Le duo June et Lula

26 01 2011

Deux filles, une guitare, une harmonie chorale, c’est June et Lula, un, duo français qui nous offre, avec leur premier album Sixteen times la redécouverte d’un style folk américain des années 60, pour le son, et des textes signés par elles-mêmes dans la langue de Shakespeare.

Tressy et Céline -leurs vrais prénoms- depuis le lycée fréquenté en Seine-et-Marne, ont eu envie de marier leurs voix : l’une chantait dans un groupe de rock, l’autre jouait du violoncelle. Leur duo complice date de 2008 et parcourt les terrasses de cafés avant de signer un contrat avec un label indépendant. L’univers bluesy, gospel ou jazz séduit par la simplicité de l’interprétation : une guitare acoustique et deux voix qui font penser à l’harmonie vocale de Simon and Garfunkel. Fraîcheur délurée, tendresse coquine, romance au féminin pluriel, June et Lula,  c’est tout cela à la fois, qu’une aisance vocale maîtrisée promet à un bel avenir !

La deuxième bonne surprise, c’est que ce duo féminin de 22 ans s’ingénie à composer des textes à la fois tendres et effrontés  pour évoquer une certaine sensualité, une liberté revendiquée entre l’amour et le désamour : une modernité étonnante sur une musique américaine un peu oubliée.

Pour en savoir plus, consultez leur myspace et le parcours de leur tournée !

http://www.dailymotion.com/video/xfn79k


Gotan Project : le tango électro

20 10 2010

Une même passion pour le rythme et la danse, un pari fou de mêler l’électronique au tango argentin, une rencontre improbable de trois musiciens aux talents et expériences diverses, et c’est la naissance du groupe GOTAN PROJECT en 1998. Composé de deux DJ européens et d’un guitariste argentin : Eduardo Makaroff, Philippe Cohen-Solal et Christophe H. Muller, le trio dépoussière les traditions pour mêler artistiquement le bandonéon de Astor Piazzola et leurs propres compositions. C’est le tango revu et corrigé (au grand dam de certains puristes), revisité par l’électronique et le verlan… gotan !

UN PEU D’HISTOIRE

Le guitariste Eduardo Makaroff explique, dans une interview donnée au Monde, que le tango est une expression populaire au même titre que le football, en Argentine. Mais une fois dépassé ce cliché, l’histoire du tango révèle le côté multiculturel de cette musique, appartenant autant aux descendants espagnols et aux esclaves afro-amérindiens qu’aux italiens ou juifs ukrainiens qui ont débarqué un jour dans le port de Buenos Aires. (Histoire du tango).

Et puis la capitale française a donné ses lettres de noblesse à une pratique populaire issue de traditions folkloriques et rurales argentines. « C’est la deuxième capitale du tango » qui lui a permis de se renouveler : les jeunes hommes de bonnes famille sont venus le danser à Paris, plus romantique et d’avant-garde que Buenos Aires ; le tango a fait fureur ensuite dans toute l’Europe, et des milieux populaires argentins, le tango est devenu danse mondaine ..

LA TRADITION ENRICHIE

Après les percussions africaines du premier album La revancha del tango en 2001, l’ajout de cuivres depuis le dernier CD, façon jazz, traduit un nouveau langage qui renouvelle la matière première et va chercher d’autres rythmes comme la chacacera ou la zamba argentine.

Mais Gotan Project, ce n’est pas que de la musique, ce sont aussi des voix et des morceaux inspirés de la littérature ( Cortazar) et du cinéma ; et comme Gotan avait une vocation contestataire, il utilise aussi des extraits de propagandes des années 50-60. L’ensemble contribue à des ambiances et des niveaux de lecture différents, une sorte de métissage sonore, reconnu internationalement (parfois appelé « l’electroauthentica »).

De 2006 à 2008, les tournées s’enchaînent dans le monde entier, puis la sortie d’un live fin 2008 et en 2009, chacun des trois musiciens s’adonne à des projets en solo, toujours aussi variés : bande originale de documentaire pour l’un, exploration de musique noire péruvienne pour l’autre ou enregistrement de titres country à Nashville pour le troisième. Ces escapades inspirent le trio pour créer 20 morceaux, habillés d’influences éclectiques : sonorités empruntées au blues New Orleans, à la techno allemande ou la musique éthiopienne.  Tango 3.0 sort en avril de cette année et précède une tournée qui se poursuit encore en Europe et en Amérique du Nord.

