Fredo Viola, de la musique à voir

12 02 2009

Fredo ViolaUn chanteur coup de coeur, fan de musique classique contemporaine et de cinéma, doué pour les instruments de musique et l’art graphique, qui retranscrit dans ses compositions, la fusion des chants de chorale et les percussions électroniques : c’est Fredo Viola, un nouvel électron libre, révélé par clip vidéo sur le net.

SON PARCOURS
Enfant de parents italo-américains, né à Londres, Fredo part, dès 5 ans, vivre à New York puis à Los Angeles. Il pratique le piano et le violon, participe même à une chorale. Etudiant dans une grande école de cinéma, il se passionne pour les compositeurs tels que Bartok, Shostakovitch ou Stravinsky. Son but : devenir réalisateur (très admiratif de cinéastes comme Fellini et Bergman, qu’il trouve « musicaux »).

Il aura l’occasion de tourner des spots publicitaires pour L’Oréal et de signer la  B.O. de « The Manchurian Candidate », film de Jonathan Demme, en 2004. Ses loisirs le poussent à s’essayer au dessin et au montage d’animation, mais aussi à la création musicale.

Fan de Depeche Mode, Kate Bush et Belle and Sebastian, il n’utilise d’abord que sa voix et un logiciel de production musicale. Premier carton sur Internet avec the sad song (clip et musique). Sa carrière est lancée. Le groupe Massive Attack le remarque et lui demande de collaborer. Il suscite l’enthousiasme général des chroniqueurs de musique.
Image de prévisualisation YouTube

UN SAVOIR-FAIRE UNIQUE

Le style de Fredo Viola est surprenant : l’alliance de son passé de soprano, ses années d’écoute de musiques orchestrales et son travail de design d’animation en font un artiste original et prometteur.

D’abord, il donne la primeur à la voix : « les mots sont moins importants que les émotions profondes qui se cachent dessous. Ils détournent l’auditeur de la musique » dit-il. Il revendique d’ailleurs des influences telles que hymne religieux, ballades médiévales, ce qui donne à ses chansons, souvent improvisées, une ligne vocale mélodieuse.

Outre cette technique particulière, Fredo Viola « décrit » ses chansons en utilisant la technologie : « J’incorpore mes idées filmiques à ma musique ». Des collages visuels regroupent des enregistrements de voix et de films (exemples visibles sur son site et ici : ce sont les clusters.

L’ALBUM DE 2009

« Arrangements vocaux soignés », « compositeur hors pair », « dimension mystique », la dernière composition de l’artiste « The turn, » (sortie au printemps prochain), a de quoi susciter la curiosité : des ambiances, des harmonies qui rebondissent sur une version électronique ou des mélodies à la Beatles (voir la playlist à droite). Le packaging est remarquablement illustré, inspiré de l’imagerie religieuse médiévale.

Ne manquez pas de visiter le site « the turn TV » où Fredo présente ses clips kaléidoscopiques : expériences graphiques et sonores, éblouissantes d’originalité. Ne reste plus qu’à admirer l’homme sur scène, ce qu’il n’a pas encore fait ! Tendez l’oreille !

Son myspace, sa bio, les critiques

Tags : , ,

Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire