La folie Playmobil?

12 03 2010

Depuis le 10/12 et jusqu’au 9 mai 2010, le Musée des Arts Décoratifs à Paris vous propose de partager vos souvenirs avec vos enfants ; la figurine inventée par un allemand, Hans Beck, en temps de crise pétrolière a bercé deux générations d’enfants. Comment la poupée à la coupe au bol est-elle devenue un incontournable des coffres à jouets ?

playmobil

PETIT HOMME, GROS SUCCES

Avant Playmobil, les figurines étaient, le plus souvent, en plomb, en aluminium peint, en papier. Leur mouvement était figé, puisqu’ils tenaient debout grâce à un socle. Leur univers était guerrier ou sportif : soldats, indiens, cowboys, cyclistes, footballeurs. L’imaginaire jouait à plein, des armées livraient leurs combats sur les parquets des chambres d’enfants. C’est cet univers qu’a reproduit, à ses débuts, la gamme des jouets playmobil. Puis de nouveaux accessoires, de nouveaux thèmes apparaissent, inspirés par les dessins des enfants eux-mêmes ; les univers se féminisent avec des marchandes des quatre saisons, des fleuristes, des princesses, des infirmières ou des reines d’Egypte.

En 35 ans, ce concept inédit, aux bras et jambes articulés, accompagnés d’accessoires, s’est adapté à l’évolution de la société et aux pays qui l’ont importé. A noter : 3000 variétés crées depuis 1974 et une progression du chiffre d’affaires qui ne connaît pas la crise, sans la débauche de technologie qui envahit le marché du jouet !

LA « PLAYMODEPENDANCE »

Si les créateurs actuels des playmobils épluchent les livres d’histoire, écument les musées et découpent des photos, c’est pour mieux coller à la réalité et les accessoires sont de plus en plus nombreux à équiper le pompier, ou même le Romain, validé par un historien ! Mais à force de combiner ces différents accessoires, certains passionnés ont fini par customiser leurs anciens playmobils !

playmobil2Et là, les scénarios sont infinis : de l’armée de Chouans, (démontés à la pince et accessoirisés « époque » -6 mois de travail-) à l’animation de films en passant par les détournements les moins conventionnels, la customisation effrénée dépasse l’imagination du premier créateur :

  • – bijoux, meubles,
  • – personnages comme les Village People, les Dupond de Tintin ou le désormais célèbre Sarkobil. Inutile de dire que la marque n’apprécie pas toujours ces détournements, soucieuse de préserver une image sobre, neutre (pas de violence ni de références politiques ou religieuses). Les plus fous ont tenté les clips videos façon « Seigneur des anneaux » ou » Pirates des Caraïbes », ou se sont attaqués à la reproduction de tableaux célèbres comme « le radeau de la méduse », forts des nombreux échanges possibles sur les innombrables sites et forums dédiés à ces petits personnages.

playmobil3

Pour une fois qu’il n’est pas question de technologie, de jeux de massacre sur écran, applaudissons des deux mains ces grands enfants qui transmettent aux leurs une passion originale aux palettes innombrables, dénuée d’agressivité et … presque pédagogique !

http://www.dailymotion.com/video/x1pnc7

Tags : , , ,

Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire