D-estination français

D-étails sur la vie francophone D'Istanbul, vue par les Préparatoires D

Archive for the 'D-u lun-D-i au D-imanche' Category

D-essert D-‘homme

Même si nos amies Alara, Ekin et Zeynep ont expliqué comment on peut faire plusieurs desserts français, il ne faut pas croire que les garçons de Haz.D sont des machos. Nous aussi, nous pouvons faire la cuisine !

Alors, à notre tour, laissez-nous expliquer comment vous pouvez faire des crêpes très facilement.

 

Les Ingrédients :

 

Trois oeufs

½ tasse de sucre

½ tasse de farine

Une et ½ tasse de lait

Deux cuillères à soupe de beurre

Un bouchon d’arôme de vanille liquide

 

La Préparation :

1)On mélange les oeufs et le sucre.

2)On ajoute la farine puis le lait parfumé à la vanille.

   

3)On met le beurre fondu dedans.

 

La Cuisson :

Dans une poêle ou un plat rectangulaire beurré qui va au four, on verse la préparation

et on cuit à 180°C pendant 30/35 minutes. La crêpe doit gonfler et être bien dorée sur le dessus.

 

Bon Appétit !

 

C’est la conclusion… mais à l’envers !

Et si votre homme est un petit garçon, cette vidéo est pour lui !

http://www.tiji.fr/Tout-Tiji/Ti-heros/T-choupi/Videos/Le-record-de-crepes/Le-record-de-crepes

Orhun et Can T.

posted by Julian Baillargues in D-u lun-D-i au D-imanche and have Comment (1)

D-es voitures D-e France

 

Quelques-uns des constructeurs de voitures français les plus connus sont Citroën, Renault et Peugeot.

 

 

Peugeot

 

Peugeot est un constructeur automobile français fondé en 1810. L’entreprise, qui produit à l’origine des moulins de table, s’oriente en partie vers les automobiles et produit en 1891 sa première automobile. Elle est donc une des toutes premières entreprises automobiles de l’histoire. Après des problèmes familiaux, Armand Peugeot fonde en 1864 la « Société des automobiles Peugeot ».

 

Aujourd’hui la société a plusieurs distributeurs dans plusieurs pays.

 

 

Citroën

 

Citroën est un constructeur automobile français créé en 1919 par André Citroën. La marque fait aujourd’hui partie du groupe PSA Peugeot-Citroën (depuis 1976).

 

Citroën a toujours été réputé pour ses technologies d’avant-garde et a plusieurs fois révolutionné le monde de l’industrie de l’automobile.

 

Les deux sociétés ont créé un partenariat qui s’appelle PSA Peugeot-Citroën. PSA Peugeot-Citroën est un constructeur automobile français, côté en bourse, dont la famille Peugeot reste le principal actionnaire et qui possède les marques automobiles Peugeot et Citroën.

 

 

Rallye

 

Ces deux producteurs sont très connus dans le monde des rallys. ?ls ont eu beaucoup de trophées.Un des conducteurs de Citroën est Sébastien Loeb. ?l a été 1er dans 71 courses et fait des records. ?l a été  »Champion du monde  » huit fois.

 

Orhun

 

posted by orhun142 in D-u lun-D-i au D-imanche and have No Comments

D-es D-esserts…

La crème brûlée

 

Ingrédients pour 6 personnes

  • 10 jaunes d’œufs
  • 150 à 250 g de sucre semoule
  • 1 litre de crème liquide
  • 1 gousse de vanille
  • 40 g de sucre cassonade

     

Videz le bâton de vanille de ses graines et les garder. Mettez les bâtons de vanille vides dans une casserole avec la crème et chauffez jusqu’à 60 °C. Quand ça commence à fumer, sortez de la gazinière. Mélangez le sucre, les graines de vanille et les jaunes d’œufs dans un bol avec un fouet. Versez la crème dans le bol avec lea autres ingrédients. Bien mélangez et versez dans les plats ronds. Mettez au four dans un bol plus grand rempli d’eau. Faites cuire à 100 °C pour un meilleur résultat. Sortez du four et laissez refroidir ; quand c’est froid, le dessus doit être caramélisé avec une flamme. Servez tiède ou froide.

À partir de la recette de base, vous pouvez changez la recette et faire votre crème avec d’autres ingrédients : des parfums, des fruits, de la tomate, du pain d’épices, etc.

 

 

La mousse

Ça peut être un dessert ou un plat salé.

Au début, on ecrase le poisson, la poule, les légumes, ce que vous voulez. Puis on y ajoute le blanc d'oeuf ou de la crème. Et voilà, ça s’appelle la Mousse !

En général, on la mange froide mais, de temps en temps, quand c'est un dessert, on peut la servir glacée.

Si la mousse n’est pas un dessert, on peut la faire avec de la volaille ou du poisson.On y ajoute une gélatine pour la rendre plus dure avant de mélanger.

Si la mousse est un dessert, on peut la faire avec du chocolat ou du moka, et, aussi, on peut utiliser la crème du lait. Si on veut la faire fruitée, on utilise la purée de fruit ou du jus de fruit.

 

Le mille-feuilles

 

Pour faire un mille-feuilles on a besoin de :

  • la pâte feuilletée

  • la crème pâtissière

  • le fondant blanc

  • un extrait de café

  • 150 à 200g de beurre mou

Pour la crème :

  • 2 verres de lait

  • 4 cuillères de sucre
  • 1 paquet de vanille

  • 3 cuillères de farine

Pour la sauce :

  • 5 cuillères d'eau

  • 3 cuillères de sucre

D'abord, on met la pâte feuilletée sur la table et on l'étale avec un rouleau. On la pique à la fourchette. On met la pâte feuilletée en plusieurs niveaux, coup sur coup. On met 5 cuillères d'eau et 3 de sucre sur les pâtes feuilletées. On les met au four à 180 degrés C pendant 25 minutes.

Pendant ce temps, pour faire la crème pâtissière, on met 2 verres de lait, 4 cuillères de sucre, 1 paquet de vanille et 3 cuillères de farine. On mélange. On étale la crème pâtissière sur la première pâte feuilletée. On met un second niveau de pâte feuilletée dessus. On remet de la crème... Et on refait la même chose pour tout.

Enfin, on met le dessert dans le frigo pendant 1 heure.  Bon appétit !

Zeynep, Alara et Ekin, vos cuisinières !

posted by zeynep140 in D-u lun-D-i au D-imanche and have No Comments

D-iplômé en Turquie, ou les aventures d’un ERASMUS français à Istanbul

Il y a 1 mois que j’ai rencontré M.Victor. Quand j’étais dans le vieux bus 25T. Une Mercedes est entrée dans le bus, et c’est pourquoi tout le monde a quitté le bus. Quand j’étais en train de quitter le bus, soudain, j’ai entendu quelqu’un qui parlait français. C’était M.Victor et il était avec son amie qui était très belle. J’ai fait connaissance avec eux et, en même temps, nous avons commencé à marcher vers Be?ikta? et à parler. Nous avons beaucoup parlé. Après, je l’ai ajouté sur Facebook. Aujourd’hui, je lui pose quelques questions pour apprendre l’opinion d’un Français sur la Turquie.

Victor et ses amies à Be?ikta?

 

+Quelle est votre plat turc favori ?
-Ma nourriture favorite : les doners et les baklavas, mais j’aime beaucoup la nourriture faite à partir de courgette.

+Est-ce que vous avez des amis qui sont turcs ?
-J’ai bien sûr rencontré des Turcs par le biais de mon immeuble et de mes cours.

+Est-ce que vous détestez le trafic d’Istanbul ?
-En effet, le trafic à Istanbul est horrible, surtout que je viens d’une ville où je peux me déplacer en vélo sans danger particulier et de manière rapide. Autant te dire que mes débuts à Istanbul ont été difficiles pour m’habituer à votre trafic.

+Voulez-vous apprendre le turc ?
-J’ai appris quelques mots de turc mais, hélas, alors que je voulais prendre des cours de turc au 2nd semestre par le biais de mon université, les cours ont été annulés ; je n’apprends donc pas le turc.

+Vous êtes content d’être étudiant dans cette ville ?
-Je suis très content de faire mon ERASMUS à Istanbul, c’est une ville que j’adore ; j’aime le Bosphore et le rythme de cette ville qui ne dort jamais.

+Quelle est votre but pour le futur et quel âge vous avez ?
-Dans 1 mois, je vais rentrer en France et je veux finir mes études d’économie pour commencer à travailler car j’ai 23ans et que je voudrais bien commencer à gagner ma vie

Ata Özalt?n
Haz.D 99

 

 

Quand Victor mangeait l’omelette avec ses amis à Be?ikta?. (C’est Victor qui  tourne sa tête)

posted by Julian Baillargues in D-édale,D-u lun-D-i au D-imanche and have No Comments

D-épart, D-éménagement, a-D-aptation… Est-ce facile de changer de pays ?

Il y a longtemps que je voulais savoir les opinions sur notre pays des étrangers francophones qui vivent avec nous. Alors j’ai préparé un petit questionnaire et j’ai interrogé trois personnes. De la même façon, j’ai interrogé trois Turcs qui vivent dans des pays francophones en utilisant le même questionnaire, pour faire une comparaison.

Voici mes entretiens :

Reportage 1:   

1) Votre nom, s’il vous plaît ?
Ali Riza Tuna
2) Quel âge avez-vous ?
Je suis né en mille neuf cent cinquante trois.
3) Quelle est votre nationalité ?
J’ai la double nationalité turque et française.
4) Quelle est votre profession ?
Je suis ingénieur, cadre supérieur.
5) Depuis combien de temps êtes-vous en Suisse ?
Nous sommes en Suisse depuis presque treize ans.
6) Pourquoi habitez-vous dans ce pays ?
Pour des raisons professionnelles.
7) Quelles sont les villes et les régions que vous avez visitées ? Quelle est votre ville préférée, et pourquoi ?
Nous avons visité Bern, Lucerne, Zurich, Sion, Gruyère, Zermatt, Lausanne. Nous préférons Genève car c’est une ville très internationale et touchant aussi la frontière française. La ville est au bord du lac Léman qui a beacoup de charme. Aussi, Genève est bien connectée au reste du monde à travers son aéroport international. La qualité de vie y est agréable.
8 ) Est-ce que vous parlez français ? Comment vous l’avez appris ? A votre avis est-ce que le français est une langue difficile ?
J’ai commencé à apprendre le français à partir de l’âge de dix ans, au Lycée de Galatasaray,
à Istanbul.
Le français est une langue difficile, surtout pour parler sans accent pour les Turcs.
9) Est-ce que vous êtes content de vivre en Suisse ? Pour quelles raisons ?
La Suisse est un petit pays, indépendant, avec une vraie démocratie (la parole est donnée au peuple régulièrement par des “votes” sur des sujets les concernant). Aussi, le pays tout entier est bien soigné : les montagnes, les lacs ou l’ensemble des villes. La Suisse est bien placée au coeur de l’Europe et les communications sont bien établies.
10) Quelle est votre opinion sur les Suisses et la vie sociale ?
Les Suisses ne sont pas d’un abord facile et très respectueux de leurs traditions. Ils semblent parfois intolérants et rigides mais c’est aussi pour assurer une qualité de vie où les règles de vie en commun doivent être respectées par tous. Sinon, on trouve en Suisse une vie culturelle, artistique et intellectuelle de haute qualité. Les Suisses sont des gens dans l’ensemble assez sportifs et aimant la nature.
11) Est-ce que vous désirez rester longtemps en Suisse ?
Oui. C’est le pays qui correspond à notre philosophie et à la qualité de vie que nous désirons.

 

Reportage 2:          

1) Votre nom, s’il vous plaît ?
Catherine Tuna
2) Quel âge avez-vous ?
Après cinquante ans, c’est une question difficile pour les dames.
3) Quelle est votre nationalité ?
Je suis de nationalité française.
4) Quelle est votre profession ?
Je suis enseignante.
5) Depuis combien de temps êtes-vous en Turquie ?
J’ai habité la Turquie pendant trois ans et depuis j’y reviens au moins deux fois par an.
6) Pourquoi habitez-vous ici ?
A cause de la mission de mon époux.
7) Quelles sont les villes et les régions que vous-avez visitées ? Quelle est votre ville préférée, et pourquoi ?
Nous avons visité Istanbul, Ankara, Bursa, Konya, Karaman, Antalya, Nevsehir, la grande région égéenne et méditerraneenne, la Cappadoce, Urfa, Gaziantep, la région de Commagène, le Taurus de l’ouest et la côte de Cilicie.
Notre ville préférée est Antalya car la région est magnifique, pleine d’histoire et de nature. C’est une ville moyenne avec une très bonne infrastructure.
8 ) Est-ce que vous parlez turc ? Comment vous l’avez appris ? A votre avis est-ce que le turc est une langue difficile ?
Oui, suffisamment pour la vie quotidienne. Toute seule, avec des livres de vocabulaire et de grammaire.
Oui, le turc est une langue difficile quand on commence à l’apprendre à l’âge adulte.
9) Est-ce que vous êtes contente de vivre en Turquie ? Pour quelles raisons ?
Oui, je suis contente de venir en Anatolie. Pour retrouver les endroits que l’on aime, la famille , les cousins et pour la douceur de vivre quand nous sommes en vacances.
10) Quelle est votre opinion sur les Turcs et la vie sociale ?
Les Turcs sont très gentils et serviables.
Les jeunes gens bien éduqués sont très entreprenants, innovateurs , et enthousiastes dans leur domaine professionnel. Le code social est encore un peu pesant et on se préoccupe un peu trop des repas !
11) Est-ce que vous desirez rester longtemps en Turquie ?
Je serai très heureuse d’y venir davantage à la retraite de mon époux.

 
Reportage 3:       

1) Votre nom, s’il vous plaît ?
Esat Arel
2) Quel âge avez-vous ?
J’ai soixante deux ans.
3) Quelle est votre nationalité ?
Ma nationalité est turque.
4) Quelle est votre profession ?
Je suis ingénieur éléctronique.
5) Depuis combien de temps êtes-vous au Maroc ?
J’y suis depuis huit ans.
6) Pourquoi habitez-vous dans ce pays ?
Pour des raisons professionnelles.
7) Quelles sont les villes et les régions que vous avez visitées ? Quelle est votre ville préférée, et pourquoi ?
J’ai visité toutes les villes principales du pays. Ma ville préfèrée est Marrakech. C’est une ville très ancienne qui a les caractéristiques de ce pays.
8 ) Est-ce que vous parlez français ? Comment vous l’avez appris ? A votre avis est-ce que le français est une langue difficile ?
J’ai fait mes études supérieures à Liège, en Belgique. J’ai suivi les cours de français pendant les premières années de mes études. Je pense que c’est une langue assez difficile pour les Turcs surtout du point de vue de l’accent et de la syntaxe.
9) Est-ce que vous êtes content de vivre au Maroc ? Pour quelles raisons ?
C’est un pays très diversifié. Il est le siège d’une ancienne civilisation. Je suis content d’y vivre car il y a beaucoup d’aspects en commun avec la culture turque.
10) Quelle est votre opinion sur les Marocains et la vie sociale ?
Les Marocains sont des gens décontractés, même un peu paresseux. Cette attitude, probablement, provient de leur géographie. Cependant, les dirigeants ont un niveau culturel supérieur.
11) Est-ce que vous désirez rester longtemps au Maroc ?
Oui, c’est un pays de la méditerrannée qui fait des progrès remarquables.

 

Reportage 4:      

1) Votre nom, s’il vous plaît ?
Kerem Kirman
2) Quel âge avez-vous ?
J’ai trente quatre ans.
3) Quelle est votre nationalité ?
J’ai la double nationnalité turque et française.
4) Quelle est votre profession ?
Je suis architecte.
5) Depuis combien de temps êtes-vous en France ?
Depuis quinze ans je suis en France.
6) Pourquoi habitez-vous dans ce pays ?
Ma femme est bordelaise. J’habite à Bordeaux.
7) Quelles sont les villes et les régions que vous avez visitées ? Quelle est votre ville préférée, et pourquoi ?
J’ai visité presque tout le pays, ma ville préfèrée est Bordeaux, je me suis intéressé surtout au Sud-ouest du pays, de Nantes à Toulouse.
8 ) Est-ce que vous parlez français ? Comment vous l’avez appris ? A votre avis est-ce que le français est une langue difficile ?
J’ai fait mes études supérieures à Bordeaux. Je suis diplomé du Lycée français Saint Benoit, à Istanbul. Le français n’est pas difficile si on l’apprend pendant la jeunesse.
9) Est-ce que vous êtes content de vivre en France ? Pour quelles raisons ?
En France les gens sont bien cultivés. Le pays n’est pas très grand. Mais il a beaucoup de richesses géographiques et historiques.
10) Quelle est votre opinion sur les Français et la vie sociale ?
Les Français sont polyvalents. Ils travaillent bien, mais en même temps ils s’occupent de la politique et de l’art.
11) Est-ce que vous désirez rester longtemps en France ?
Je gagne ma vie en France et je compte y rester longtemps pour l’avenir de ma famille.

