Destination 2010 : Istanbul

26 01 2010

2010, dernière année où le choix d’une capitale de la culture pouvait se faire en dehors de l’Union Européenne : il échoue à Istanbul, alors que les négociations d’adhésion s’annoncent difficiles.

istanbul[1]Ce sera l’occasion pour celle qui a perdu son titre de capitale au profit d’Ankara, de prouver son sérieux et sa compétitivité en matière de mise en valeur du patrimoine. De plus, la ville recevra des subventions financières avoisinant 1,5 millions euros selon le cahier des charges prévu.

  • – Nombreux chantiers de restauration de monuments (le dôme de Sainte-Sophie, les murailles byzantines de Théodose…)
  • – Rencontres internationales d’artistes et de plasticiens, designers turcs et européens,
  • – Films documentaires sur la légende urbaine façonnée par différentes cultures,
  • – Manifestations visant à impliquer la population stambouliote des centres périphériques d’Istanbul.

Fondée par l’empereur romain Constantin (330), l’ancienne Byzance, devenue Constantinople et Istanbul aujourd’hui, est une métropole de 14 millions d’habitants.

La langue turque est parlée par près de 200 millions de personnes dans le monde. C’est un mélange d’arabe, de persan et de turc, dite « langue ottomane ». Le français a fourni beaucoup de mots d’usage courant. Mais la langue turque a influencé aussi les pays balkaniques (Roumanie,  Serbie, Albanie, Grèce…). L’alphabet est presque phonétique.

La laïcité à la turque est toute relative puisqu’elle s’exerce dans la contrainte étatique : interdiction du voile à l’école et dans les universités ; les établissements religieux appartiennent à l’état ; les principes de l’islam sont dispensés par des « fonctionnaires » et les prêches du vendredi sont d’abord envoyés aux Ministère des Affaires  Religieuses. (A lire, pour plus d’infos sur ce site)

-Le programme  « Capitale de la culture européenne « est ici

– Un site très intéressant sur la modernité de la Turquie, sa créativité et son dynamisme,

– Un site où la place de la Turquie en Europe fait débat (même si cet article date de 2004)

– Une conférence le 15 février prochain  (rue Saint-Jacques à Paris 5e) De la laïcité autoritaire à la démocratie islamique« 

Istanbul carte turquie



L’Europe qui chante

19 11 2008

Quand on évoque la bannière bleue étoilée, les jeunes de moins de 25 ans ne sont pas particulièrement enthousiastes ou motivés. L’Europe, ce sont des articles ou des reportages sur les droits de douane, le fonctionnement des institutions, la politique fiscale mais c’est aussi un festival musical Europavox qui programmera sa 5ème édition du 3 au 6 juin 2009.

UN FESTIVAL

François Missonnier, directeur du festival, europhile convaincu, crée en 2005, EUROPAVOX pour aborder l’Europe à travers « un axe musical » et montrer la diversité culturelle des pays de l’U.E.  A travers plus de 50 concerts, le festival est une occasion d’échanges et de découverte des artistes venus des 4 coins du continent.

UNE RADIO

Europavox chapeaute également une webradio : elle vous fait découvrir la richesse musicale européenne et de nouveaux sons : rock polonais, chanson portugaise, électro belge, hip hop italien… autant de coups de coeur qui seront peut-être les groupes incontournables de demain.

Au programme de l’édition 2008 : BB Brunes, Camille, Cocoon, Hocus Pocus, Sanseverino, les Têtes Raides pour les vedettes françaises, concert organisé en Auvergne. Pour la première fois, la tournée passe cet automne par Angers, Bordeaux, Caen, Lille, Nantes, Paris et Strasbourg. Ne les ratez pas !

Image de prévisualisation YouTube

]

D’autres renseignements sur l’Europe :