KARNEVAL-FASCHING-FASTNACHT

C’est aujourd’hui le premier jour du carnaval dans la tradition carnavalesque allemande!

————————————
   
Le carnaval en Allemagne est la période pendant laquelle une majorité d’Allemands ne vit, ne pense et ne travaille plus normalement et a plutôt tendance à oublier toutes les choses désagréables. Petits et grands se déguisent et se rendent aux défilés ou aux bals costumés organisés dans des grandes villes comme Cologne, Düsseldorf, Mayence ou encore Fribourg ou Munich. Cette période de l’année est tellement importante et appréciée, qu’on l’appelle également la cinquième saison (die fünfte Jahreszeit).
Il faut cependant préciser que la tradition du carnaval reste localisée dans la moitié sud de l’Allemagne car le nord, majoritairement protestant, connaît peu les grandes parades à cette occasion. Dans les écoles et les maternelles, les enfants du nord se déguisent néanmoins et font la fête comme leurs compatriotes méridionaux.
Il existe trois grands centres de la tradition carnavalesque:

– le carnaval rhénan “Karneval” (Cologne, Düsseldorf, Mayence) 

– le carnaval de Bavière, “Fasching” (Munich)

– le carneval alémannique, “Fastnacht” ou “Fastnet” (Baden Württemberg et Forêt Noire)

1) Le carnaval rhénan : Karneval

Il s’étale sur une période de trois mois environ : la tradition veut qu’il débute le 11 Novembre à 11h11 et qu’il s’achève le mercredi des Cendres ( Aschermittwoch).
Mais pourquoi le carnaval rhénan débute-t-il le 11 novembre à 11h11 ? Plusieurs théories sur l’origine de cette date existent et co-habitent. En voici une : le chiffre 11 est considéré depuis le Moyen-Âge comme le chiffre le plus fou et on l’appelle die « närrische Zahl ». Pourquoi ? Parce qu’il est situé entre le 10 des Dix Commandements et le nombre des Apôtres qui étaient 12 !
Le comité du Carnaval est donc composé de 11 fous (Elferrat).

2) Le carnaval dans le sud de l’Allemagne : Fasching

A Munich, le carnaval s’appelle « Fasching » et commence le 7 janvier, au lendemain de la fête des Rois. C’est celui qui respecte le plus l’aspect religieux en commençant le lendemain de l’Epiphanie et en se terminant avec le Carême. L’intérêt premier consistait donc au Moyen-Âge à bien se défouler et à bien manger avant de commencer le jeûne de 40 jours jusqu’à Pâques. Les excès étaient permis et l’Eglise fermait volontairement les yeux sur les débordements pas toujours très catholiques…

3) Le carnaval alémannique: Fastnet ou Fastnacht


Dans ces régions, le carnaval a conservé tout le caractère païen et mystérieux du carnaval. La tradition veut que les habitants des villages se travestissent : sorcières, démons, et autres affreux personnages peuplent les rues. Pendant la préparation du carnaval, ils fabriquent des masques en bois, sculptés et peints à la main. Chaque costume a sa signification propre.

Fastnachtumzug in Karlsruhe

 

Les six jours fous de la semaine du carnaval :

Pendant cette période festive, il est permis de rire, de bien manger, de se déguiser et de danser avant la période austère du Carême.
La véritable fête commence le jeudi avant le mercredi des cendres pour battre son plein le lundi ou le mardi, selon les régions. Chaque jour porte un nom spécifique.
 
jeudi : schmutziger / schmotziger Donnerstag (Schmotz = Fett – gras), fetter Donnerstag (jeudi gras), unsinniger Donnerstag (jeudi fou). C’est le jour du Weiberfastnacht / Weiberfasching (carnarval des femmes). Ce sont elles qui donnent le ton : elles se déguisent et prennent symboliquement le pouvoir. Elles sont armées de ciseaux afin de couper la cravate des hommes qui s’aventurent dans leur cortège.
 