C’est donc un rendez-vous avec la musique du monde que nous propose Gotan Project, une musique qui se danse les yeux dans les yeux !

PROCHAINS CONCERTS

T


Teaser GOTAN PROJECT – « La Gloria » from Ya Basta records on Vimeo.

Découvrez la playlist Tango Electro avec Gotan Project


L’année Chopin

13 01 2010

chopinLorsqu’on commence ses études de piano à 3 ans et que l’on passe, à 15 ans, au Carnegie Hall, à guichets fermés, attention prodige ! C’est le parcours de Lang Lang, concertiste virtuose chinois dont vous n’aviez peut-être pas entendu parler,  mais 2010 est l’année du bicentenaire de Chopin et Lang Lang, après avoir ouvert les jeux olympiques de Pékin et célébré le prix Nobel de la paix de Barack Obama, vient de lancer l’année Chopin jeudi dernier à Varsovie.

Le soliste de 27 ans  a mis à profit son voyage pour participer au « Projet Chopin », un film d’animation en 3D qui mêlera marionnettes et personnages réels. C’est l’histoire de deux enfants qui découvrent un piano magique, lequel se transforme en machine volante munie d’un télescope, l’occasion d’un voyage fantastique sur les traces de la vie et de la musique de Chopin.

lang-lang-2Une dimension éducative

La sortie en salle est prévue à l’automne 2010. Une version télévisée de 75 minutes, un spectacle scénique et bien sûr un DVD interactif à vocation éducative sont également prévus.Toujours très impliqué dans les opérations de popularisation de la musique en direction du jeune public, Lang Lang non seulement jouera de ce piano volant dans le film mais il a choisi lui-même les morceaux de la bande sonore. Même si ce projet Chopin sent le coup de marketing, on ne peut bouder une artiste renommé qui s’efforce de faire accéder le plus grand nombre à la musique savante !

Trois sites pour connaître le programme de l’événement musical, et le pianiste Lang Lang  :

Et le talent « époustébourrifant » à portée de vos oreilles et de vos yeux :

Image de prévisualisation YouTube


Buzz musical récréatif

24 11 2009

Un réalisateur de clips a utilisé de simples films de webcams pour monter un kaléidoscope inédit. Avec des angles originaux et monté en « split screen » (écran partagé), le groupe de musique japonais SOUR, sujet du clip, a des chances de se faire remarquer !

http://www.dailymotion.com/video//span/span/pdivobject%20classid=clsid:d27cdb6e-ae6d-11cf-96b8-444553540000%20width=480%20height=365%20codebase=http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=6,0,40,0param%20name=allowFullScreen%20value=true%20/param%20name=allowScriptAccess%20value=always%20/param%20name=src%20value=http://www.dailymotion.com/swf/x9sd2z&related=0%20/param%20name=allowfullscreen%20value=true%20/embed%20type=application/x-shockwave-flash%20width=480%20height=365%20src=http://www.dailymotion.com/swf/x9sd2z&related=0%20allowscriptaccess=always%20allowfullscreen=true/embed/objectbr%20/stronga%20href=http://www.dailymotion.com/video/x9sd2z_sour-hibi-no-neiro_musicSOUR%20-%20Hibi%20no%20neiro/a/strongbr%20/emenvoyé%20par%20a%20href=http://www.dailymotion.com/vadlefouvadlefou/a.%20-br%20//em/divp

A quoi ressembleront les Dj’s du futur ? De quoi vous faire tourner la tête, non ?

Image de prévisualisation YouTube

Mickaël Jackson : des dizaines de personnes, à Stockholm,  exécutent la chorégraphie de Thriller. Bel hommage !

Image de prévisualisation YouTube


Le tenori-on : touché c’est joué !

