________

6. Comment comprends-tu la phrase : « Son aîné ne tarit pas d’éloges non

plus sur lui ». Reformule-la en des termes plus simples.                                         / 2

____________________________________________________________

____________________________________________________________

7. Retrouve dans le texte une expression qui signifie « le cinéma ».                 /2

____________________________________________________________

Laisser un commentaire