vendredi : Rußfreitag (Ruß = la suie)
 
samedi : Schmalzsamstag (Schmalz = la graisse) ou Nelkensamstag (Nelke = œillet ) ; tradtionnellement le jour où l’on fabrique les Faschingskrapfen (beignets de carnaval).
 
dimanche : Herrenfastnacht, Priesterfastnacht, Pfaffenfastnacht (carnaval des maîtres ou des curés) ou encore Tulpensonntag (Tulpe = tulipe) ; jour où l’on mange les beignets fabriqués la veille.
lundi : Rosenmontag. Le dernier lundi avant le Mardi Gras est le jour du défilé de chars (Rosenmontagszug). Il s’agit d’une grande parade bouffonne sous une pluie de bonbons et de fleurs ! La foule est déchaînée et la fête dure jusqu’au lever du jour. Les manifestations sont constituées de chars, de poupées géantes, de groupes de clowns, de fanfares. Lorsque le cortège passe devant les badauds spectateurs, les gens jettent sur les chars et le cortège des bonbons et des chocolats. Les plus grands cortèges de chars ont lieu à Cologne, Düsseldorf et Mayence.

A lire en allemand : http://www.rosenmontag.de/www/historie.php

Sources et autre documentation :

Portal für Deutschlernende

Karneval in Köln

DEUTSCH-FRANZÖSISCHE FREUNDSCHAFT

 » La France et l’Allemagne sont les deux ailes de l’Occident.

Qui brise l’une empêche l’autre de voler. »

Romain Rolland (1866-1944)

Cet écrivain français, qui a pourtant vécu très exactement à l’époque où la France et l’Allemagne étaient devenues l’une pour l’autre «l’ennemi héréditaire » puisque les deux pays ont embrasé l’Europe de 1870 à 1945 lors de trois conflits sanglants : la guerre franco-allemande de 1870/1871, puis les deux guerres mondiales (1914-1918 et 1939-1945), avait déjà réalisé l’importance de l’alliance et de l’amité des deux nations.

Aujourd’hui 22 janvier 2019, nous fêtons les 56 ans du Traité de l’Elysée dont les objectifs étaient de sceller symboliquement la réconciliation franco-allemande après des décennies de conflits, créer entre les deux peuples une véritable amitié et favoriser la « construction de l’Europe unie, qui est le but des deux peuples ».

C’est en effet le 22 Janvier 1963, que le général de Gaulle, Président de la République française, et le docteur Konrad Adenauer, chancelier de la République fédérale d’Allemagne, signèrent au Palais de l’Elysée, le Traité qui scella l’amitié franco-allemande.

Les deux chefs d’états étaient convaincus que la réconciliation du peuple allemand et du peuple français, mettant fin à une rivalité séculaire, constituait un évènement historique qui transformerait profondément les relations entre les deux peuples. Ils étaient aussi conscients que la solidarité entre les deux peuples tant du point de vue de leur sécurité que du point de vue de leur développement économique et culturel était primordiale dans la construction d’un avenir stable et pacifique après des décennies de conflits.

Le traité de l’Elysée a été l’acte fondateur d’une coopération étroite. Il a permis la naissance  d’institutions uniques en Europe. La toute première fut l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), créé dès le mois de juillet 1963. La jeunesse a été  tout particulièrement mise en en valeur dans ce traité car elle a été appelée  à jouer un rôle déterminant dans la consolidation de l’amitié franco-allemande. Et grâce à des organismes tel que l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, les jeunes des deux pays bénéficient d’un support essentiel et unique en son genre dans les échanges culturels entre leurs pays.

J’ai consacré l’an dernier, à l’occasion des 55 ans de l’amitié franco-allemande un calendrier de l’avent dans lequel j’ai tenté de rassembler tout ce qui symbolisait les relations franco-allemandes ainsi que des institutions et réalisations nées grâce à la signature du traité de l’Elysée. 

Cliquer sur l’icône PDF

En 2013, l’amitié franco-allemande fêtait son jubilé et en cette occasion ont été créés …

Un slogan

« Franzosen und Deutsche: einmal Freunde, immer Freunde»

« Allemands et Français : partenaires un jour, partenaires toujours»

Un timbre dans chacun des deux pays

 Et une pièce de 2 euros

 

Pour approfondir le sujet, visitez les sites mentionnés ci-dessous :

Un Webquest créé par Danielle Lainé

Dossier du Cidal (L’Allemagne et la France : un demi siècle d’amitié et de coopération)

50 ans du Traité de l’Elysée – 50 ans de l’Ofaj

Sur le chemin du Traité de l’Elysée

L’histoire d’un succès franco-allemand

La relation franco-allemande en chiffres

 

ADVENTSZEIT

Aujourd’hui, 1 décembre, est le premier dimanche de l’Avent (der Advent). « Die Adventszeit », l’Avent débute le quatrième dimanche avant Noël (Weihnachten). Cette période est très importante en Allemagne et dans les autres pays germanophones. Mais que se passe-t-il donc chez nos voisins Allemands? Eh bien, on peut imaginer cela dans une famille par exemple…

Ce matin Birgit, la mère a confectionné des biscuits de Noël (Weihnachtsplätzchen) .

Avec ses enfants Moritz et Anna, elle a fait … des étoiles à la cannelle (Zimtsterne) , des petits biscuits à la vanille en forme de croissants (Vanillekipferln)

  et des étoiles aux noisettes (Nuss-Sterne) 

Après le déjeuner, ils ont confectionné la couronne de l’Avent

(der Adventskranz) 

et ils ont aussi fabriqué des étoiles en paille (Strohsterne)

pour décorer leur maison.

A la tombée de la nuit, Peter, le père ira sur le marché de Noël (der Weihnachtsmarkt) avec Moritz et Anna. C’est le meilleur moment, car bien qu’il fasse froid, le spectacle des stands éclairés et des milliers de décorations, ravit toujours les deux enfants.

Ils vont acheter encore quelques décorations (Weihnachtsschmuck) :

des boules de Noël (Weihnachtskugeln)

quelques bougies (Kerzen)

et des décorations de fenêtre (Fensterbilder).

Ils ne résisteront certainement pas et achèteront aussi …

un Christstollen, le traditionnel gâteau de Noël allemand

 

et du pain d’épice (Lebkuchen).

 

 

 

 

Ce soir, au dîner la couronne sera posée sur la table et Peter allumera la première bougie, représentant le premier dimanche de l’Avent, et les enfants réciteront ce petit poème :

« Advent, Advent, ein Lichtlein brennt.

Erst eins, dann zwei, dann drei, dann vier, dann steht das Christkind vor der Tür. »

Recettes de Noël :

Zimtsterne

 Vanillekipferln

  Nuss-Sterne

Weihnachtszeit, Plätzchenzeit 

Fabriquer des étoiles chez ZZZEBRA

 

ADVENTSKALENDER 2018

animiertes-weihnachten-linien-bild-0091

 Comme tous les ans, je vous propose de patienter jusqu’au 24 décembre grâce à ce calendrier de l’Avent qui vous fera découvrir l’Allemagne. Chaque jour, je vous « enverrai »une nouvelle carte postale qui vous fera voyager à travers le pays. Trouvez de quel lieu il s’agit!

Les élèves du Collège Jean Moulin de Trévoux peuvent participer à un concours en remettant leurs réponses avant le 14 janvier 2019 dans l’urne qui se trouvera près de la loge. Les meilleurs de chaque niveau seront récompensés et leur prix leur sera remis lors de la semaine  franco-allemande du 21 au 25 janvier 2019.

animiertes-weihnachten-linien-bild-0091

VIEL SPASS!