26 03 2009

L’année 2008 a vu la création d’un nouvel « instrument », mi-synthétiseur, mi-boîte à rythme, destiné au grand public : ,le tenori-on inspiré de deux autres grilles de pads tactiles, intègre la même interface mais ne nécessite pas obligatoirement une liaison ordinateur.

http://www.hi-nu.com/actu/upload/em_jazzmutant.jpgPRESENTATION

Réservé d’abord à la Grande-Bretagne, ce pavé numérique, orné de leds n’a rien de classique. Il a été développé par un japonais, Toshio Iwai, afin d’obtenir un objet autant musical que visuel. il a déjà emporté l’adhésion de Björk, Peter Gabriel ou The Chemical Brothers. Cet outil crée de l’interaction entre un joueur amateur et des sons et des boutons lumineux : des logiciels de programmation s’interfacent avec les pads tactiles et lumineux. En somme, la visualisation est le mot d’ordre de cet objet futuriste : structure tubulaire gris métallisé qui contraste avec les leds bleus. Outre un séquenceur de 16  pistes (pour les initiés !), il dispose de 253 sons internes (cordes, basses, percussions…). Muni de deux hauts-parleurs, le Tenori-on peut vous accompagner en voyage : il s’auto-alimente avec des piles.

FONCTIONNEMENT

La saisie des notes se répartit selon 6 modes. Pour faire simple : le sens vertical donne la hauteur de la note et l’horizontal la ligne de temps en mode « score ». Je vous laisse le soin de découvrir la démo sur vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

Les modes se combinent pour obtenir une expression musicale et riche. Sachez que cette machine est prévue autant pour les autodidactes que les initiés (un peu complexe quand même !). Pour la somme de 950 euros, vous disposez d’un outil que vous pouvez utiliser partout, et créer vos propres compositions : musiques planantes ou pulsations électro. Il n’en reste pas moins un instrument numérique. Le concept et l’ergonomie sont originaux mais la qualité sonore n’est pas son point fort. Amateurs de musique classique ou de chansons du cru, passez votre chemin !

Right Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to CopyRight Click to Copy



Fredo Viola, de la musique à voir

12 02 2009

Fredo ViolaUn chanteur coup de coeur, fan de musique classique contemporaine et de cinéma, doué pour les instruments de musique et l’art graphique, qui retranscrit dans ses compositions, la fusion des chants de chorale et les percussions électroniques : c’est Fredo Viola, un nouvel électron libre, révélé par clip vidéo sur le net.

SON PARCOURS
Enfant de parents italo-américains, né à Londres, Fredo part, dès 5 ans, vivre à New York puis à Los Angeles. Il pratique le piano et le violon, participe même à une chorale. Etudiant dans une grande école de cinéma, il se passionne pour les compositeurs tels que Bartok, Shostakovitch ou Stravinsky. Son but : devenir réalisateur (très admiratif de cinéastes comme Fellini et Bergman, qu’il trouve « musicaux »).

Il aura l’occasion de tourner des spots publicitaires pour L’Oréal et de signer la  B.O. de « The Manchurian Candidate », film de Jonathan Demme, en 2004. Ses loisirs le poussent à s’essayer au dessin et au montage d’animation, mais aussi à la création musicale.

Fan de Depeche Mode, Kate Bush et Belle and Sebastian, il n’utilise d’abord que sa voix et un logiciel de production musicale. Premier carton sur Internet avec the sad song (clip et musique). Sa carrière est lancée. Le groupe Massive Attack le remarque et lui demande de collaborer. Il suscite l’enthousiasme général des chroniqueurs de musique.
Image de prévisualisation YouTube

UN SAVOIR-FAIRE UNIQUE

Le style de Fredo Viola est surprenant : l’alliance de son passé de soprano, ses années d’écoute de musiques orchestrales et son travail de design d’animation en font un artiste original et prometteur.

D’abord, il donne la primeur à la voix : « les mots sont moins importants que les émotions profondes qui se cachent dessous. Ils détournent l’auditeur de la musique » dit-il. Il revendique d’ailleurs des influences telles que hymne religieux, ballades médiévales, ce qui donne à ses chansons, souvent improvisées, une ligne vocale mélodieuse.

Outre cette technique particulière, Fredo Viola « décrit » ses chansons en utilisant la technologie : « J’incorpore mes idées filmiques à ma musique ». Des collages visuels regroupent des enregistrements de voix et de films (exemples visibles sur son site et ici : ce sont les clusters.

L’ALBUM DE 2009

« Arrangements vocaux soignés », « compositeur hors pair », « dimension mystique », la dernière composition de l’artiste « The turn, » (sortie au printemps prochain), a de quoi susciter la curiosité : des ambiances, des harmonies qui rebondissent sur une version électronique ou des mélodies à la Beatles (voir la playlist à droite). Le packaging est remarquablement illustré, inspiré de l’imagerie religieuse médiévale.

Ne manquez pas de visiter le site « the turn TV » où Fredo présente ses clips kaléidoscopiques : expériences graphiques et sonores, éblouissantes d’originalité. Ne reste plus qu’à admirer l’homme sur scène, ce qu’il n’a pas encore fait ! Tendez l’oreille !

Son myspace, sa bio, les critiques



Bumcello, totale impro

30 01 2009

Bumcello, c’est un duo électrique et éclectique, un groupe inclassable d’improvisateurs sorciers qui mêlent sons d’ici et d’ailleurs. Ils laissent libre cours à leur tempérament touche-à-tout pour exploser sur scène, leur terrain d’action privilégié. Bum c’est le batteur, Cyril  Atef et Cello, Vincent Segal, le violoncelliste.

UN DUO HETEROCLITE

Cyril, franco-iranien, apprend les percussions à Los Angeles depuis l’âge de 10 ans. Vincent, lui, naît à Reims. Il obtient un premier prix de conservatoire à Lyon mais sa bourse d’étude le conduit, loin du classique, avec son violoncelle au Canada, puis aux Etats-Unis. Ce sont donc deux univers variés qui se rencontrent à Paris. Après un premier album en 1999, ils nous offrent Nude for love en 2002.

Ces deux alchimistes dessinent des inédits sonores, marient pop et rock, boléro et raga ou world et rap. Leur créativité débordante s’amuse à intégrer des musiques africaines, indiennes ou brésiliennes, le hip-hop ou le classique ;  mais leur tempérament ne s’arrange jamais d’une version figée. Ils donnent de la voix aussi et « l’animal sophistiqué » qui est en eux fait de chaque concert une joute musicale unique, mettant en évidence leur incomparable talent de multi-instrumentistes.

METISSAGE DE SONS

Pop, chant malien, rythmique réunionnaise, musique de chambre s’harmonisent et se complètent au-delà de tout calcul commercial. Seule compte « une musique ouverte où tout se crée et se transforme à la fois ».

Pour Lychee Queen, leur dernier album sorti en 2008, le cocktail, tout aussi détonant mais à la structure plus sage, retranscrit leur capacité à colorer un ensemble cohérent de petites touches sonores ou vocales, ceci en trois jours de studio. On retrouve ainsi, la trompette d’Ibrahim Maalouf, la flûte de Magik Malik (et sa voix dans Eurostar), la voix de Chocolate Genius, la basse de Mama Ohandja, tous deux africains et le mixage de l’américain Tommy Jordan ; musiciens de tous horizons pour un festin mélodique, « melting-potes » d’un opus ethnique et bigarré qui réunit les hommes et les instruments.

Image de prévisualisation YouTube

Le virtuose Vincent et l’excentrique Cyril affichent déjà 6 albums et une victoire de la musique, tout en ayant accompagné Matthieu Chedid dans ses tournées. Les découvrir sur scène n’est pas un vain mot, tant ils s’abandonnent à la joie simple de jouer sans contraintes. Prochains concerts

Les sites qui parlent de Bumcello :



Les 4 A : Alicia, Amy, Asa et Ayo

30 11 2007

Quatre chanteuses anglophones, 25 ans en moyenne, réjouissent nos oreilles et les professionnels reconnaissent leur talent : « perles de la soul », « anticyclone mélodique », « irrésistible pépite ». C’est bientôt Noël, offrez-vous ou faites-vous offrir leurs albums !

Un exemple avec Fallin

Alicia Keys, 26 ans, a plus d’un titre dans son sac. Neuf Grammy awards (l’équivalent de nos Victoires de la Musique) pour récompenser celle qui situe son album « entre Aretha Franklin et Janis Joplin ». Une voix joliment éraillée et très séduisante.

Amy Winehouse : une diva à la voix sans âge, profonde, pour cette anglaise de 24 ans, au caractère bien trempé. Elle nous émeut par son authenticité, nous ébranle par son chant sublime, nous séduit par son look provoc.

Asa, nouveau talent venu du Nigéria, mais, née à Paris il y a 25 ans est un peu la petite soeur de Tracy Chapman. Voix pleine de tensions et de douceurs, elle est dans l’émotion pure quand elle vibre de sons africains mêlés aux atmosphères blues et reggae sur fond de guitare acoustique.

Ayo, auteur, compositeur, interprète, née d’une mère tzigane et d’un père nigérian, mêle la soul et le reggae. Cette jolie métisse tire de son enfance nomade une transversalité musicale très personnelle. « Même si tu as connu les pires galères, il faut garder la joie de vivre, ce qui te rend vivant, ce qui te fait tenir debout. Tu peux survivre en dehors et pleurer en dedans » chante-t-elle.

Toutes ces nouvelles voix représentent la digne succession de la musique afro-américaine, née au 20ème siècle, mais qui puise ses racines dans l’histoire des Etats-Unis : le blues, le jazz ou plus récemment le rap, langage simple et naturel pour exprimer son identité à la face du monde.Pour le blues, d’autres renseignements ici ;Pour la soul, ici

ou le regggae,



Prise de conscience

16 11 2007

SDFfamine

Dans le dernier album de Zazie, un texte qui ne laisse pas indifférent « J’étais là ». De la même manière que ces mots assénés : »Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas », sa chanson nous renvoie à notre égoïsme, notre lâcheté, à l’horreur banalisée dans les media, à notre indifférence.
Le 20 novembre, journée des Droits de l’enfant, sera l’occasion d’afficher ce premier couplet :

J’étais là tu vois, lui à côté de moi, on avait 6 ans,

on jouait comme des enfants au docteur.

J’étais là,  je voyais sur son corps les plaies, les marques, les bleus,

J’en croyais pas mes yeux.

Et lui qui me disait j’suis un dur

Tu vois les brûlures, là sur mes bras

J’les sens pas, j’les sens pas.

J’étais là, j’ai rien dit

Et puis j’suis partie de chez lui.


Si j’y suis retournée ?

Plus jamais, plus jamais…

mais souhaitons qu’elle soit le début d’un engagement, celui du refus de l’oubli.



Tez, beatboxer

14 11 2007

Discipline méconnue en France, le Human beatbox est une technique musicale issue de la culture d’Amérique du Nord, caractéristique du Hip-Hop. Son principe consiste en la reproduction des sons d’une boîte à rythme, uniquement grâce au corps humain (bouche, cou, poitrine). En perpétuel renouvellement, les beatboxers parviennent parfaitement à imiter les scratchs des DJs, samples et sons d’instruments de musique. Les sons se superposent selon différentes techniques qui font la signature de chaque artiste.

Tez Tez2

Si je vous parle du beatbbox, c’est que Tez est lavallois. Il a commencé, lycéen, à faire des bruits sous sa douche, reproduire des sons qu’il aimait, puis à épater les copains avant de monter à Paris faire une école d’ingénieur du son, il y a 5 ou 6 ans.

Amateur de rap, fan de la culture hip-hop (Wu-Tang-Clan…), il fait des rencontres déterminantes. Après avoir testé son talent tout neuf sur une scène lavalloise, il se lance à Paris. C’est ainsi que sa voix devient sa propre banque de sons. De concerts en salles internationales (2006-2007), il accompagne les Cocorosie dans leur univers éclectique, funk et déjanté, ou bien fait les premières parties de concerts.

Un peu de vocabulaire

Scratch c’est l’effet obtenu sur une platine, en faisant défiler rapidement le disque en avant et en arrière pendant sa lecture afin d’en tirer des sonorités nouvelles.

Beat signifie battement. C’est le temps fort de la mesure que l’on retrouve dans de nombreux styles musicaux.

Sample : échantillon, prélèvement. Pratique consistant à emprunter quelques mesures d’un disque déjà existant et à les intégrer dans sa propre composition en les modifiant.

Aujourd’hui, le beatbox s’émancipe de la culture hip-hop pour s’immiscer dans l’électro, le jazz et même la folk (c’est le cas de la collaboration entre Cocorosie et Tez). Voici un échantillon dans le dernier CD des deux soeurs Bianca et Sierra :

Si le sujet vous intéresse :

http://www.beatboxfrance.tk

http://www.myspace.com/tezshimer

http://http://www.myspace.com/ezrabox