 

Reportage 5:     

1) Votre nom, s’il vous plaît ?
Gabriel Poloniecki
2) Quel âge avez-vous ?
Cinquante trois ans
3) Quelle est votre nationalité ?
Français
4) Quelle est votre profession ?
Professeur universitaire
5) Depuis combien de temps êtes-vous en Turquie ?
Presque trois ans
6) Pourquoi habitez-vous dans ce pays ?
Je travaille à l’Ambassade de France en tant qu’Attaché de Coopération Universitaire
7) Quelles sont les villes et les régions que vous avez visitées ? Quelle est votre ville préférée, et pourquoi ?
J’ai visité Safranbolu, Bodrum, Mardin, Izmir ; ma ville préférée est Istanbul.
8 ) Est-ce que vous parlez turc ? Comment vous l’avez appris ? A votre avis, le français est une langue difficile ?
Non, car c’est une langue très difficile.
9) Est-ce que vous êtes content de vivre en Turquie ? Pour quelles raisons ?
Très content, j’aime les gens et la ville d’Istanbul.
10) Quelle est votre opinion sur les Turcs et la vie sociale ?
Très accueillants et sociables.
11) Est-ce que vous désirez rester longtemps en Turquie ?
Je ne pourrai pas, mais je crois que je pourrais y vivre pour toujours.

 

Reportage 6:     

1) Votre nom, s’il vous plaît ?
Maria Jose Guerrini
2) Quel âge avez-vous ?
J’ai 56 ans.
3) Quelle est votre nationalité ?
Je suis argentine.
4) Quelle est votre profession ?
Femme au foyer.
5) Depuis combien de temps êtes-vous en Turquie ?
Depuis octobre 2009.
6) Pourquoi habitez-vous dans ce pays ?
Car mon mari travaille ici.
7) Quelles sont les villes et les régions que vous avez visitées ? Quelle est votre ville préférée, et pourquoi ?
Nous avons visité la Cappadoce, Pamukkale, Mardin, Bodrum. La ville que je préfère est Istanbul, c’est une ville magnifique.
8 ) Est-ce que vous parlez turc ? Comment vous l’avez appris ? A votre avis est-ce que le turc est une langue difficile ?
Malheureusement je ne parle pas turc, Je n’ai appris que quelques mots. C’est une langue très difficile.
9) Est-ce que vous êtes contente de vivre en Turquie ? Pour quelles raisons ?
Je suis très contente de vivre en Turquie. Je me suis toujours sentie à l’aise et en sécurité ici, les Turcs sont très accueillants.
10) Quelle est votre opinion sur les Turcs et la vie sociale ?
Le mode de vie des Turcs est très proche de celui des occidentaux, mais il y a aussi une partie de la population très conservatrice.
11) Est-ce que vous désirez rester longtemps en Turquie ?
J’aurais aimé rester plus long emps, mais malheureusement on devra rentrer à la fin de cet été.

Les réponses nous montrent que tous sont contents du pays où ils vivent, concernant les villes et les gens. Ils ont même declaré qu’ils peuvent vivre là où ils sont pendant très longtemps. Pourtant, concernant les langues, les étrangers trouvent le turc bien difficile et ils n’ont pas un niveau avancé car, à mon avis, le turc n’est pas une langue européenne, ses racines et sa syntaxe sont différentes. Mais les Turcs maîtrisent bien le français, car la plupart ont fait leurs études en français.
En conclusion, j’ai un bon résultat : mes reportages indiquent que les échanges entre les étrangers francophones et les Turcs marchent bien.

 

Ness

posted by Julian Baillargues in D-u lun-D-i au D-imanche and have No Comments