Capitaine étoilé ***

29 05 2008

rtsoie.jpg

Pendant des milliers d’années, les Routes de la soie (par la terre) et des épices (par la mer) ont contourné et sillonné le continent asiatique. Grâce à elles, les différentes cultures et civilisations se sont développées, au contact les unes des autres, depuis le 16ème siècle. Olivier Roellinger, digne héritier des capitaines corsaires, parcourt les océans pour marier l’histoire de la mer et des épices à la cuisine, pour le plus grand plaisir de nos papilles.

VOYAGEUR AU LONG COURS

oroellinger.jpg

Cuisinier étoilé, à la tête des maisons de Bricourt à Cancale (I. et Vilaine), Olivier Roellinger consacre trois mois, chaque année, à la découverte de nouvelles escales. De l’Inde au Vietnam, en passant par le Chili ou Madagascar, il part à la rencontre de ceux qui, ailleurs, cultivent, pêchent ou récoltent les produits qu’il associera aux coquillages, poissons et légumes d’ici, pour inventer toujours de nouvelles cartes.

LE PARFUM DES EPICES

En allant sur place, on côtoie les hommes et la vie qui se cachent derrière la vanille de Madagascar, le thon du Pacifique ou les piments lampions du Brésil… « La cuisine, comme la vie, n’est belle que lorsqu’elle est métisse ». Les amoureux de sa table font ainsi provision de souvenirs : les stars en sont la coriandre, l’anis, le curry, le poivre long d’Indonésie, epices1.jpg
la cardamome ou le sésame. Olivier en a fait des poudres parfumées : Retour des Indes (14 épices différents), la Serenissima (cannelle, girofle, safran, poivre de Guinée) ou bien l’huile de combava et le vinaigre celtique, dont il partage les secrets, depuis l’ouverture de son épicerie au 2 rue de Saint-Malo à Cancale depuis septembre 2004.

ESCALE A CANCALE

foret-tropic.jpgCe flibustier retrouve le bonheur de l’enfance lorsqu’il est aux fourneaux. Et malgré le trac de « l’assiette blanche », il développe toujours de nombreux projets : un comptoir d’épices aux Galeries Lafayette (mai), un café Roellinger, littéraire et gourmand au festival des Etonnants Voyageurs et pourquoi pas une école des Epices à Cancale ?

Navigation clandestine où les influences méditerranéennes, africaines et amazoniennes font réfléchir O. Roellinger à « un plat qui saurait restituer l’atmosphère de la forêt tropicale après l’averse »…

Fermez les yeux, humez !…

A consulter :

  • www.maisons-de-bricourt.com
  • www.saveursdumonde.net
  • w.cuisine-corsaire.fr (cours de cuisine)
  • Olivier Roellinger, trois étoiles de mer de Christian Lejalé chez Flammarion.



Tags : , ,

Actions

Informations

Une réponse à “Capitaine étoilé ***”

10 06 2008
radis (16:52:06) :

… ça sent l’article du padré ça 🙂

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire